[Chronique] À la croisée des mondes – tome 1 : Les royaumes du Nord, de Philip Pullman

--la-croisee-des-mondes,-tome-1---les-royaumes-du-nord-46923-264-432

« Cette idée, encore fragile, flottait dans son esprit comme une bulle de savon, et Lyra n’osait pas la regarder en face, de peur de la voir éclater. Mais elle savait comment se comportent les idées, aussi la laissa-t-elle se développer lentement, en regardant ailleurs et en pensant à autre chose. »

Titre VO : Northern Lights: The Golden Compass
Auteur
: Philip Pullman
Éditeur
: Folio (junior)
Date de parution
: 14 mars 2000

Genre : Fantasy
Nombre de pages : 482
Synopsis :

Ce n’était pas une vie ordinaire pour une jeune fille de onze ans : Lyra vivait, en compagnie de son daemon Pantalaimon, parmi les Érudits de Jordan College, passant ses journées à courir dans les rues d’Oxford à la recherche éperdue d’aventures. Mais sa vie bascule le jour où elle entend parler d’une extraordinaire particule. D’une taille microscopique, la Poussière – que l’on trouve uniquement dans les vastes étendues glacées des Royaumes du Nord – est censée posséder le pouvoir de briser les frontières entre les mondes, un pouvoir qui suscite effroi et convoitises… Jetée au cœur d’un terrible conflit, Lyra sera forcée d’accorder sa confiance aux gitans et à de terribles ours en armure. Et, lors de son périlleux voyage vers le Nord, elle devra découvrir pourquoi son propre destin semble étroitement lié à cette bataille sans merci où s’opposent des forces que nul ne l’avait préparée à affronter.

Mon avis

Cela fait très longtemps que ce livre m’attendait dans ma PAL et je ne sais pas pourquoi, je n’ai jamais eu envie de le sortir jusqu’à maintenant. Avec la sortie de la nouvelle trilogie de l’auteur, beaucoup de personnes ont reparlé des Royaumes du nord et ont réussi à me donner enfin envie de le lire !

On ne présente plus ce livre et je ne vais surprendre personne en disant que je l’ai adoré. Parlons tout d’abord de la plume de Philip Pullman. J’ai mis quelque temps pour m’y habituer. Je m’attendais à vrai dire à un lire un livre très jeunesse écrit de manière simple et pas très recherchée. Comme je me suis trompée ! Philip Pullman écrit merveilleusement bien, il utilise un vocabulaire très riche qu’il glisse au milieu de longues phrases très travaillées. Je ne sais pas si enfant j’aurais su apprécier ce style d’écriture à sa juste valeur, mais en le lisant adulte je me suis vraiment régalée.

Et ce récit nous emmène dans un monde riche et complexe peuplé de ce qu’on appelle des daemons. Chaque humain possède le sien et c’est un concept que j’ai vraiment adoré. On ne peut s’empêcher de s’imaginer quel serait notre propre daemon et le lien que l’on aurait créé avec lui. Dès les premières pages, on est embarqué dans ce nouvel univers et l’on sait que l’on en ressortira transformé. Car ce livre, plus qu’une saga jeunesse, est une vraie quête identitaire que l’on vit à travers le personnage de Lyra. Même si je n’ai pas l’âge du public cible de ce livre, Philip Pullman traduit tellement bien les sentiments de ses personnages que l’on a aucun mal à se mettre à leur place. J’ai trouvé la petite Lyra parfaitement bien décrite et parfaitement crédible. Bien qu’on sente tout de suite qu’elle est particulière et qu’elle est dotée d’une grande intelligence, elle a vraiment les réactions d’une enfant de son âge. On ressent particulièrement cela dans les dialogues et je ne peux que saluer l’auteur, car il a su se souvenir de la manière dont on réfléchissait lorsqu’on était enfant et le retranscrire parfaitement ce qui n’est pas un exercice facile.

De plus, Philip Pullman maîtrise parfaitement le rythme de son récit. L’action avance très vite, chaque chapitre apporte de nouveaux éléments et on ne s’ennuie ainsi jamais ! La note finale de ce récit a même réussit à me surprendre ! Je suis finalement très heureuse d’avoir enfin découvert le début de cette saga.

Conclusion

La magnifique plume de Philip Pullman nous emmène au cœur d’un récit rythmé dans un univers à la fois merveilleux et dangereux. L’auteur a su donner une grande cohérence à ses personnages que j’ai hâte de retrouver dans le deuxième tome.

TB lecture

6 réflexions sur “[Chronique] À la croisée des mondes – tome 1 : Les royaumes du Nord, de Philip Pullman

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s