[Chronique] Hortense, de Jacques Expert

20180714_191726.jpg
 –

« Son anniversaire était une telle joie, et une si belle occasion de la couvrir de cadeaux que, depuis sa naissance, je le fêtais deux fois par an. Tous les six mois ! Je sais, ça peut sembler incongru ou exagéré, mais j’avais tant besoin de montrer mon amour à mon enfant chérie ! »


 
 couv26414612
 –
Hortense
Auteur
 : Jacques Expert
Éditeur
: Le livre de Poche
Date de parution : 9 juin 2016
Genre : Thriller
Nombre de pages : 352
Prix : 7,70 €
Synopsis :

1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille, Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Son ex-compagnon est un homme violent, auquel elle refuse le droit de visite. Un jour, il fait irruption chez elle et lui enlève Hortense.
2015 : Sophie mène une vie morne, solitaire. Un dimanche pluvieux, elle se fait bousculer par une jeune femme dans la rue. Persuadée qu’il s’agit d’Hortense, elle la suit. Sans rien lui dévoiler, elle sympathise avec elle. La relation qui se noue alors est pleine de mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et cette jeune femme est-elle aussi innocente qu’elle le paraît ?

MON avis

J’ai lu ce roman d’une traite tant j’ai tout de suite accroché au style d’écriture et à l’intrigue. 

C’est le premier livre de Jacques Expert que je lis et j’ai beaucoup aimé sa plume et la manière dont il a construit son roman. On fait sans cesse des aller-retours entre passé et présent. Les chapitres sont entrecoupés d’extraits de procès-verbaux qui nous mettent peu à peu la puce à oreille sur certains évènements qui se sont déroulés. J’ai trouvé que Jacques Expert réussissait à nous apporter les bons éléments au bon endroit. Lorsqu’un nouveau personnage était introduit, on avait directement ensuite l’extrait du procès-verbal le concernant. Cela nous permettait ainsi de ne jamais être perdu dans les personnages et de suivre parfaitement le fil directif du roman. 

En bon thriller psychologique qui se respecte, la psychologie des personnages a été très bien travaillée. On suit dans la première partie du récit le personnage de Sophie, la mère de la petite fille, Hortense, disparue. Même si on sent le caractère pathologique de cette femme dès le début du récit, l’auteur nous amène de plus en plus profondément dans ces réflexions tout au long du roman. C’est un personnage qui dérange, mais pour qui on ressent aussi de la peine voire de la pitié. L’auteur nous fait éprouver des sentiments très contradictoire à son égard. 

Dans la seconde moitié du récit, certains chapitres commencent à être consacrés à Hortense. Ou du moins à celle que Sophie croît reconnaître comme étant Hortense. À partir de ce moment-là, le livre prend une tournure extrêmement addictive, les pages se tournent à toute vitesse et on ne peut plus s’arrêter jusqu’au dénouement final. La manière dont évolue la relation Sophie-Hortense, les flash-backs dans le passé, la très forte accélération des évènements lorsque l’on s’approche de la fin du livre font que j’ai passé un très bon moment de lecture. 

Cependant, et même avec pas mal de recul sur l’histoire, je n’arrive pas à savoir si j’ai apprécié ce livre ou non à cause de la fin. Déjà, plus le livre avançait et plus je me doutais que certains éléments allaient arriver. D’habitude, je n’aime pas vraiment deviner les choses en avance, mais là j’étais tellement plongée dans ma lecture que ça ne m’a pas tant dérangée que ça. Je n’ai donc pas non plus été vraiment surprise par le dénouement final, même s’il fait l’effet d’un éclair s’abattant d’un coup sur nous. C’est le genre de fin que j’apprécie : qui, en quelques mots, remet toute la lecture en cause et nous laisse avec toutes nos interrogations. Ma première réaction a donc été de me dire « bravo, c’est percutant et bien pensé ». Mais, on s’aperçoit malheureusement bien vite que non, cette fin n’est absolument pas crédible et ne va pas avec l’histoire qu’on a lue. J’ai finalement l’impression que l’auteur a créé d’un côté son récit et de l’autre une fin choquante pour marquer le lecteur et les a associés les deux sans les relier. Finalement, j’ai c’est un sentiment de facilité qui ressort de tout ça : forcément que l’auteur ne donne aucune réponse à la fin puisqu’il qu’il ne pourrait tout simplement pas expliquer certains faits… 

Malgré cette déception de la fin, je vous conseille quand même ce roman qui est un excellent thriller psychologique et je pense que je lirais d’autres livres de cet auteur !

Conclusion

J’ai à la fois adoré et détesté ce roman. J’ai adoré ce roman jusqu’à l’avant-dernière page. La psychologique des personnages, la construction du récit et l’intrigue m’ont captivée. Dommage que la fin ne soit pas cohérente avec le reste sinon ça aurait sûrement été un coup de cœur !

Comme je le disais, il m’est impossible de noter ce roman, et donc pour la première fois je ne donnerais pas d’appréciation globale comme j’ai l’habitude de le faire ! 

 

Publicités

4 réflexions sur “[Chronique] Hortense, de Jacques Expert

  1. livressurtable 11 décembre 2018 / 14 h 56 min

    Pour moi la fin m’a plus .elle voulait dire pour moi , vous qui constatez par moment d’horrible fait divers dans la presse.Ne jugez pas vite , on ne sait jamais vraiment ce qu il c est passé

    Aimé par 1 personne

    • Sometimes a book 11 décembre 2018 / 19 h 25 min

      Oui je suis d’accord, mais ça aurait été encore mieux si c’était cohérent avec le reste de l’histoire !

      J'aime

      • livressurtable 11 décembre 2018 / 19 h 26 min

        Ce qui nous semble du point de vue de la narration, cohérent ou non, ne correspond pas forcement à la réalité celon moi .Mais je comprend ta réaction 😉

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s