Top Ten Tuesday – 18/09/2018

Top Ten Tuesday.png

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.

Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et il est repris en français par Frogzine.


Le thème de cette semaine est  : ‹ Les 10 romans qui parlent d’automne qui vous font penser à cette saison 


J’ai du mal à me souvenir des romans que j’ai lus et qui se déroulent en automne, j’ai donc majoritairement choisis des livres dont la couverture me fait penser à cette saison ! 

 

couv5294015

Le songe d’une nuit d’octobre de Roger Zelazny – ActuSF – 288 pages 

Ce sera pendant l’horreur d’une profonde nuit, la dernière d’octobre. La lune sera pleine. On a un mois pour préparer le Jeu. Pour collecter les outils, déjouer les plans de ceux de l’autre camp, trouver l’endroit magique… L’enjeu est de taille : si ce sont les ouvreurs qui gagnent, alors les Anciens Dieux reviendront, et je ne vous dis pas la catastrophe ! Moi, Snuff le chien, je vous assure que je ne chôme pas. Entre mes rondes et les informations que je dois récolter, j’estime que je fais bien mon boulot. Notez, la chatte grise se débrouille bien aussi. Mais de quel bord est sa maîtresse ? That is the question… Quand Jack l’Éventreur, Dracula, Raspoutine, Frankenstein et quelques autres s’affrontent ? chacun aidé d’un compagnon à poil ou à plume ?, on peut s’attendre à tout ! Surtout par une nuit de pleine lune…

couv4108603

Hazel Wood de Melissa Albert – Milan – 373 pages ♦

Hazel Wood, la résidence légendaire d’Althea Proserpine, auteure des célèbres Contes de l’Hinterland.
Hazel Wood, d’où semble s’échapper des personnages inventés par Althea.
Hazel Wood, où sa petite-fille, Alice, va devoir s’aventurer.
Hazel Wood, dont personne ne revient jamais.

Et si Hazel Wood était bien plus qu’un simple manoir ? Un leurre ? Une porte d’entrée sur un autre monde ?
Et si Alice était bien plus qu’une simple New-Yorkaise ? Une princesse ? Une tueuse ?

Il était une fois… Hazel Wood.

lile-aux-mensonges-926043-264-432

L’île aux mensonges, de France Hardinge – Gallimard – 371 pages ♥

Faith Sunderly, 14 ans, est la fille d’un révérend et éminent naturaliste. Accusé d’avoir trompé la communauté scientifique, il part s’exiler avec sa famille sur une île au large des côtes anglaises. Mais les rumeurs l’accablent et bientôt il est retrouvé mort. Suicide déshonorant comme le fait croire la respectable société victorienne ? Ou assassinat, comme en est persuadée sa fille ? Avec son insatiable curiosité, Faith mène seule son enquête, qui l’entraine de révélations en secrets précieusement dissimulés. Elle est prête à défier toutes les convenances sociales pour faire surgir la vérité. Mais cette vérité pourrait se révéler dangereuse…

couv32421127

La malédiction de l’épouvanteur de Joseph Delaney – Bayard – 21 € 

Septième fils d’un septième fils, Tom perçoit les ombres de ceux qui ont peuplé la terre et ressent la présence des êtres maléfiques. A treize ans, il doit quitter la ferme pour devenir l’apprenti de l’épouvanteur, chasseur de démons et sorcières. Commence alors pour lui une nouvelle vie, difficile. N’écoutant que son bon coeur, il va permettre la libération d’une sorcière particulièrement cruelle que son maître a enfermée dans un puits. Il aura alors à l’affronter à plusieurs reprises avant de la voir disparaître à tout jamais.

Pandemia

Pandemia de Franck Thilliez – Fleuve – 653 pages

Comme tous les matins, Amandine a quitté sa prison de verre stérile pour les locaux de l’Institut Pasteur. En tant que scientifique à la Cellule d’intervention d’urgence de l’Institut, elle est sommée, en duo avec son collègue Johan, de se rendre à la réserve ornithologique de Marquenterre pour faire des prélèvements sur trois cadavres de cygnes. Un sac avec des ossements est trouvé dans l’étang.
couv1837717

 ♦ Le chant du coucou, de Frances Hardinge – Éditions L’atalante – 432 pages 

Ce qui bougea en premier, ce furent les yeux, les yeux superbes de verre gris-vert. Ils pivotèrent lentement pour se fixer sur le visage de Triss. Puis la petite bouche frémit, s’ouvrit pour parler.
« Qu’est-ce que tu fais là ? Pour qui tu te prends ? C’est ma famille. »Quand Triss se réveille à la suite d’une noyade dont elle a réchappé, elle comprend que quelque chose ne tourne pas rond : elle est prise de fringales incoercibles, elle se réveille la nuit des brindilles dans les cheveux, et sa sœur a peur d’elle.

couv2427051

 

♦ L’enfant de poussière, de Patrick K. Dewdney – Éditions Au diable Vauvert – 624 pages ♦ 

La mort du roi et l’éclatement politique qui s’ensuit plongent les primeautés de Brune dans le chaos. Orphelin des rues qui ignore tout de ses origines, Syffe grandit à Corne-Brune, une ville isolée sur la frontière sauvage. Là, il survit librement de rapines et de corvées, jusqu’au jour où il est contraint d’entrer au service du seigneur local. Tour à tour serviteur, espion, apprenti d’un maître-chirurgien, son existence bascule lorsqu’il se voit accusé d’un meurtre. En fuite, il épouse le destin rude d’un enfant-soldat.

l-automne-des-magiciens,-tome-1---la-fugitive-1010730-264-432

♦ L’Automne des Magiciens de Hélène P. Mérelle – Bragelonne – 672 pages ♦ 

Octavianne, huitième fille de la reine d’Elgem, a grandi dans le palais royal. A seize ans, sa sœur ainée régnante veut la marier contre son gré. Acculée, Octavianne s’enfuit et mène une vie d’errance, à la recherche d’un maitre de magie qui lui apprendra à contrôler ses pouvoirs naissants. Elle rencontre alors Adalgis, un chasseur mi-homme, mi-lion, qu’elle sauve et guérit. Au côté de cet être complexe et fascinant, libre et sauvage, une vie différente se dessine pour la jeune magicienne. Mais bientôt d’inquiétantes ombres issues de son passé menacent de la rattraper, et Octavianne doit faire un choix. Peut-on réellement échapper à son destin ?

couv21634891

♦ L’arbre d’Halloween de Ray Bradbury – Folio – 176 pages ♦ 

Lorsqu’ils frappent à la porte de Montsuaire pour réclamer des bonbons, Tom et ses copains déguisés en zombies ne savent rien de ce qui les attend… Commence alors un fabuleux voyage dans l’espace et le temps… Une quête fantastique et poétique des origines d’Halloween… 
« Tout a commencé quand ? En Égypte, il y a quatre millénaires, pour célébrer l’anniversaire de la mort du soleil ? Ou des millions d’années plus tôt, devant les feux nocturnes allumés par les hommes des cavernes ? Ou dans le ciel de Paris, là où d’étranges créatures sont venues se pétrifier pour devenir les gargouilles de Notre-Dame? »

couv47662784

♦ Chimaeris d’Eric Tourville – Stalkine & Cie – 512 pages ♦ 

« La première chose qu’il vit, ce fut le symbole en rouge au-dessus de la porte d’entrée. Une étoile à cinq branches dans un cercle dont le lieutenant ignorait la signification. L’impression angoissante d’être devant les portes de l’Enfer. » *** Burlington, Vermont. Le lieutenant Frémont s’apprête à passer une journée comme les autres dans sa petite bourgade de province, lorsque son téléphone sonne. L’histoire s’ouvre de manière assez classique, comme un excellent thriller, dans le Vermont, pas très loin de Salem : une maison abandonnée, quatre cadavres de petites filles détruits au phosphore, un des corps qui manque, la poursuite qui commence… mais, insensiblement, l’auteur entraîne le lecteur bien au-delà du genre, dans une fiction qui tutoie la métaphysique.
 –

À la semaine prochaine pour un nouveau Top Ten Tuesday ! 

Signature

Publicités

7 réflexions sur “Top Ten Tuesday – 18/09/2018

  1. Pommy 18 septembre 2018 / 9 h 31 min

    J’avais lu les six premiers tome de l’épouvanteur il y a neuf ans environs ! Du coup j’ai racheter les tome vu qu’à l’époque c’était des emprunts et je compte tous les relire pour pouvoir lire la suite après 🙂

    J'aime

    • Sometimes a book 18 septembre 2018 / 20 h 40 min

      Oui c’est vraiment une bonne saga, en plus ils commencent à sortir tous les tomes en poche ça vaut le coup !

      J'aime

  2. BettieRose 18 septembre 2018 / 9 h 38 min

    Hello
    Nous avons deux titres en commun et j’adore ton top ten.

    J'aime

  3. Bidib 18 septembre 2018 / 21 h 06 min

    je ne connais aucune de tes lectures mais il y a de très jolie couvertures automnales

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s