[Chronique] Les chroniques hérétiques – tome 1 : Les loups d’Uriam, de Philippe Tessier

Les loups d'Uriam de Philippe Tessier (Leha) - Sometimes a book (blog littéraire)
Crédit photo : Sometimes a book

« Mon regard s’égare sur Perche-Lune, le village de mon enfance, tout entier ravagé par les flammes dévorantes Autrefois pleines de vie, les maisons calcinées ne sont plus désormais que des tombeaux Savaient-ils à l’époque, tous ces gens qui vivaient ici, que j’allais être l’artisan de leur destruction ? »


couv67942761
Les Loups d’Uriam
Auteur : Philippe Tessier
Illustration : David Cochard
Éditeur : Leha
Genre : Fantasy
Date de parution : 20 octobre 2017
Nombre de pages : 424
Prix : 19 €
Acheter
 
Synopsis
Tire-d’Aile vient à la vie dans l’atelier de Maître Saule, magicien particulièrement talentueux. Être de bois et magie, il découvre un monde féerique peuplé de créatures merveilleuses où les sylphes virevoltent dans le vent et où les animaux sont parfois d’éloquents orateurs. Là-bas, lorsque Phénix renaît de ses cendres et embrase le ciel le matin venu, les lunes plongent dans les profondeurs de la terre.
Mais les luttes de pouvoir et le destin forcent Tire-d’Aile à fuir, accompagné de son araignée de cristal et de la flamme de son foyer. Dans les villes fourmillantes, les forêts enchantées, les plaines des licornes, les tours immenses et les champs de bataille, ils lieront leur histoire à celle du monde.

MON avis

Les loups d’Uriam est le premier tome d’un diptyque de fantasy que l’on pourrait placer à la frontière entre l’adulte et le young adult. On y suit Tire-d’Aile, une sorte de pantin de bois animé grâce à la magie qui va découvrir l’univers qui l’entoure et comprendre que le futur de ses habitants repose sur ses épaules. Récit initiatique d’aventures aux allures de conte, Les loups d’Uriam nous emmène dans un voyage à travers des contrées féeriques et à la rencontre de toutes sortes de créatures fantastiques à commencer par un loup à l’humour dévastateur. 

La première chose remarquable de ce roman est la plume de l’auteur. Philippe Tessier nous offre une plume poétique totalement en adaptation avec l’univers féerique mis en place et l’aspect conte. En plus de son aspect poétique, la plume est piquante, l’auteur ayant introduit beaucoup d’humour particulièrement dans les dialogues entre les personnages. J’évoquais plus haut le personnage de Nacre, ce loup qui va suivre Tire-d’Aile tout au long de ses aventures et qui possèdent un humour cynique particulièrement appréciable. Tout au long de son voyage, Tire d’Aile va rencontrer de nombreux personnages qui vont le suivre dans son périple ou l’aider à traverser certaines épreuves. De manière générale, les personnages et l’atmosphère du récit sont assez lumineux et viennent renforcer le côté conte. Pour autant, certains rebondissements qui arrivent notamment à la fin de ce premier tome cassent un peu le côté manichéen inhérente au conte. Philippe Tessier ne tombe pas dans la facilité avec son récit. On retrouve le côté féerique et une intrigue assez linéaire, mais pour autant l’auteur construit autour de tout ça un monde très vaste possédant une mythologie et des enjeux assez complexes. 

 Ainsi, on plonge aux côtés de Tire d’Aile dans un monde merveilleux aux paysages très diversifiés. Le roman se construit comme un récit d’aventures et de voyage, Tire d’Aile doit traverser le pays et chaque zone qu’il traverse lui réserve de nouvelles épreuves. Au fil du récit, on découvre ainsi des paysages extrêmement hétérogènes abritant tous des créatures magiques différentes dont certaines très originales comme ces fameux loups d’Uriam qui sont loin d’être de simples loups. Les personnages rencontrés ont tous une particularité qui les rend assez attachants. Tire d’Aile ne peut par exemple pas se passer d’une petite araignée qui ferait craquer tous les arachnophobes ! Et si les personnages sont appréciables, l’auteur est très loin de les épargner et leur fait passer des épreuves particulièrement rudes. Pourtant, c’est surtout de la douceur et de la bienveillance qui se dégage de ce récit. On y trouve ainsi de belles valeurs mettant en avant l’amitié et bien sûr la recherche d’identité à travers de ce pantin qui se demande s’il n’est qu’un morceau de bois animé par magie ou s’il possède véritablement une âme. 

Si ce récit nous fait passer un moment agréable et rempli de douceur et de beaux messages, il souffre quand même de certaines lenteurs et d’un côté répétitif. La structure sous forme de conte fonctionne très bien dans les premiers 3/4 du récit, mais ne tient pas vraiment la longueur. Les contes sont généralement des récits assez courts et ce roman est trop long pour fonctionner du début à la fin. Au bout d’un certain temps, le schéma global du récit, soit un enchaînement d’épreuves que doit affronter le personnage, devient assez répétitif au risque de lasser le lecteur. De plus, l’intrigue de manière générale n’est pas extrêmement originale. Elle offre de beaux rebondissements, mais rien qui n’a pas été déjà fait avant, ce qui enlève l’effet de surprise et le côté dramatique qu’auraient pu avoir ces révélations. Malgré ces quelques bémols, ce premier tome est une belle incursion dans un monde féerique à l’univers bien pensé et aux personnages attachants.


Conclusion


Les Loups d’Uriam est le premier tome d’un dyptique de fantasy aux allures de conte. L’univers est rempli de magie et de féerie et l’intrigue se construit à la manière d’un récit d’aventures. Les personnages sont bien construits et attachants notamment le loup Nacre qui apporte un côté drôle et cynique au récit. Si le côté conte m’a plu et rend l’atmosphère du récit très douce et lumineuse, j’ai trouvé qu’il aurait mieux fonctionné sur un récit plus court qui aurait moins souffert des lenteurs et d’un schéma répétitif. 

D’autres avis : A portée de plumeDe livre en livresTribulations Culturelles de Loup – ?

6 réflexions sur “[Chronique] Les chroniques hérétiques – tome 1 : Les loups d’Uriam, de Philippe Tessier

  1. Light And Smell 28 septembre 2020 / 21 h 04 min

    Ton avis me rappelle pourquoi j’avais tant apprécié ce roman qui mériterait d’être bien plus présent dans la blogosphère…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s