[Chronique] Rêver, de Franck Thilliez

rever-756444

« Ils savaient que, parfois, Abigaël avait besoin de s’isoler pour se reposer et étaient toujours impressionnés par la vitesse à laquelle le sommeil l’ensevelissait. C’était comme débrancher la prise d’un aspirateur en marche. »

Rêver
Auteur
: Franck Thilliez
Éditeur
: Fleuve 
Date de parution
: 26 mai 2016

Genre : Thriller
Nombre de pages : 597
Prix : 21€90 (ou 8€50 en poche)
Synopsis :

Psychologue réputée pour son expertise dans les affaires criminelles, Abigaël souffre d’une narcolepsie sévère qui lui fait confondre le rêve avec la réalité. De nombreux mystères planent autour de la jeune femme, notamment concernant l’accident qui a coûté la vie à son père et à sa fille, et dont elle est miraculeusement sortie indemne.

L’affaire de disparition d’enfants sur laquelle elle travaille brouille ses derniers repères et fait bientôt basculer sa vie dans un cauchemar éveillé… Dans cette enquête, il y a une proie et un prédateur : elle-même.

Mon avis

Franck Thilliez nous embarque aux frontières entre le rêve et la réalité en compagnie d’Abigaël une psychologue atteinte de narcolepsie qui aide la police à résoudre une enquête d’enlèvement d’enfants.

Une intrigue complexe

La structure de ce livre est très particulière. En effet, les chapitres ne sont pas dans l’ordre : il y a une alternance entre le présent et le futur. Ainsi, lorsqu’on suit le présent on connaît parfois déjà certains évènements qui ne sont pas encore survenus. Cette temporalité particulière a pu en déstabiliser plus d’un, mais personnellement je n’ai pas été perdue une seule seconde et j’ai été plongée dès le départ dans l’histoire. Lorsqu’on change de temporalité, l’auteur nous indique exactement la date à laquelle on se trouve et où elle se situe par rapport au reste. En étant bien attentif à cela, il est très facile de s’y retrouver et cela apporte une vraie plus-value à l’histoire.

J’ai beaucoup aimé le thème de ce roman. Franck Thilliez joue entre rêves et réalité et nous offre un récit très complexe dans lequel chaque page de nouveaux indices et de nouvelles incertitudes apparaissent. Les rebondissements sont si nombreux que l’on se demande comment l’auteur va réussir à trouver une explication à tout. De plus, bien que ce livre fasse 600 pages, l’enquête avance très vite, l’auteur nous apporte tout le temps de nouveaux éléments sur lesquels réfléchir et les pages se tournent ainsi avec une grande facilité. De plus, sa plume est légère et très fluide

J’ai été subjuguée par l’imagination de l’auteur. Ce thriller n’est pas seulement une enquête policière. L’histoire d’Abigaël tient une place prépondérante dans ce récit et elle réalise vite qu’elle va devoir décortiquer son passé pour résoudre l’enquête. Car, dans ce livre tout est lié. Et pour complexifier encore le tout la narcolepsie de l’héroïne ne va aider. À quel moment passe-t-on de la réalité au rêve ? C’est tout l’enjeu de ce livre.

Mes déceptions

Oui malgré cette intrigue très prometteuse, ce thème ultra original et un récit très bien mené, j’ai quand même ressenti une certaine déception en refermant ce livre.

En effet, l’auteur n’a à aucun moment réussi à me perdre. Je connais peut-être trop les codes des thrillers à force d’en lire, mais je n’ai été surprise à aucun moment par ce livre. L’auteur n’a pas réussi à me perdre avec son récit particulier : je savais toujours si on était dans un rêve ou dans la réalité et j’ai compris un élément central de l’intrigue très très tôt. Pourtant je n’ai absolument pas cherché à deviner le dénouement puisque ce que je recherche dans un thriller est avant tout d’être surprise, mais certains éléments m’ont littéralement sauté aux yeux et mon esprit scientifique très rationnel n’a pas aidé ! Néanmoins, en parcourant les différents avis, j’ai pu voir que la plupart des lecteurs ont été surpris par le dénouement donc prenez vraiment mon ressenti avec des pincettes surtout que la fin est très bien amenée et répond vraiment à toutes les questions !

Conclusion

Ce livre reste un très bon thriller, la fin est tout à fait cohérente et satisfaisante. Je reste seulement déçue d’avoir pratiquement tout deviné à l’avance, mais c’est un problème que je rencontre assez souvent. Alors si une intrigue complexe ne vous fait pas peur, je vous conseille vraiment de vous plonger à l’intérieur !

Bonne lecture

 

 

2 réflexions sur “[Chronique] Rêver, de Franck Thilliez

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s