[Chronique] Helena, de Jérémy Fel

20181208_161427
 –

« Dans la cuisine, il alluma la lumière et poussa un cri étouffé. La porte donnant du jardin était ouverte sur un noir de tombe, plus noir qu’une nuit ordinaire ne pouvait l’être, un grand vide dans lequel les épis de maïs s’agitaient comme les vagues d’un océan prêts à les engloutir, lui et la maison tout entière… »


 
helena-1082527-264-432
Helena
Auteur
 : Jérémy Fel
Éditeur : Rivage
Genre : Thriller
Date de parution : 22/08/2018
Nombre de pages : 732
Prix : 23 €

Synopsis :
Kansas, un été plus chaud qu’à l’ordinaire.

Une décapotable rouge fonce sur l’Interstate. Du sang coule dans un abattoir désaffecté. Une présence terrifiante sort de l’ombre. Des adolescents veulent changer de vie. Des hurlements s’échappent d’une cave. Des rêves de gloire naissent, d’autres se brisent.
La jeune Hayley se prépare pour un tournoi de golf en hommage à sa mère trop tôt disparue.
Norma, seule avec ses trois enfants dans une maison perdue au milieu des champs, essaie tant bien que mal de maintenir l’équilibre familial.
Quant à Tommy, dix-sept ans, il ne parvient à atténuer sa propre souffrance qu’en l’infligeant à d’autres…
Tous trois se retrouvent piégés, chacun à sa manière, dans un engrenage infernal d’où ils tenteront par tous les moyens de s’extirper. Quitte à risquer le pire.
Et il y a Helena… 

MON avis

Du haut de ses 730 pages, Helena peut impressionner, mais le style de Jérémy Fel est si fluide et incisif que les pages se tournent à une vitesse folle. Pourtant le roman prend son temps. Il commence très fort puis reprend en douceur pour monter crescendo jusqu’à un grand bouleversement qui va emmener les personnages dans un tourbillon infernal dont aucun ne sortira indemne.  

J’ai été étonnée par le découpage de ce roman. L’histoire est divisée en deux parties totalement différentes et qui auraient presque pu être des romans distincts. La première partie se concentre sur la présentation très développée des personnages ainsi qu’un gros retournement de situation. La seconde partie aborde quant à elle toutes les conséquences sur les personnages. La tension, qui a atteint son apogée à la fin de la première partie, retombe donc complètement, ce qui est assez déstabilisant. Le risque est donc que l’on décroche un peu lors de cette seconde partie qui est pourtant tout aussi intéressante et qui dépeint avec beaucoup de subtilité et d’intelligence les relations familiales et amicales, et surtout le point central de ce récit : la maternité. Heureusement, l’attente de l’arrivée du fameux personnage d’Helena permet de nous maintenir accrocher à l’intrigue, et c’est très bien vu puisqu’il faut attendre les toutes dernières pages pour cette révélation finale ! 

Jérémy Fel a un réel don pour la création de personnages et c’est vraiment le gros point fort de son récit. Tous les personnages de son récit sont des personnes lambda, sans histoires, comme on en croise tous les jours. La psychologie des personnages est si bien travaillée que, sans aller jusqu’à ressentir de l’empathie pour eux (personnellement j’ai détesté certains personnages), on comprend quand même certaines de leurs réactions les plus problématiques. L’auteur nous pousse dans nos propres retranchements et on ne peut s’empêcher de se demander comment on réagirait à leur place. Finalement Jérémy Fel est parti d’une histoire très simple comme il peut en arriver tous les jours et de personnages très réels et a tiré les ficelles pour nous offrir un récit glaçant de réalisme. 

Néanmoins, ce récit ne m’a autant plu que je l’aurais imaginé. Ce roman a énormément fait parler de lui lors de la dernière rentrée littéraire et je plaçais donc la barre très haute. Même si l’intrigue possède de très nombreuses qualités, j’ai été vraiment déçue par la morale de l’histoire et par l’identité du personnage d’Helena. Je n’ai pas du tout été convaincue par le message porté par le roman, ce qui a fait un peu retomber le plaisir de cette lecture. 

Conclusion 

Les 730 pages nous offrent un récit extrêmement riche dans lequel tout est pensé et décrypté dans les moindres détails ! Les personnages et les liens qui les unissent sont extrêmement bien construits avec une précision et un réalisme incroyable. Jérémy Fel nous emmène au plus profond de l’âme humaine et des questionnements sur la maternité. Malheureusement, l’intrigue m’a été un peu gâchée par la morale de l’histoire à laquelle je n’ai pas adhéré.  

Bonne lecture

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s