[Chronique] Ash Princess de Laura Sebastian

ash princess
 –

« J’accorde un dernier regard au miroir de ma coiffeuse. Les cendres pleuvent déjà en abondance sur mes joues, sur mon nez, les maculant. Le fard rouge dont j’ai peint mes lèvres ressemble à un baiser de sang. Sous le sang, sous la cendre, je reconnais des fragments, des expressions de ma mère, qui me rend mon regard, mais avec une haine, une rage qu’elle n’a jamais eu à connaître. Je n’en suis pas mécontente. »


 
ash-princess-tome-1-1092137
Ash Princess
Autrice
 : Laura Sebastian
Traductrice : Anne-Sylvie Homassel
Éditeur : Albin Michel
Genre : Fantasy
Date de parution : 05/09/2018
Nombre de pages : 522
Prix : 19 €

Synopsis :

Theodosia avait six ans quand son pays a été attaqué, et quand sa mère, la reine du Feu, a été assassinée sous ses yeux.
Dix ans ont passé. Dix ans à vivre sous le joug du Kaiser, ses tortures incessantes, son régime de terreur. Dix ans qu’elle n’a pas prononcé son véritable nom. Theodosia s’appelle maintenant Thora, princesse de Cendres.
Le jour où le Kaiser la force à exécuter son dernier allié, celui qu’elle voit comme son unique chance de survie, Theodosia ne peut plus ignorer sa rage vengeresse. Elle se lance dans une intrigue où la séduction cache des crimes de sang, où les amitiés ne servent plus qu’à une chose : regagner son pouvoir.

Incapable de déterminer à qui elle peut vraiment se fier, Theodosia va apprendre jusqu’où elle est prête à aller pour venger sa mère, regagner son peuple et reprendre son titre de reine.

MON avis

Je dois avouer que j’ai acheté ce roman sur un coup de tête et que j’avais finalement très peur de le lire et de retomber dans des romans à l’intrigue déjà vue mille fois… 

Finalement, bien que l’intrigue ne soit pas extrêmement originale, j’ai beaucoup aimé les choix de l’autrice qui changent de ce qu’on a l’habitude de lire dans ce genre de romans. Laura Sebastian prend des risques et ne fait prend pas le chemin de la facilité que ça soit dans la psychologie de ses personnages qu’au niveau de l’intrigue et j’ai trouvé ça hyper rafraîchissant. 

Le personnage principal Théodosia est un peu une anti-héroïne. Elle ne plaira pas à tout le monde, elle fait des choix discutables et parfois irréfléchis pour servir sa vengeance. Personnellement, je n’ai pas toujours adhéré à sa psychologie et je ne me suis pas vraiment attachée à elle, mais j’ai aimé qu’elle aille au bout de ses actions sans passer par des chemins détournés. Pendant les 3/4 du roman, j’ai eu peur de la tournure qu’allait prendre l’intrigue. L’héroïne est assez ambiguë et doute beaucoup si bien qu’on n’est jamais vraiment sûr de ce qu’elle va décider. Et finalement, j’ai aimé la tournure des évènements, j’ai aimé que l’héroïne fasse passer ses ambitions avant la romance, ce qui est assez rare. Finalement, même si je n’étais forcément d’accord avec ses choix, Théodosia a réussi à me surprendre et c’est ça que je veux retenir d’elle ! 

La plume de Laura Sebastian est simple, mais très addictive. Le roman, même s’il n’est pas bourré d’action se lit très rapidement sans que l’on décroche de l’intrigue. Le fait que l’univers possède de la magie lui apporte un vrai plus. Même si le type de magie n’est vraiment hyper exploité dans le roman, il apporte quand même de l’originalité. J’ai donc beaucoup cet univers extrêmement cruel et impitoyable. Les personnages ne sont absolument pas épargnés, le roman débute même par une scène glaçante qui met directement dans l’ambiance ! 

Ce roman n’est pas exempt de défauts, l’intrigue et les personnages secondaires restent classiques, parfois un peu clichés et mériteraient d’être plus développés. Il est assez difficile de s’attacher aux personnages de l’histoire, ce qui pourra déranger certains lecteurs. Néanmoins, l’intrigue tient la route et les petites révélations de la fin donnent très envie de lire la suite ! J’espère que le deuxième tome restera dans la lignée du premier et ne tombera pas dans les travers que je redoutais au départ. 

Conclusion

Bien que l’intrigue ne soit pas très originale, Laura Sebastian a réussi à me surprendre à travers les choix et la psychologie de son personnage principal, bien que parfois douteux. J’ai également beaucoup aimé l’univers très cruel et empreint de magie. Ash Princess est donc un bon roman de fantasy young adult qui tient ses promesses, mais qui ne révolutionnera pas le genre ! 

TB lecture

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s