[Chronique] L’assassin Royal – tome 1 : L’apprenti assassin, de Robin Hobb

couv61878827

«  Ma plume hésite, puis échappe à ma main noueuse, laissant une bavure d’encre sur le papier de Geairepu. Encore une feuille de ce fin matériau gâchée, dans une entreprise que je soupçonne fort d’être vaine. Je me demande si je puis écrire cette histoire ou si, à chaque page transparaîtra un peu de cette amertume que je croyais éteinte depuis longtemps.  »

Titre VO :  Assassin’s Apprentice
Auteur : Robin Hobb
Éditeur
: J’ai lu
Date de parution
: 20 octobre 2011

Genre : Fantasy
Nombre de pages : 510
Prix : 8,50 €
Synopsis :

Au royaume des six Duchés, le prince Chevalerie, de la famille régnante des Loinvoyant – par tradition, le nom des seigneurs doit modeler leur caractère- décide de renoncer à son ambition de devenir roi-servant en apprenant l’existence de Fitz, son fils illégitime. Le jeune bâtard grandit à Castelcerf, sous l’égide du maître d’écurie Burrich. Mais le roi Subtil impose bientôt que Fitz reçoive, malgré sa condition, une éducation princière. L’ enfant découvrira vite que le véritable dessein du monarque est autre : faire de lui un assassin royal. Et tandis que les attaques des pirates rouges mettent en péril la contrée, Fitz va constater à chaque instant que sa vie ne tient qu’à un fil : celui de sa lame…

Mon avis

On ne présente plus L’assassin royal, ce classique de la fantasy qui a déjà su séduire tant de personnes. Aimant beaucoup la fantasy et étant une grande fan des livres de la saga Game of Thrones, c’était pour moi une évidence que j’allais adorer ce livre. Et j’ai dû partir avec trop d’attentes puisque ce premier tome a été pour moi une petite déception.

Dans ce roman, on découvre les aventures du jeune Fitz, bâtard du futur roi dans un monde où magie et conspirations sont de mise. Et c’est peu dire qu’être un bâtard royal n’est pas une situation enviable au Royaume des six duchés ! Bien sûr le destin de Fitz est soumis à des enjeux politiques complexes et son statut fait qu’il a déjà beaucoup d’ennemis. Ce pitch, bien que pas forcément très original, me semblait très prometteur et je me suis plongée sans hésiter dans ce récit.

Contrairement à certaines personnes, je n’ai pas été déçue par la lenteur du rythme dans les premières pages. C’est quelque chose qui ne me dérange pas et je trouve ça normal que l’intrigue prenne du temps à se mettre en place. Ce qui m’a plus dérangée c’est que le rythme ne s’accélère pas par le suite (sauf dans les cent dernières pages). Je peux même dire qu’arrivé à un moment du récit je me suis fortement ennuyée et ai même pensé à abandonner ma lecture. En effet, bien que Robin Hobb ait une écriture recherchée que je savourais au début, j’ai fini par me lasser et à regretter un manque d’addictivité.

De plus, je n’ai pas vraiment réussi à m’attacher au personnage de Fitz. Il possède un dont magique qui m’a fortement dérangée et que j’ai trouvé assez malsain. Par contre j’ai énormément aimé tous les autres personnages qui sont complexes et très variés. Pour moi, les personnages sont une des forces de ce récit, ils apportent une grande crédibilité à l’univers et une belle complexité.

Globalement et avec du recul, j’ai bien aimé l’histoire et les différents évènements qui ont eu lieu. Mais ce qui a vraiment sauvé cette lecture et qui m’a donné envie de lire le tome 2 sont les cent dernières pages que j’ai littéralement adorées ! Arrivé là, je n’ai plus pu lâcher ma lecture tant je voulais savoir comment le jeune Fitz allait se sortir de la situation très délicate dans laquelle il s’est retrouvé. Cette fin m’a laissée sur une note très positive, même si je trouve ça dommage d’avoir dû attendre 400 pages pour commencer à apprécier ce récit.

Conclusion

J’ai eu beaucoup de mal à accrocher à cette lecture. Même si la plume de Robin Hobb est extrêmement bien travaillée, le rythme trop lent et le manque d’addictivité ont rendu cette lecture difficile. Il m’a fallu attendre la page 400 pour enfin apprécier ma lecture et j’ai finalement adoré le dénouement de ce premier tome.

avis mitigé

3 réflexions sur “[Chronique] L’assassin Royal – tome 1 : L’apprenti assassin, de Robin Hobb

  1. Les Fantasy d'Amanda 27 décembre 2017 / 13 h 44 min

    Ce premier tome est très introductif, c’est sûr. Mais la suite est tellement géniale 🙂 ! J’espère que tu continueras malgré tout 😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s