[Chronique] Faites vos jeux, de Julia Richard

faitesvosjeux
 –

« Je manquais d’air, je rétrécissais, j’étais comprimée jusqu’à l’implosion.
Le chaos. Puis soudain, le vide. »


 
 couv47796291
 –
Faites vos jeux
Auteure
 : Julia Richard
Éditeur
: Le Héron d’argent
Année de parution : 2016
Genre : Thriller
Nombre de pages : 373
Prix :  20 €
-cCh
Synopsis :
Huit personnes très différentes se réveillent dans une maison sans fenêtres. Il n’existe qu’une seule issue, et pour sortir il faut posséder le code. L’un des prisonniers est l’organisateur de l’expérience. Il est le seul à connaître la combinaison. Mais pour débloquer la porte, il faut être deux, et deux seulement. Le but du jeu ? Éliminer les innocents pour rester avec le plus susceptible d’être un psychopathe. Quand la logique est inversée, les règles classiques du huis-clos ne tiennent plus, il faut protéger « le loup ». Jusqu’où iriez-vous pour récupérer le code sans devenir une cible ? 

MON avis

Ce roman nous emmène tour à tour dans la tête de huit personnages qui se retrouvent enfermés dans une maison de laquelle seulement deux pourront sortir. Parmi eux se cache apparemment « un loup », l’investigateur de ce jeu et seul à posséder le code pour déverrouiller la porte. 

Des personnages à la psychologie bien travaillée

J’ai beaucoup aimé ce huis-clos dont l’ambiance est pesante dès les premières pages. Chaque partie est le récit d’un personnage différent et on se prend très vite au jeu d’essayer de faire des hypothèses sur l’identité du loup. Qui ment ? Qui joue un rôle et manipule les autres ? Quels sont les secrets des différents personnages ? Julia Richard nous emmène dans une quête bien plus complexe que je ne l’avais pensé en lisant le résumé. Peut-être un peu trop complexe pour être crédible ? J’ai beaucoup aimé étudier la personnalité des différents personnages et leur manière de gérer les différentes situations, mais il est vrai que les mécanismes mis en jeu pour les piéger sont complexes et, même s’ils apportent une grande part de suspens et de tension au jeu, j’ai repéré quelques incohérences. Est-ce moi qui n’est pas bien compris ou l’auteure qui a usé de facilités, je ne saurais vraiment le dire… 

Néanmoins, j’ai facilement mis de côté ces interrogations pour me concentrer sur la psychologie des personnages. Les huit protagonistes dépeints dans ce récit sont très différents que ça soit physiquement ou mentalement, mais ils ont tous des failles et des secrets qui pourraient potentiellement les faire passer de victimes à coupables. Leur psychologie est plutôt bien détaillée et j’ai trouvé qu’ils réagissaient de manière plutôt crédible face à la tension constante et à l’enfermement. Ce roman dépeint vraiment bien ce que l’âme humaine peut être poussée à faire dans les moments les plus désespérés. J’ai réussi assez facilement à en éliminer certains de ma liste des suspects et je suis assez contente, car même si je n’ai pas tout deviné mon raisonnement s’est révélé assez juste. 

Une écriture maladroite

Le roman souffre quand même de certaines longueurs, mais le fait de changer très souvent de point de vue permet de redonner du rythme au récit et de nous faire avancer très vite dans l’histoire. La tension présente dès le début monte de plus en plus et il y a de nombreuses petites révélations tout au long du récit pour maintenir notre attention. J’ai donc trouvé que la mise en place de l’intrigue, l’ambiance et même le dénouement était plutôt bien joué de la part de l’auteur. Je me suis laissée prendre au jeu et j’ai adoré cette histoire ! Contrairement à ce que j’ai pu lire, le roman possède bien une vraie fin avec toutes les explications nécessaires qui m’ont personnellement satisfaites. 

Par contre, là où le roman souffre beaucoup est l’écriture. Il y a beaucoup de fautes de frappe ou de français, je pensais cela aurait été corrigé dans cette nouvelle édition, mais ce n’est apparemment pas le cas. Mais ce qui m’a surtout dérangée est le style est très lourd. Je n’ai donc pas trouvé ce roman très bien écrit, je n’aurais pas pu le lire d’une seule traite, j’ai eu besoin de faire pas mal de pauses à cause de ça. 

Concernant cette nouvelle édition justement, j’ai beaucoup aimé sa présentation avec les illustrations au début de chaque chapitre. Au milieu du roman, des illustrations des personnages en couleur sont insérées. C’est une très chouette initiative, même si j’ai eu un peu de mal à faire correspondre les descriptions des personnages avec les images, je ne les imaginais pas forcément comme ça dans ma tête.  

Conclusion 

J’ai passé un très bon moment avec ce roman. J’ai aimé découvrir la réaction des personnages face aux différentes situations et essayer de décrypter leurs secrets. Le roman souffre quand même malheureusement de quelques incohérences et d’une écriture un peu trop lourde.  

TB lecture

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s