[Chronique] I.R.L. d’Agnès Marot

quicksquare_201881318407767
 –

« Je ne sais pas pourquoi, mais je me mets à rire. Tout est si simple, ici ; tellement plus simple que dans le monde réel. Ici, les gens aspirent au bonheur, à l’amour et à la liberté, au contrôle de leur propre vie, bien plus qu’aux jeux de pouvoir. Ils essaient d’améliorer leur quotidien eux-mêmes au lieu d’envier celui des autres à travers un écran. »


 
 couv4457678
 –
I.R.L.
Auteure
 : Agnès Marot
Éditeur
: Gulf stream
Date
 de parution : 7 avril 2016
Genre : Science-fiction / Romance
Nombre de pages : 432
Prix :  18 €
-cCh
Synopsis :
Chloé Blanche a grandi à Life City. Comme tous ses habitants, elle ignore qu’ils sont filmés en permanence. Elle ignore qu’ils sont un divertissement pour des milliers et des milliers de foyers. Elle ignore qu’ils sont les personnages de Play Your Life, l’émission qui fait fureur hors de Life City, IRL. Elle ignore surtout à quel point ils sont manipulés. Lorsqu’elle rencontre Hilmi, le nouveau à la peau caramel, elle tombe immédiatement amoureuse. Mais ceux qui tirent les ficelles ne le lui destinent pas. C’est ainsi qu’elle découvre la nature de tous ceux qui vivent à Life City : les personnages d’un immense jeu vidéo.

MON avis

J’aime beaucoup la collection Electrogène de cette maison d’édition et je partais donc plutôt confiante sur ce roman même si la science-fiction n’est pas mon genre favori. Cependant ce roman ne m’a malheureusement pas convaincue. 

Dès le départ j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire. La timeline change sans cesse et on peut se perdre très facilement si on n’y fait pas attention. Je n’ai pas vraiment compris ce parti pris de faire une trame non linéaire. J’ai eu l’impression qu’il complexifiait inutilement le récit comme si l’intrigue n’était pas suffisante.  

Mais le problème majeur que j’ai eu avec ce livre, c’est tout simplement que je n’arrivais pas y croire.  Vous me direz c’est de la science-fiction, mais « science-fiction » n’est pas un antonyme de « crédibilité ». Ce qui me gêne avec ce genre, c’est que souvent les auteurs se permettent des grosses facilités scénaristiques, et on tombe dans ces travers avec ce roman. Je n’ai donc pas réussi à m’attacher au protagoniste principal, Chloé, qui découvre un jour qu’elle est un genre de personnage de jeu-vidéo/télé-réalité et que tout ce qu’elle croyait réel est en fait contrôlé par d’autres personnes. Jusque-là tout va bien, l’idée est même hyper intéressante et intrigante, mais malheureusement elle est traitée de manière trop facile et trop survolée à mon goût. Il manque énormément d’éléments sur l’univers pour qu’on puisse vraiment l’appréhender, notamment en ce qui concerne le contrôle des personnages, les sentiments que ressent Chloé et ses interactions avec les autres. Ce personnage m’a posé problème et comme il est le cœur du roman, je n’ai pas pu vraiment l’apprécier, si bien que j’ai même failli l’abandonner plusieurs fois. 

L’autre regret que j’ai eu est que ce livre se base sur une romance. Je ne suis pas hyper objective puisque je n’aime pas la romance, mais j’ai été très déçue que ça soit ça qui fasse avancer l’intrigue alors que tant d’autres choses beaucoup plus originales et profondes auraient pu être utilisées pour nous mener au même point. Si j’avais su que ce roman serait une romance, je pense que je ne me serais pas lancée dedans. 

Ce roman partait pourtant avec de très bonnes bases : l’histoire est originale et amène des pistes de réflexions intéressantes, il y a eu un gros travail sur les technologies utilisées, de nombreuses très bonnes références et le style est très fluide, ; c’est pourquoi je pense qu’il plaira à de nombreuses personnes, notamment aux amateurs de romans young-adult et de romance. 

Conclusion 

Ce roman a malheureusement été une déception. La romance est beaucoup trop présente pour moi et j’ai trouvé l’intrigue trop simple avec des incohérences. Néanmoins le message proposé est intéressant et l’utilisation des nouvelles technologies est très bien traitée. 

déception2

 

 

2 réflexions sur “[Chronique] I.R.L. d’Agnès Marot

  1. Pommy 12 septembre 2018 / 15 h 19 min

    Ah dommage qu’il ne t’ai pas plu :/. Pour ma part j’hésite à le lire, j’ai déjà lu des livres de cette autrice et aime beaucoup sa plume, mais j’avoue que ta critique là me donne moins envie de le lire. Déjà que j’hésitais ^^

    Aimé par 1 personne

    • Sometimes a book 13 septembre 2018 / 7 h 34 min

      Après, je n’ai vu quasiment que des avis positif sur ce livre, donc si tu aimes l’autrice tu devrais peut-être tenter… ^^

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s