[Chronique] Maura Murray a disparu, de James Renner

maura murrey
 –

« Certaines familles attirent la tragédie comme des aimants. D’après mon expérience, ceux qui ont le plus souffert sont généralement les premiers à souffrir de nouveau. Le sort. Parfois il s’acharne et c’est comme ça. »


 couv73388193
Addict / Maura Murrey a disparu
Auteur 
: James Renner
Traductrice : Caroline Nicolas
Éditeur : Pocket (Sonatine)
Genre : True Crime / Thriller
Date de parution : 31/08/2017
Nombre de pages : 402
Prix : 7,90 €
Synospsis
Imaginez une jeune femme sur une route du Nord. Derrière elle, les montagnes de la Nouvelle-Angleterre et quelques tracas de la vie quotidienne : une rupture, des problèmes d’argent, et maintenant une sortie de route…
Un voisin lui demande si elle a besoin d’aide. La jeune fille refuse, elle a déjà appelé les secours. Saisi d’un doute, il prévient la police qui arrive sept minutes plus tard : la voiture est toujours là mais la conductrice, elle, s’est volatilisée.
Elle s’appelait Maura Murray ; elle avait 21 ans. On ne la reverra plus jamais.
De cette énigme absolue, impénétrable et ordinaire, James Renner va remonter cent pistes, recueillir des témoignages, échafauder des plans, jusqu’à l’obsession…

MON avis

Trigger Warning : Pédophilie 

Comme l’explique James Renner au début du roman, Maura Murrey a disparu est ce qu’on appelle du true crime, un genre qui a pour objet les affaires criminels réels. On va donc suivre l’auteur dans son enquête pour comprendre ce qui a pu arriver à la jeune Maura, disparue en 2004 et jamais retrouvée depuis.  

J’ai trouvé ce roman extrêmement addictif. Dès les premières pages, j’ai été fascinée par le récit très factuel et surtout par la transparence de l’auteur. Il s’agit ici de journalisme gonzo, les faits sont donc racontés à la première personne exactement tels qu’ils ont été vécus par l’auteur, a contrario du journalisme classique qui ne raconte que les conclusions dans un style le plus impartial possible.

James Renner nous raconte donc tous les détails de son enquête, les personnes qu’il a contactées, ce qu’il a pensé d’eux, les récits exacts de ce qu’on a pu lui dire, dans un ordre plutôt chronologique qui nous permet de comprendre son cheminement de pensée et de nous aussi pouvoir nous faire notre propre avis. Certains pourraient donc trouver le récit un peu fouillis, mais au contraire, j’ai beaucoup aimé cet aspect qui retranscrit bien ce que peuvent ressentir les enquêteurs face à la multitude d’indices, de coïncidences et d’informations dont on ne sait tirer de conclusion. Cependant, j’ai trouvé que le roman avait une assez bonne logique. Les chapitres sont très courts et se concentrent tous sur un point différent de l’enquête. L’obsession de James Renner pour cette affaire est palpable et je dois dire qu’elle a été contagieuse. Je ne pouvais plus m’arrêter de lire ce roman une fois commencé, tant je voulais en savoir plus sur ce qui était arrivé à Maura Murrey et tant les différents indices se révélaient intéressants. Je ne m’attendais pas à ce que l’affaire soit si complexe et qu’il y ait autant d’éléments troubles autour de la jeune fille. Cependant, il faut avouer qu’il y a énormément de protagonistes dans le récit et qu’il n’est pas toujours évident de se souvenir de qui est qui. C’est vraiment pour moi le principal bémol de ce livre. 

Bien sûr, on sait dès le départ que cette affaire n’a jamais été résolue et j’avais donc énormément peur de ressortir complètement frustrée du récit, et c’est bien ce que je ressentais au début de ma lecture. Mais, finalement, James Renner a fait un formidable travail autour de l’affaire qui nous offre une vue d’ensemble assez satisfaisante pour qu’on puisse tirer des conclusions assez sérieuses de ce qui a pu se passer. Même si on ne saura jamais toute la vérité et que certains éléments restent très mystérieux, on ne ressort pas vraiment du récit avec un sentiment d’inachevé, mais plutôt avec le sentiment qu’il ne faut pas remuer plus le passé…

James Renner a consacré des mois de sa vie à enquêter sur la disparition de Maura Murrey et ce livre comporte donc une grande part autobiographique. Plus le récit avance et moins l’enquête sur la jeune fille prend de place dans le récit. Même si elle reste l’élément principal, l’auteur fait un parallèle avec sa propre vie et les éléments qu’il livre sont pour le moins étonnants. Certains seront sûrement dérangés par cet aspect, car l’auteur dévoile des choses très personnelles, qui peuvent même être difficiles à croire et qui sont extrêmement dures, voire choquantes. Personnellement, j’ai aimé cet aspect, car la psychologie de l’auteur m’a énormément intéressée et fait réfléchir. 

Conclusion

L’auteur a réussi à me transmettre son obsession pour l’enquête sur Maura Murrey. Il faut dire que j’aime beaucoup tout ce qui touche aux affaires criminelles donc le challenge n’était pas très compliqué. Néanmoins, j’ai trouvé ce roman très réussi tant sur le plan de la narration que du travail d’enquêteur de l’auteur. Il nous apporte tous les éléments nécessaires pour qu’on puisse se faire notre propre jugement de l’histoire, sans pour autant trop nous influencer.  J’ai également beaucoup apprécié la partie plus personnelle de l’intrigue, mais si elle finit par causer un léger essoufflement dans le rythme du récit. 

Merci à Pocket et Babelio pour l’envoi de ce roman

TB lecture

Publicités

Une réflexion sur “[Chronique] Maura Murray a disparu, de James Renner

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s