[Chronique] La Faucheuse – tome 1 : futur parfait, par Neil Shusterman #PLIB2018

images (1)

« Le pouvoir est inexorablement infecté par la seule maladie qu’il nous reste encore. Un virus qu’on appelle la nature humaine. Je ne donne pas cher de l’avenir de notre espèce si jamais les faucheurs se mettent à aimer ce qu’ils font. »

Titre original :  Arc of the Scythe, book 1: Scythe 
Auteur
: Neil Shusterman
Éditeur
: Robert Laffont
Date de parution
: 16 février 2017 (France)
Genre : Science-fiction
Nombre de pages : 493
#ISBN:9782221198674
Synopsis :
Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d’immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t’ont résisté.
 –
Mon avis

Ce livre fait partie de la présélection pour le prix littéraire de l’imaginaire de BooktubersApp (#PLIB2018) dans laquelle moi – et les autres membres du jury – devons choisir 7 livres !

Le contexte 

Dans une société futuriste, ce livre met en scène un nouveau mode de vie très différent du notre puisque la recherche scientifique a permis d’éradiquer la mort. Tout le monde s’est déjà demandé une fois dans sa vie ce qu’il se passerait si la mort n’existait. Et ce livre apporte une réponse à cette question ainsi qu’énormément d’interrogations.
Car ce livre, bien plus qu’un roman jeunesse, fait réfléchir. Au premier abord, cette nouvelle vie peut sembler idyllique : plus de maladies, plus d’accidents graves, plus de meurtriers ou de terroristes, en soi, la plus grande peur de l’humanité éradiquée, comment ne pas vivre sereinement ? Seulement voilà, la terre n’étant pas extensible, il faut trouver un moyen de limiter la population mondiale. Et c’est là que les faucheurs interviennent. Ils ont un quota de personne à tuer chaque mois. N’importe qui peut être la prochaine victime, quand la faucheuse se présente à vous, il n’y a plus d’échappatoire. La mort survient donc de manière inopinée et brutale et n’épargne personne. Alors finalement est-ce vraiment mieux de vivre dans la crainte de la venue de la faucheuse ? Ce livre ne répond pas à cette question, mais je trouve qu’il suscite une grande réflexion sur la vie. Et pour moi, c’est une grande richesse pour un livre de nous permette de nous remettre en question, de nous interroger sur diverses choses. On ne lit pas passivement ce livre, on est acteur de cette lecture et, rien que ça, c’est une grande réussite de ce livre. 

Un véritable page-turner

La société mise en place par Neil Shusterman est vraiment très cohérente et répond parfaitement à la problématique soulevée par la disparition de la mort. C’est avec un plaisir malsain qu’on ne peut s’empêcher de tourner les pages pour savoir qui sera la prochaine personne glanée. Car, dans ce livre, on se place du côté des faucheurs, ces personnes craintes et rejetées de la société. Comment peut-on vouloir en devenir un ? Quel est leur mode de vie ? Comment choisissent-ils les prochaines personnes à glaner ? Et finalement, sont-ils tous dotés d’une moralité sans faille ou se sont-ils finalement pris à ce petit jeu ? Ce livre répond à toutes ces questions et on découvre petit à petit toutes les failles de cette société qui semblait si parfaite. 
La plume captivante de Neil Shusterman, le rythme très prenant du récit et les nombreux retournements de situation font qu’une fois la première page tourner, on ne peut plus lâcher ce livre. Même si certains éléments sont parfois assez prévisibles, on est complètement embarqué dans cette aventure où la moralité est de nombreuses fois remise en question. 
Les personnages principaux de ce livre sont hyper attachants, on se met très facilement à leur place et on frémit pour eux jusqu’à la dernière page. Car on ne peut pas dire que l’auteur les ait épargnés dans ce récit…
Il s’agit d’une de mes plus belles découvertes livresques de l’année 2017 et je vous conseille vivement de vous procurer ce premier tome le plus vite possible ! 

Conclusion

Ce livre met parfaitement en avant les enjeux d’une société dans laquelle la mort a été éradiquée. Neil Shusterman nous embarque dans une aventure captivante mêlant chantage, glanage et trahison. Un livre à découvrir de toute urgence ! 

TB lecture

Publicités

13 réflexions sur “[Chronique] La Faucheuse – tome 1 : futur parfait, par Neil Shusterman #PLIB2018

  1. Pommy 12 septembre 2018 / 15 h 17 min

    Je l’ai acheté il y a une semaine à peine ! J’espère qu’il me plaira autant qu’à toi 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s