[Chronique] Célestopol, d’Emmanuel Chastellière

20190803_180631.jpg

« Le faste s’affichait à tous les coins de rue, le long de chaque avenue. Mais ces visions mirifiques pourraient-elles toucher l’automate, quand le vieux gardien lui-même ne les regardait plus que d’un œil indifférent, privé de tout émerveillement ? »

Lire la suite

Publicités