[Chronique] Aeternia – tome 1 : La marche du prophète, de Gabriel Katz

quicksquare_2018821619406.jpg
 –

« Respirer. Ne plus penser à rien. Sentir sous ses doigts le manche rugueux de la hache, planter son talon dans le sable de l’arène, fermer les yeux et attendre. Oublier le murmure de la foule, la chaleur qui montait du sol, le claquement des bannières au sommet des gradins. Se recueillir, comme pour une prière. »


 
 couv34916194
 –
La marche du prophète
Auteur
 : Gabriel Katz
Éditeur
: Scrinéo
Date de parution : 22 janvier 2015
Genre : Fantasy
Nombre de pages : 395
Prix :  20 € (existe aussi en poche chez pocket à 8,60€)
-cCh
Synopsis :
Leth Marek, champion d’arènes, se retire invaincu, au sommet de sa gloire. Il a quarante ans, une belle fortune et deux jeunes fils qu’il connaît à peine. C’est à Kyrenia, la plus grande cité du monde, qu’il choisit de les élever, loin de la violence de sa terre natale. Lorsqu’il croise la route d’un culte itinérant, une étrange religion menée par un homme qui se dit prophète, l’ancien champion ignore que son voyage va basculer dans le chaos. À Kyrenia, où l’on adore la Grande Déesse et les puissants du Temple s’entredévorent, une guerre ouverte éclate entre deux cultes, réveillant les instincts les plus noirs. La hache de Leth Marek va de nouveau tremper dans le sang. Le plus violent des combats est celui que l’on mène contre ses propres croyances.

MON avis

C’est le premier livre de Gabriel Katz que je lis et je ne m’attendais pas à un univers aussi facile à aborder. 

Gabriel Katz ne s’encombre pas de détails superflus, sa plume est incisive et dynamique, il y a énormément de dialogues, peu de descriptions et pas mal d’action. Il est très facile de se familiariser avec l’univers et ses personnages et le roman se dévore très rapidement. 

« – Prêtres d’Ochin, vous avez entendu l’Oeil… Votre mission à présent est de conquérir Kyrenia !
À cet instant, Desmeon pouffa de rire. Intrigué, Leth Marek se tourna vers lui, oubliant pour quelques instants la ferveur ambiante, dont l’intensité lui donnait presque des frissons.
– Quoi ? fit-il. Qu’est-ce qu’il y a de drôle ?
– Entendre l’oeil, c’est quand même un drôle de concept gloussa le jeune homme. »

 

L’univers en lui-même est globalement plutôt simple dans ce premier tome. Il ressemble à notre Empire romain avec ses combats d’arènes et la coexistence de plusieurs cultes qui sont en opposition. C’est surtout sur ce dernier point que va se concentrer le récit. On va découvrir la vie des prêtres de la religion principale qui est le culte de la Grande Déesse et se rendre compte qu’ils peuvent être bien plus corrompus que ce qu’ils laissent penser au premier abord. D’un autre côté, on va suivre les disciples d’Ochin qui essayent de promouvoir leur culte. Rien d’extrêmement original en soi. 

Mais cette histoire est également et surtout une grande histoire de vengeance et de trahisons. Les premiers chapitres sont très forts, il a un retournement de situation que je n’avais absolument pas vu venir et qui m’a laissé sans voix. La suite m’a un peu moins convaincue, j’ai trouvé que le souffle retombait un peu trop vite. 

C’est donc un roman très divertissant et agréable à lire, mais je dois avouer que j’en ai entendu tellement de bons avis que j’ai été un peu déçue. Plusieurs points m’ont gênée au cours de ma lecture : 

  • J’ai été perturbée par les dialogues que je trouvais en décalage avec l’univers du récit. On est dans un univers plutôt antique et les personnages parlent de manière très moderne, très jeune, j’ai trouvé que le ton ne collait pas avec l’ambiance. 
  • Je n’ai pas vraiment aimé le personnage principal, Leth Marek. J’ai eu beaucoup de mal avec ses manières, sa façon de parler… et donc je suis restée un peu trop détachée du récit et de ce qu’il pouvait lui arriver.
  • On est dans un univers de fantasy que j’ai trouvé finalement trop simple. Il y a peu de lieux différents dans le roman, on a assez vite fait le tour de l’univers et surtout il m’a manqué une touche de magie (qui arrivera je l’espère dans le second tome) et un peu plus de descriptions. 
  • Enfin, je n’ai pas été convaincue par le retournement final. J’ai eu l’impression qu’il n’était pas du tout naturel, que tout le roman était un prétexte pour arriver à cette révélation et j’ai trouvé ça un peu trop poussif. 

Conclusion 

Finalement, c’est un roman parfaitement adapté pour les personnes souhaitant débuter la fantasy. C’est une histoire de vengeance qui peut toucher n’importe qui et qui est très abordable avec de nombreux retournements de situation permettant d’accrocher le lecteur. Personnellement j’en attendais un peu plus de ce livre surtout en ce qui concerne l’univers.  

Bonne lecture

Publicités

2 réflexions sur “[Chronique] Aeternia – tome 1 : La marche du prophète, de Gabriel Katz

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s