[Chronique] L’héritière – tome 2 : Alouettes, de Jeanne-E Debats

Alouettes
 –

« Le problème, c’est leur disparition subséquente avant que tout soit accompli.
– C’est-à-dire ?
Ils disparaissent, vous dis-je, avant le mariage et on ne les retrouve plus. Ni morts, ni vivant, plus un seul.
– Des Roméo et Juliette de Schrödinger en quelque sorte »


 
Alouettes
L’héritière – tome 2 : Alouettes
Autrice :
Jeanne-E Debats
Illustrateur : Damien Worm
Éditeur : ActuSF
Genre : Urban fantasy
Date de parution : 31 mars 2016
Nombre de pages : 469
Prix : 7,90 €
Synopsis

Je m’appelle Agnès, et je suis orpheline. Ah ! Et sorcière, aussi. Mon oncle m’a engagée dans son étude notariale. Ne croyez pas que le job soit ennuyeux, en fait, ce serait plutôt le contraire. En ce moment, tout l’AlterMonde est en émoi à cause d’une épidémie de Roméo et Juliette. Imaginez : des zombies tombant amoureux de licornes, des vampires roucoulant avec des kitsune, des sirènes jurant un amour éternel à des garous. Et tout ce beau monde défile dans notre étude pour se passer la bague au doigt. Mais la situation commence à sérieusement agacer les hautes autorités. Et comme l’AlterMonde n’est pas Vérone, à nous de faire en sorte que cette fois l’histoire ne se termine pas dans un bain de sang…

MON avis

J’avais été très agréablement surprise par le premier tome de la saga L’héritière qui m’a même réconciliée avec le genre de l’urban fantasy et j’étais donc très curieuse de continuer la saga. Ce deuxième tome s’inscrit dans la lignée du premier d’un point de vue chronologique puisqu’il se déroule quelques mois après, mais l’intrigue présente une toute nouvelle enquête et peut donc se lire de manière indépendante. 

Un clin d’œil à Roméo et Juliette

Dans ce tome, on retrouve une Agnès au bout du rouleau après les évènements du premier tome qui se retrouve confrontée à une vague de couples de créatures, des « Roméo et Juliette » comme on les appelle. Vous l’aurez compris cette intrigue est un énorme clin d’œil à la célèbre pièce de Shakespeare et est donc très axée sur la romance et surtout le sexe. Entre les frasques d’Agnès et l’intrigue qui nous emmène dans – on peut le dire – des orgies, cet aspect est très présent dans le récit. Si cela m’a un peu dérangée au départ, car ce genre de détails n’est vraiment quelque chose qui m’intéresse beaucoup dans mes lectures, c’est moins présent une fois que l’intrigue a démarrée. De plus, le sujet est abordé sur un ton toujours humoristique avec beaucoup d’auto-dérision de la part du personnage principal et ça passe donc plutôt bien !

J’ai beaucoup aimé le clin d’œil à la pièce de Shakespeare et les très nombreuses références qui parsèment le récit. Le fait de détourner la pièce de manière aussi assumée pour mettre en avant les passions de diverses créatures qui ne sont pas censées se mélanger est une excellente idée qui donne au récit une allure vraiment originale. Jeanne-A Debats joue très bien entre l’aspect classique de la pièce et l’aspect futuriste du récit qui se déroule dans un futur proche. Elle mélange ainsi cette histoire classique avec les nouvelles technologies, ce qui donne un côté complètement déjanté à l’histoire. 

Un humour très réussi, mais intrigue un peu décousue

Comme pour le premier tome, Jeanne-A Debats nous propose une intrigue dynamique plein de rebondissements et à l’humour dévastateur. J’ai plusieurs fois éclaté de rire face à cette lecture et j’ai surtout apprécié le fait que l’humour est intelligent. Avec un thème pareil, l’autrice aurait facilement pu tomber dans un humour un peu facile, mais au contraire elle s’éloigne de ces clichés pour nous offrir un humour plus recherché qui glisse souvent vers l’humour noir. Rien que pour l’humour, Alouettes est ainsi une lecture qu’on prend beaucoup de plaisir à parcourir. 

Si j’ai passé un bon moment avec ce roman, je l’ai quand même trouvé un peu moins réussi que le premier tome en termes d’intrigue. Comme je le disais précédemment, l’intrigue possède de très bons points et se démarque par son originalité. J’ai particulièrement aimé le fait qu’on découvre de nouvelles créatures dans ce tome. Outre les traditionnels vampires et sorcier(e)s, ce tome met également en avant les kitsune, créatures du folklore japonais que je connaissais mal et que j’ai beaucoup aimé redécouvrir. Cependant, j’ai globalement trouvé l’intrigue un peu confuse dans son déroulé. J’ai eu du mal à bien comprendre le cheminement du récit et les liens entre les différentes révélations. L’enquête semble piétiner assez longtemps puis se résout de manière qui peut sembler un peu facile comme si certains éléments tombaient du ciel au bon moment. Bref quelques facilités scénaristiques dans le déroulé de l’intrigue et un fil conducteur manquant un peu de linéarité, mais une lecture plaisante qui donne très envie de continuer avec le troisième et dernier tome !


Conclusion


Une suite toujours autant rempli d’un humour intelligent et d’histoires rocambolesques. Si j’ai beaucoup aimé le fait de retrouver les personnages et le clin d’œil à Roméo et Juliette, j’ai été moins convaincue par l’intrigue de ce deuxième tome que j’ai trouvée un peu confuse et trop facile par moment. Cependant j’ai passé un bon moment de lecture grâce à cette histoire drôle, dynamique et originale !

bonne lecture

Une réflexion sur “[Chronique] L’héritière – tome 2 : Alouettes, de Jeanne-E Debats

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s