[Chronique] Rouge, de Pascaline Nolot

 
 –Rouge

« Elle ne savait pas qui elle était. Elle ne l’avait jamais su et l’ignorait en cet instant plus qu’en tous les autres. Elle doutait de tout : de son ascendance, de son identité, de sons essence profonde. Elle se sentait perdue, cernée par mille interrogations plus menaçantes que son périple dans Bois-sombre. »


couv22061323
Rouge
Autrice :
Pascaline Nolot
Éditeur : Gulf stream
Genre : Fantasy / Réécriture de conte
Date de parution : 13 avril 2017
Nombre de pages : 312
Prix : 17 €
Acheter
 
Synopsis
Ce qu’il vit avant tout, c’était l’immonde coloris écarlate qui rongeait à moitié le nouveau-né ainsi que l’infâme petite boule de peau surplombant son regard. Le monstre avait engendré un autre monstre !
– Comment devons-nous l’appeler ? lui demanda la vieille femme
Il contempla le nourrisson en pleurs avec aversion. Puis il vomit sa sentence en un mot : – Rouge !
Accroché au versant du mont Gris et cerné par Bois-Sombre se trouve Malombre, hameau battu par les vents et la complainte des loups. C’est là que survit Rouge, rejetée à cause d’une particularité physique. Rares sont ceux qui, comme le père François, éprouvent de la compassion à son égard. Car on raconte qu’il ne faut en aucun cas toucher la jeune fille sous peine de finir comme elle : marqué par le Mal.
Lorsque survient son premier sang, les villageois sont soulagés de la voir partir, conformément au pacte maudit qui pèse sur eux. Comme tant d’autres jeunes filles de Malombre avant elle, celle que tous surnomment la Cramoisie doit s’engager dans les bois afin d’y rejoindre l’inquiétante Grand-Mère. Est-ce son salut ou un sort pire que la mort qui attend Rouge ? Nul ne s’en préoccupe et nul ne le sait, car aucune bannie n’est jamais revenue…

MON avis

Une réinterprétation du conte du petit chaperon rouge

Rouge est une revisite très moderne du conte du Petit Chaperon rouge. On y retrouve les personnages principaux de ce conte à savoir la jeune fille vêtue d’une cape rouge, le chasseur, la Grand-mère, les loups… Pascaline Nolot reprend ainsi les bases du conte, tout en le réinterprétant entièrement. Les rôles des personnages sont complètement transformés et le cadre du récit diffère totalement. Si une partie de l’intrigue peut faire penser au conte, elle s’en éloigne également assez vite et propose une morale et des thématiques très différentes.

Ainsi le personnage du chaperon rouge nommé simplement Rouge ici est bien loin de la figure lumineuse du conte original. Rouge est une pré-adolescente qui n’a connu que de la maltraitance. Elle est née avec une tache de naissance et une déformation au niveau du visage qui fait qu’elle est rejetée par tous. Sa naissance est également trouble, sa mère – qui est décédée en accouchant – était accusée d’être possédée par le diable. Le petit village de Malombre où grandit Rouge est ainsi le lieu de toutes les superstitions. La psychologie du personnage de Rouge a été savamment travaillé par l’autrice. Elle nous dépeint particulièrement bien son désespoir et ses peines face à ce quotidien si cruel, mais aussi la petite lueur d’espoir qui se trouve au fond d’elle de ne plus être rejetée par ceux qui l’entoure et notamment son père. Tout au long du récit, Rouge va vivre un certain nombre de mésaventures qui vont l’aider à se construire en tant qu’adulte. L’évolution du personnage est extrêmement bien menée par l’autrice et j’ai beaucoup aimé ce qu’elle devient au fil des pages. Il est aisé de s’attacher à Rouge autant qu’il est difficile de ne pas être horrifiée par les épreuves auxquelles elle est confrontée. Ce récit est littéralement poignant et réussit à délivrer de la meilleure façon qu’il soit des nombreux messages toujours avec beaucoup de justesse.

Un roman aux multiples thématiques

L’autrice se sert de l’histoire de Rouge pour aborder un certain nombre de thématiques particulièrement importantes. J’ai beaucoup de mal avec les récits qui abordent trop de thématiques sans pouvoir les développer correctement. Ici, Pascaline Nolot fait tout le contraire, toutes les thématiques abordés sont parfaitement exploitées. J’ai beaucoup apprécié le fait que l’autrice dise les choses clairement sans passer par des détours. Les messages sont ainsi parfaitement compréhensibles, pas besoin de lire entre les lignes pour les comprendre et le récit ne manque pas pour autant de subtilité. L’autrice a fait un gros travail d’écriture pour que ses messages s’intègrent parfaitement dans l’intrigue et je dois dire que j’ai été très agréablement surprise par la qualité du texte. Je n’avais encore jamais lu de roman de Pascaline Nolot et j’ai été complètement emportée par son écriture à la fois poétique et maîtrisée dès les premières lignes.

En plus d’être bien intégrée dans le récit, les thématiques abordées sont particulièrement actuelles et devraient résonner chez n’importe quelle lectrice parcourant ce livre. La notion de consentement est notamment très développée dans le récit et je l’ai trouvé particulièrement bien traitée. La notion d’apparence est également un point central du récit à travers le personnage de Rouge bien sûr, mais aussi par le biais d’un autre personnage dont je tairai le nom pour ne pas spoiler. L’autrice confronte deux figures opposées représentant la laideur et la beauté permettant de dénoncer avec beaucoup de finesse le culte des apparences. L’autrice aborde également les thématiques tels que le sexisme ordinaire et les superstitions ou dérives religieuses toujours avec beaucoup de justesse.

Une intrigue convaincante  

Et comme si toutes les qualités mentionnées précédemment ne suffisaient pas, l’autrice nous offre tout ça dans une intrigue tout à fait convaincante. Rouge est un récit haletant qui se dévore littéralement. L’intrigue est finalement assez classique, mais l’autrice réussit à la rendre toujours intéressante et à pousser le lecteur à vouloir connaître la suite grâce à des mystères qu’elle révèle petit à petit par le biais d’aller-retours entre passé et présent. Il est vrai que certains passages du passé souffrent de quelques petites longueurs et je n’ai malheureusement à l’épilogue du roman qui a été la petite goutte de trop selon moi. Cependant, ce texte reste d’une grande qualité, un roman à mettre entre toutes les mains pour la justesse des thématiques abordés et la finesse avec laquelle la psychologie des personnages est développée.


Conclusion


Avec Rouge, Pascaline Nolot réinvente le conte du petit chaperon rouge en lui offrant des thématiques modernes et en réinventant le rôle des différents personnages. À travers ce récit, l’autrice met en avant des thématiques comme le consentement, le culte des apparences ou encore les dérives religieuses de manière extrêmement convaincante. De nombreux messages importants nous sont ainsi donnés dans une intrigue addictive portée par une magnifique plume et des personnages à la psychologie soignée et développés avec beaucoup de finesse. Un roman très réussit qui mériterait d’être lu par le plus grand nombre de personnes (adolescents ou non). 

petit coup de coeur

D’autres avis : Ombrebones – 

9 réflexions sur “[Chronique] Rouge, de Pascaline Nolot

  1. OmbreBones 10 octobre 2020 / 6 h 45 min

    Merci pour le lien ! Je suis ravie que tu aies passé un si bon moment avec ce roman et que tu aies été sensible à ses qualités ☺️

    Aimé par 1 personne

  2. plumesdelune 12 octobre 2020 / 14 h 48 min

    Il faut que je me le procure, il est top 1 de ma wishlist mdr, je veux trop le lire !
    Kin

    J'aime

  3. Elhyandra 14 novembre 2020 / 15 h 59 min

    J’aime beaucoup cette autrice dont j’ai lu tous les ouvrages dans le genre fantastique, c’est celui qui me reste à lire, pas encore dans ma PAL, je lui prendrai lors d’un salon

    Aimé par 1 personne

    • Sometimes a book 14 novembre 2020 / 21 h 35 min

      Ah moi c’était mon premier de l’autrice, mais tu m’encourages à lire les autres ! En tout cas j’espère que tu apprécieras aussi celui-ci !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s