[Chronique] La dernière geste – tome 1 : Dans l’ombre de Paris, de Morgan of Glencoe

20190928_171230« À cette déclaration, une ovation sauvage envahit la salle, offensant les oreilles de Yuri, peu accoutumées à un tel vacarme. La princesse décida que cette leçon serait inconfortable à apprendre, comme toutes celles qui impliquaient de quitter l’Ambassade. »


69451

 

Dans l’ombre de Paris
Autrice 
: Morgan of Glencoe
Illustration : Benjamin « Zariel »  Chaignon
Éditeur : ActuSF
Genre : Fantastique
Date de parution : 19/09/2019
Nombre de pages : 436
Prix : 17,90 €
Synopsis
Depuis des siècles, les humains traitent les fées, dont ils redoutent les pouvoirs, comme des animaux dangereux.
Lorsque la princesse Yuri reçoit une lettre de son père lui enjoignant de quitter le Japon pour le rejoindre, elle s’empresse d’obéir. Mais à son arrivée, elle découvre avec stupeur qu’elle a été promise à l’héritier du trône de France ! Dès lors, sa vie semble toute tracée… jusqu’à ce qu’une femme lui propose un choix : rester et devenir ce que la société attend d’elle ou partir avec cette seule promesse : « on vous trouvera, et on vous aidera. »
Et si ce « on » était la dernière personne que Yuri pouvait imaginer ?

MON avis

Paru initialement en autoédition sous le titre de Si loin du soleil, le roman de Morgan of Glencoe a été repris par les éditions ActuSF pour leur rentrée littéraire de 2019. 

Dans l’ombre de Paris nous conte la confrontation entre deux mondes opposés que tout sépare à travers la figue d’une princesse japonaise qui va fuir la vie qu’on avait tracé pour elle. De rencontres en rencontres, toutes les valeurs qu’on lui a inculquées vont être remises en question et l’autrice va en profiter pour faire passer de nombreux messages de tolérance et de liberté. 

Dès le départ, j’ai été envoûtée par la plume de l’autrice. Dans l’ombre de Paris est son premier roman, mais elle a déjà une plume affirmée avec une vraie identité. Ainsi le roman est très agréable à lire, l’écriture est douce et légère tout en étant travaillée et elle nous entraîne au fil des pages comme dans un voyage. De plus, l’autrice gère très bien les différences de niveau social des personnages. L’écriture s’adapte notamment au niveau des dialogues en fonction de la classe sociale du personnage qui s’exprime, ce qui apporte du réalisme au récit.

L’intrigue n’est pas foisonnante d’action, il y a quelques longueurs puisque l’autrice se concentre surtout sur la découverte d’un nouveau monde et des créatures qui le compose. Le récit suit l’apprentissage de la princesse Yuri qui a toujours vécu dans une cage de verre et va devoir s’adapter à une nouvelle vie dans les égouts de Paris très loin de son confort habituel. On va y découvrir toutes sortes de créatures correspondant à différentes espèces de fée. L’univers est riche et a un côté assez merveilleux et enchanteur. On est rapidement émerveillé par la société mise en place dans les égouts et la manière dont humains et fées cohabitent en harmonie. Mais l’autrice a su garder une forme de réalisme, car même dans ce monde enchanteur, des tensions peuvent survenir comme dans n’importe quelle cohabitation. Le récit aurait quand même mérité un peu plus suspense, car on sait finalement dès le départ où il va nous mener. Mais je pense que l’intrigue n’est finalement pas le plus important dans ce roman et qu’il faut surtout voir les messages qu’il porte. 

Ce roman suit donc la vie quotidienne dans les égouts et l’adaptation de Yuri. Ce dernier point est justement celui que j’ai trouvé un peu maladroit dans le récit. Contrairement aux autres personnages, je n’ai pas su m’attacher à Yuri qui semble trop lisse vis à vis de tous les personnages haut en couleur qui gravitent autour d’elle. Je n’ai pas trouvé sa fuite dans les égouts très crédible vis à vis de son caractère. Rien ne semblait vraiment justifier ce choix de vouloir quitter une vie qui semblait parfaite. Ce n’est pas un personnage particulièrement rebelle ou avec des idées novatrices. Elle a beaucoup d’a priori sur les fées et sur beaucoup d’autres sujets comme la place des femmes dans la société. Je n’ai pas non plus trouvé son évolution très crédible, elle aurait mérité d’être plus progressive et nuancée. Bref je n’ai simplement pas cru à ce personnage, ce qui ne m’a pas empêché d’apprécier quand même ma lecture, d’autant plus qu’elle propose un nombre foisonnant d’autres personnages beaucoup plus attachants. 

Comme je le disais, le roman aborde également un nombre important de thématiques comme la place de la femme, la question du genre, de l’égalité entre les genres, la différence, le respect… C’est un récit qui prône donc de très belles valeurs, mais je regrette le fait que ces thèmes n’aient pas été pas abordés avec plus de subtilité. Pendant un moment, j’avais un peu une impression de catalogue, que l’autrice avait listé tous les points qui lui tenait à cœur et qu’elle les avait traités un par un. Malgré tout ce sentiment s’est peu à peu dissipé au fil de la lecture et certaines thématiques sont quand même assez bien traitées et peu vues dans la littérature young adult. 


Conclusion


Dans l’ombre de Paris est un très beau roman qui nous emmène dans un voyage enchanteur dans un monde où humains et fées cohabitent en harmonie. Malgré le fait que j’y ai trouvé quelques longueurs et que je n’ai pas trouvé le personnage principal très bien construit, j’ai passé un beau moment dans cet univers et ai apprécié les thématiques abordées. 

bonne lecture

Merci aux éditions ActuSF pour l’envoi de ce roman ! 

Publicités

5 réflexions sur “[Chronique] La dernière geste – tome 1 : Dans l’ombre de Paris, de Morgan of Glencoe

  1. OmbreBones 4 octobre 2019 / 7 h 10 min

    Comme toi je n’ai pas cru au personnage de la princesse même si j’ai arrêté avant la fin justement parce que j’avais du mal avec l’aspect crédible et les thèmes traités comme sur catalogue. Dommage parce que c’est important d’aborder tous ces sujets :/ mais la façon dont c’était réalisé et écrit ne me convainquait pas.

    Aimé par 1 personne

    • Sometimes a book 4 octobre 2019 / 17 h 18 min

      Oui je comprends, je suis pas allée jusqu’à abandonner le bouquin, mais je pense par contre que je ne lirai pas la suite :/

      Aimé par 1 personne

  2. Elhyandra 18 octobre 2019 / 17 h 54 min

    Ce roman était bien sympa, apparemment il y a une suite

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s