[Chronique] La mémoire fantôme, de Franck Thilliez

couv50814356
 –

« Une seule certitude dans cette histoire : la mathématicienne amnésique, où qu’elle se cache, se trouvait en très grand danger.
Et en était parfaitement inconsciente. »


 
 couv50814356
 –
La mémoire fantôme
Auteur
 : Franck Thiliez
Éditeur
: Pocket
Date de parution : 2007

Genre : Thriller
Nombre de pages : 443
Prix : 7,50 €
Synopsis :
Quatre minutes. C’est le temps d’un souvenir pour Manon Après, tout s’efface. Puis recommence. Pour quatre minutes. Dans ces conditions, pas facile pour Lucie Henebelle, fraîchement promue lieutenant à la brigade criminelle de Lille, de trouver par qui la jeune femme vient d’être agressée. Et de comprendre la signification des mots gravés au creux de sa paume :  » Pr de retour « . S’agit-il du Professeur, ce tueur en série qui a sévi quatre ans plus tôt dans la France entière, semblant obéir à quelque sordide logique mathématique ? Lucie le pressent, la clé de cette affaire jamais résolue réside dans la mémoire fragmentée de Manon Une mémoire à laquelle plus personne n’a accès, pas même l’intéressée…

MON avis

J’ai lu ce livre dans l’espoir de me changer les idées de ce mois de la fantasy en pensant lire une valeur sûre, malheureusement j’ai été très déçue par ce roman, qui m’a même beaucoup énervée ! 

Un début prometteur…

L’histoire démarrait pourtant très bien, les premiers chapitres sont addictifs à souhait, on les passe sans plus pouvoir s’arrêter. Le sujet principal de ce livre est vraiment très original : une femme, Manon, qui souffre d’une amnésie particulière qui fait qu’elle n’enregistre plus de nouveaux souvenirs. Franck Thilliez aime introduire dans ses romans des personnages avec des troubles neurologiques, ce roman ne fait pas exception et je dois dire qu’une nouvelle fois le sujet est extrêmement bien traité. C’est d’ailleurs ce que j’ai préféré dans ce livre : comprendre la maladie de Manon que je ne connaissais pas vraiment, observer ses réactions et sa manière de gérer son quotidien avec sa maladie. Bref j’ai adoré cette partie du récit, mais c’est malheureusement la seule chose que j’ai aimée, finalement je m’en serais peut-être mieux sorti en lisant un manuel de médecine sur cette maladie… 

Gâché par un manque de crédibilité 

Car autant je n’ai pas de connaissances très approfondies en neurologie, mais j’en ai en médecine légale et en chimie, et il est donc difficile de me tromper là-dessus. Pour moi ce qui rend un thriller vraiment bon et percutant est que ce qui s’y passe pourrait parfaitement se réaliser dans la réalité que ça soit au niveau des techniques d’investigation, de la manière dont les victimes ont été mises à mort, etc. Bref selon moi, dans ce genre de thrillers, plus c’est réaliste et plus c’est réussi… Le problème est qu’ici rien n’était réaliste et même pire, il y a des aberrations scientifiques qui m’ont fait très mal !  Alors bien sûr, Franck Thilliez est auteur et non chimiste organicien, il peut faire des erreurs – même si j’apprécie moyennement qu’on colporte des informations erronées sur des sujets aussi sensibles –  mais dans ce roman il y en a beaucoup trop. Finalement, absolument rien n’est crédible et l’intrigue ne tient donc absolument pas la route. C’est vraiment extrêmement dommage, car la résolution finale était hyper bien pensée et vraiment surprenante. Bref l’idée de ce roman était vraiment excellente en soi, je regrette qu’elle n’ait pas été traitée différemment. 

Autre point qui ne m’a pas convaincue dans ce roman est le personnage principal et récurrent dans les romans de Thilliez : Lucie Hennebelle. J’ai détesté ce personnage, j’ai détesté l’intrigue secondaire autours de ce personnage qui m’a fait lever les yeux au ciel des centaines de fois. L’auteur veut créer un sentiment d’empathie pour son personnage, mais le procédé manque tellement de subtilité que j’ai trouvé ça complètement ridicule et je n’ai malheureusement pas du tout été touchée par ce personnage.  

Conclusion 

L’idée de base de ce roman était excellente et très originale, malheureusement le résultat final manque énormément de maîtrise et de crédibilité. 

déception2

Du même auteur : PuzzleRêver

Publicités

2 réflexions sur “[Chronique] La mémoire fantôme, de Franck Thilliez

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s