[Chronique] Illuminae – tome 1 : dossier Alexander, par Amie Kaufman et Jay Kristoff

illuminae,-tome-1---dossier-alexander-801924-264-432

« L’univers ne te doit rien, Kady. Il t’a déjà tant donné, après tout. Il existait bien longtemps avant toi, et il continuera d’exister bien longtemps après toi. Et il ne se souviendra de toi que si tu fais quelque chose digne de figurer en sa mémoire. »

Titre original : Illuminae : the illuminae files – 01
Auteurs
: Amie Kaufman et Jay Kristoff
Éditeur
: Casterman
Date de parution
: 14 septembre 2016 (France)
Genre : Science-Fiction
Nombre de pages
: 607
-kn
Synopsis :
Ce matin de 2575, lorsque Kady quitte Ezra, elle croit avoir vécu le pire moment de sa vie. L’après-midi, sa planète est attaquée par une entreprise interstellaire sans foi ni loi — BeiTech. Obligée de fuir, Kady embarque sur le vaisseau Hypatia, Ezra sur l’Alexander. Très vite, Kady soupçonne les autorités de leur cacher la vérité. Avec l’aide d’Ezra, elle pirate le réseau informatique de leur flotte, accédant ainsi à des données confidentielles qui mettent en cause leur propre état-major. Alors qu’ils sont toujours traqués par BeiTech, l’Intelligence Artificielle censée les protéger se met à agir d’une façon étrange…
Mon avis
Un livre addictif au format très original !
 –
Étant une grande fan de Star Wars, je n’avais pourtant encore jamais eu l’occasion de lire un livre de science-fiction dont la trame se déroulerait dans l’espace au milieu des vaisseaux spatiaux. Alors quand j’ai entendu parler de ce livre, de son contexte et surtout de son format très particulier, j’ai tout de suite eu envie de le lire et je ne le regrette pas.

LE FORMAT

Vous le savez peut-être ce livre n’est pas un simple roman. Comme son nom l’indique – dossier Alexander – il fait sous forme de dossier dans lequel différentes archives se suivent (emails, comptes-rendus de vidéos et beaucoup d’autres chose dont je vous laisse la surprise), qui nous apprennent tout ce qui se passe sur les différents réseaux et nous permettent de suivre les deux protagonistes principaux : Kady et Ezra. Ainsi, du fait de ce format, les choses peuvent sembler assez répétitives dont moins au début lors de la mise en place de l’intrigue. Plusieurs documents répètent parfois la même chose sans apporter d’éléments nouveaux.
Passés ces désagréments, je pense que le format est vraiment la grande force de ce livre. Ne vous laissez pas impressionner par la grosseur du bouquin (je lui donnais moi-même le petit surnom d’« annuaire »), il se lit vraiment extrêmement vite, certaines pages ne contenant que quelques lignes de texte et surtout on ne s’ennuie pas !

L’INTRIGUE

Un format original ne suffit pas à rendre un livre « bon », il faut également une histoire percutante derrière et c’est le cas ici. Passé le début très répétitif, le livre devient totalement addictif. Les révélations s’enchaînent et on ne peut pas s’empêcher de retenir son souffle dans la dernière partie du livre tant on est happée par l’histoire. Je n’ai pas eu l’impression d’être une simple spectatrice de cette histoire, mais vraiment de la vivre et c’est une des sensations que je recherche en lisant ce genre de livre.

Cependant, j’ai quand même relevé quelques défauts à cette histoire.

CE QUE J’AI MOINS AIMÉ…

Tout d’abord les personnages, je n’ai pas réussi à m’attacher à eux. Les personnages principaux semblaient tous surhumain, il avait tous un trait de caractère exceptionnel que n’a pas le commun des mortels. J’ai trouvé qu’ils manquaient de simplicité. Bien sûr, s’ils n’avaient pas ces qualités, l’histoire aurait été bien différente, mais la crédibilité est passée au second plan (et je suis très attachée à la crédibilité des choses, bien trop même !). De plus, je n’ai pas aimé la manière dont les personnages s’exprimaient. C’était très enfantin, je n’avais pas l’impression que c’était adapté à la situation. Et on arrive donc au point qui fait mal : l’histoire d’amour ! Bon d’accord je ne suis pas très objective sur ce point, et j’accorde que l’histoire d’amour était nécessaire à ce récit puisqu’au final tout reposait là-dessus, mais c’était un peu trop parfois. Bien sûr si les romances ne vous dérangent pas, vous n’aurez aucun problème à lire ce livre et je vous le conseille totalement !

Enfin la dernière chose que je regrette dans ce livre est son dénouement final. J’aurais préféré que ça se termine autrement (toujours cette histoire de crédibilité !). J’aimerais pouvoir m’expliquer davantage, mais je ne peux pas le faire sans spoiler. Néanmoins, pour finir sur une touche positive, j’étais tellement happée par le récit que cette déception est passée au second plan et j’ai quand même adoré ma lecture.

CONCLUSION

J’ai beaucoup aimé le format très original de ce récit ainsi que son intrigue originale et très bien menée. J’ai cependant relevé quelques incohérences notamment en ce qui concerne les personnages qui enlevait un peu de crédibilité à l’histoire.

Il s’agit tout de même d’une très bonne lecture, addictive et riche en surprises !

TB lecture

5 réflexions sur “[Chronique] Illuminae – tome 1 : dossier Alexander, par Amie Kaufman et Jay Kristoff

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s