[Chronique] Testament – tome 1 : L’héritière de Jeanne-A Debats

L'héritière
 –

« Tous les soirs, Denis arrivait avec la « souris blanche » : une blondinette, la plupart du temp, parfois une rousse, mais blond vénitien comme on dit. Les brunes ne se rendent pas comptent de la chance qu’elles ont de compter pour des prunes, parfois. Quant aux décolorées, je ne suis pas loin de penser qu’elles méritaient ce qui leur arrivait : lorsqu’on torture ses cheveux à ce point-là, on doit s’attendre au pire. »


 
couv23255997
L’héritière
Autrice 
: Jeanne-A Debats
Illustrateur : Damien Worm
Éditeur : ActuSF
Genre : Urban fantasy
Date de parution : 2 octobre 2014
Nombre de pages : 367
Prix : 8,00 €
Synopsis
Je m’appelle Agnès Cleyre et je suis orpheline. De ma mère sorcière, j’ai hérité du don de voir les fantômes. Plutôt une malédiction qui m’a obligée à vivre recluse, à l’abri de la violence des sentiments des morts. Mais depuis le jour où mon oncle notaire m’a prise sous son aile, ma vie a changé. Contrairement aux apparences, le quotidien de l’étude qu’il dirige n’est pas de tout repos : vampires, loups-garous, sirènes… À croire que tout l’AlterMonde a une succession à gérer ! Moi qui voulais de l’action, je ne suis pas déçue… Et le beau Navarre n’y est peut-être pas étranger.

 

MON avis

L’héritière est un roman d’urban fantasy, un genre avec lequel je suis très peu familière à cause du côté romance qui est souvent très présent. Pourtant, cette fois-ci je me suis laissée prendre au jeu et j’ai passé un très bon moment de lecture notamment grâce à l’humour de l’autrice !

Ce roman nous plonge dans un Paris où se mêlent de nombreuses créatures surnaturelles qui s’organisent sous forme de clans dominant chaque quartier de la capitale. Des loups-garous, aux vampires, en passant par des sorcières et des sirènes, il y en a pour tous les goûts ! Des lieux mythiques de la capitale comme le cimetière du Père Lachaise où débute l’intrigue ou encore les catacombes vont servir de décor à l’intrigue en s’intégrant extrêmement bien dans l’ambiance surnaturelle créée par l’autrice. L’un des points forts de cette intrigue est que, malgré la présence de créatures surnaturelles largement vues dans la littérature, l’autrice a su éviter tous les clichés et leur offrir une identité propre. Le personnage principal est une sorcière possédant la capacité de voir les esprits. Mais plus qu’un don, ce pouvoir est une véritable malédiction pour Agnès l’empêchant même de vivre une vie normale ! C’est donc une sorcière bien particulière que l’on va suivre tout au long de ce récit qui joue énormément sur l’humour en mettant en scène des situations très cocasses et des personnages assez drôles parfois à leur dépens !

Si j’ai finalement beaucoup aimé ce roman, je dois quand même dire que j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’intrigue. J’ai trouvé le début assez fouillis et j’avais du mal à bien comprendre les enjeux politiques. En effet, les vampires sont regroupés sous forme de cénacle possédant des règles et des coutumes bien particulières et il faut un temps pour bien comprendre cette organisation. Il faut donc accepter de ne pas tout comprendre tout de suite, mais une fois les choses bien mises en place et certains personnages forts apparus dans l’intrigue, j’ai vite oublié mes réticences et je me suis laissée porter par l’intrigue très originale et riche en rebondissements !

L’intrigue justement mêle aventure, magie, histoires de famille et humour et s’enchaîne de manière énergique sans aucun temps mort. J’ai beaucoup aimé les liens que va créer l’héroïne avec les différents personnages. Elle se retrouve très souvent menacée de mort, mais s’en sort toujours avec une sorte de maladresse drôle et touchante. Une romance va également être présente dans le récit. Comme souvent, ce n’est pas ce que je préfère, d’autant plus que tout va extrêmement vite et n’est pas très crédible, mais j’ai eu l’impression que l’autrice jouait justement avec les clichés et qu’il fallait donc plutôt prendre les choses sur le ton de l’humour. La romance ne m’a donc pas dérangée plus que ça, d’autant que l’histoire de manière générale est dynamique et très agréable à suivre et que les personnages sont bien construits et tous attachants à leur manière !

Finalement, je pense que ce récit pourra être très apprécié des amateurs d’urban fantasy et d’histoires surnaturelles, mais aussi de personnes plus néophytes comme moi, car l’autrice s’éloigne des clichés ou en joue avec beaucoup d’humour !


Conclusion


L’héritière est un roman d’urban fantasy très bien écrit, dynamique et plein d’humour. L’univers, rempli de créatures surnaturelles, est un peu difficile à appréhender au départ, mais on se retrouve vite emporté par l’intrigue très originale et par des personnages haut en couleur.

tb lecture

Je remercie les éditions ActuSF pour l’envoi de ce roman !

3 réflexions sur “[Chronique] Testament – tome 1 : L’héritière de Jeanne-A Debats

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s