[Chronique] Les Rumeurs d’Issar – tome 2 : Le jugement des sabliers, de Marie Caillet

le jugement des sabliers
 –

« Parce que tu ne vois que la moitié du problème. Ton Signe n’est pas uniquement humble, ni calme, ni doux. Gratte la surface, et tu verras apparaître toutes les facettes que Kez porte à ta place. Voilà pourquoi les Anges existent : ils incarnent l’ombre du Signe. Les traits de caractère ténus, mais essentiels. »


 
couv67661334
Le jugement des sabliers
Autrice :
Marie Caillet
Illustrateur : Sebastien Del Grosso
Éditeur : Autoédité
Genre : Fantasy 
Date de parution : 12 mars 2019
Nombre de pages : 410
Prix : 15 €
Synopsis

Dans les royaumes d’Issar, la magie habite tous les Hommes. Mais parfois, elle en choisit un : le Gardien. Le pouvoir dont il dispose alors est si puissant qu’il s’incarne en un animal nommé l’Ange.
Gardien malgré lui, Edjan apprend à coexister avec son Ange, Kez. Recruté par la voleuse Shaëll, le duo a décidé de mettre ses pouvoirs au service de la Maison, une guilde rebelle. Déjà, un nouveau défi se présente : s’infiltrer dans le royaume d’Ab’Kir pour approcher sa reine, gardée par le redoutable Scorpion…

MON avis

Le jugement des sabliers est le deuxième tome de la trilogie des Rumeurs d’Issar. Le premier tome a été édité aux éditions Hachette puis l’autrice a récupéré les droits pour publier le reste de sa saga en autoédition.

Contrairement au premier tome, celui-ci a donc été autopublié, et cela n’a aucunement affecté sa qualité. La plume de Marie Caillet est travaillée (beaucoup plus d’ailleurs que beaucoup de romans young adult édités) tout en restant très fluide et agréable à lire. Il y a très peu de coquilles, l’autrice a fait un très bon travail d’écriture et de correction. La mise en page est par contre un peu moins élaborée que celle du premier tome (en ce qui concerne la présentation des rumeurs), mais sans que cela soit préjudiciable à la lecture. De plus, le roman débute par un résumé très complet de l’intrigue du tome 1, ce qui est un point très positif.

Ainsi ce deuxième tome suit directement les évènements du premier. On retrouve les personnages d’Edjan et de son ange Kell ainsi que de Shaëll qui vont repartir dans de nouvelles aventures dans une nouvelle contrée. Grâce à son écriture très immersive, l’autrice nous replonge dès les premières pages dans cet univers oriental si dépaysant avec ses tapis volant, ses sabliers d’où sortent les fameuses rumeurs, ses paysages ensablés… L’intrigue est drôle et endiablée, on est très loin d’un deuxième tome de transition. Au contraire, l’intrigue est riche et les personnages continuent à évoluer. Le personnage d’Edjan est particulièrement mis en avant. C’est un personnage tiraillé entre son pouvoir de Gardien et son amitié avec Shaëll qui l’emmène à travailler pour une mystérieuse organisation qui est l’ennemie même des Gardiens. Alors qu’avant il subissait plus qu’autre chose les évènements, il commence maintenant à réfléchir à ses propres convictions et à ce qu’il veut entreprendre. Il va peu à peu être amené à prendre ses propres décisions et à apprendre à apprivoiser son pouvoir de Gardien. Sa relation avec Kell reste toujours aussi drôle, de manière générale les interactions entre les personnages sont drôles et piquantes.  

Si certains éléments de l’intrigue sont assez prévisibles, les personnages ne réagissent jamais vraiment comme on pourrait s’y attendre, nous emmenant dans des situations rocambolesques. Le récit est dynamique et bourré de rebondissements. Les personnages semblent avoir un don pour se mettre dans des situations impossibles et pour s’y enfoncer, ce qui apporte du suspense et du punch au récit. Il est vrai que certains éléments de l’intrigue semblent un peu trop faciles. Les personnages arrivent par exemple à approcher un peu facilement des familles royales et se sortent de certaines situations avec un peu trop de chance. Ce sont des choses qui me dérangent souvent et qui pourraient gêner certains, mais le tout s’intègre si bien avec le ton enjoué de l’intrigue que ça ne gâche finalement pas le plaisir de lecture.  

Dans ce deuxième tome, l’autrice continue également à développer son univers et sa mythologie autour des signes astrologiques. Elle intègre ainsi au fil du récit différents personnages représentant les différents signes. Ces personnages sont forcément un peu caricaturaux, mais c’est très divertissant d’essayer d’associer leurs traits de caractères avec leurs signes astrologiques. J’aime d’ailleurs toujours autant cette idée de construire l’univers et la magie autour des signes astrologiques. L’autrice joue très bien avec cette idée, elle n’appuie pas trop sur les clichés permettant à son univers de rester léger et d’y créer une harmonie. Ainsi, l’importance de l’astrologie s’intègre très bien à l’univers, c’est un élément qui fait partie de la vie des personnages sans que l’autrice ait besoin de beaucoup insister dessus. Finalement, ce tome nous offre une intrigue à la hauteur de celle du premier tome si ce n’est meilleure et je serais au rendez-vous pour connaître le fin mot de cette histoire !


Conclusion


Ce deuxième tome est à la hauteur du premier. Marie Caillet nous offre une intrigue enjouée et dynamique qui nous immerge dès les premières pages dans un univers oriental original et dépaysant. Elle nous emmène dans une intrigue tourbillonnante, toujours aussi drôle, mais au ton parfois un peu plus sombre. On retrouve les personnages si attachants du premier tome qui évoluent voire commence à se révéler et nous emmènent dans des situations rocambolesques. L’intrigue souffre parfois de certaines facilités, mais le tout reste assez harmonieux et on passe un excellent moment de lecture !

tb lecture

Une réflexion sur “[Chronique] Les Rumeurs d’Issar – tome 2 : Le jugement des sabliers, de Marie Caillet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s