[Chronique] La vérité sur l’affaire Harry Québert, de Joël Dicker

lecture du moment

« Et je m’étais dit qu’une étoile filante, c’était une étoile qui pouvait être belle mais qui avait peur de briller et s’enfuyait le plus loin possible. Un peu comme moi. »


 

couv46940194

Auteur : Joël Dicker
Éditeur
: Éditions de Fallois
Date de parution
: 19 septembre 2012

Genre : Thriller
Nombre de pages : 855
Prix : 9,20 €
Synopsis :

À New York, au printemps 2008, lorsque l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.
Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

MON avis

Il faut avouer que du haut de ses 855 pages, ce livre peut impressionner et j’ai hésité longtemps avant de sauter le pas, mais on me l’a tellement conseillé que je me suis finalement lancée… Et je dois dire que je n’ai pas accrochée tout de suite.

En effet, toute la première partie du livre m’a un peu ennuyée. Je l’ai trouvée très mielleuse et redondante, on se concentre quasiment uniquement sur l’histoire d’amour entre Harry Québert et Nola, la jeune fille qui a été assassinée. Ce n’est pas nouveau, je n’aime pas les histoires d’amour et passer 400 pages à voir le personnage se lamenter sur sa relation amoureuse n’était pas ce qui m’intéressait le plus ici ! J’attendais plutôt avec impatience un avancement de l’enquête et tous les rebondissements qu’on me promettaient. Et mon vœu a été exaucé à partir de la deuxième partie.

Car, oui à partir de la deuxième partie, l’intrigue prend une toute autre allure et on ne peut alors plus lâcher son livre. L’enquête commence enfin à avancer à un bon rythme et on commence à avoir assez d’éléments pour se faire nos propres hypothèses ! Hypothèses qui seront tout le temps remises en question tant les rebondissements et les révélations seront nombreux. Je dois dire que l’auteur a réussi à me balader et que je n’ai quasiment rien vu venir. Même si j’avais deviné certaines choses, le fin mot de l’histoire m’a vraiment étonnée m’a entièrement satisfaite !

Mais encore… 

J’ai trouvé que la manière dont Joël Dicker a écrit ce livre et a construit ce récit était vraiment brillante. L’alternance entre le passé et le présent était savamment dosée, le fait que l’on commence par le chapitre 31 pour finir par le 1er était vraiment une très bonne idée. Joël Dicker a créé une intrigue complexe avec de nombreux personnages et il a mené son récit d’une main de maître. Les révélations arrivaient toujours au bon moment de manière très cohérente pour que le récit nous tienne en haleine jusqu’à la fin. L’auteur a en plus réussit à aborder plusieurs thématiques : en plus de l’enquête il aborde les tourments d’un auteur face à la page blanche et les pistes pour écrire un grand roman. Bref Joël Dicker a réussi à m’impressionner avec ce roman et j’ai hâte de lire d’autres de ses œuvres.

Conclusion

J’ai eu un peu de mal à accrocher au début du roman, mais arrivée à la deuxième partie je n’ai plus pu lâcher mon livre. Joël Dicker nous livre une intrigue complexe mêlant plusieurs sujets, mais qu’il maîtrise parfaitement. Le résultat est sans appel : un récit parfaitement cohérent avec de nombreux rebondissements qui réussissent à nous surprendre !

TB lecture

2 réflexions sur “[Chronique] La vérité sur l’affaire Harry Québert, de Joël Dicker

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s