[Book Haul] Octobre 2020

Bon, il faut être honnête, je crois qu’en octobre, j’ai complètement perdu le contrôle de ma PAL ! Pourtant je n’ai pas acheté tant que ça : j’ai forcément craqué sur le nouveau roman de Jeff Vandermeer, un de mes auteurs préférés. Je n’ai pas non plus pu résister à la nouvelle édition de Dune (roman qui m’a été énormément conseillé par David Bry lui-même, comment ne pas écouter ses conseils ?) et par l’offre spéciale autour du Livre des Martyrs. Bref des achats prévus et raisonnés (si, si) ! Mais si additionne les achats, les services-presses et les cadeaux, il faut bien avouer que le compteur explose ! Bon, et si je vous montrais tout ça ?

Le livre des martyrs tome 1 : Les jardins de la Lune de Steven Erikson – Editions Leha – 628 pages

Dans un monde qui a vu naître et disparaître d’innombrables races et civilisations, l’empire malazéen étend implacablement sa domination, soumettant des continents entiers les uns après les autres, grâce à la discipline de ses armées et la supériorité de ses mages de guerre. Mais la loyauté de ses soldats, abandonnés et trahis par leur impératrice, est mise à rude épreuve. Perdus, abandonnés et déchus, les fidèles de l’empire vont devoir tenter de survivre, entre sacrifices et dangers mortels.
Un complot bien plus vaste se joue en toile de fond. D’anciennes forces terrées dans l’ombre semblent se réveiller, prêtes à tout pour regagner leur splendeur passée. Regroupés sous la coupe du jeu des dragons, dieux et ascendants, sorciers et chamans, Eleints et changeurs de formes, tirent les ficelles d’un drame qui, transcendant les conflits des simples mortels, se joue à l’échelle du temps lui-même.
Avec un enjeu de taille : la suprématie totale.


Le Sorceleur – tome 4 : Le temps du mépris d’Andrzej Sapkowski – Bragelonne – 416 pages

L’heure n’est plus à l’entente cordiale entre les rois et les magiciens. Dans le pays du sorceleur, quelque chose se trame, qui va tourner au drame. La jeune Ciri, élevée pour devenir sorceleuse, se retrouve au cœur des rivalités.
Qu’attend-on d’elle ? Quelle est sa destinée ? L’assemblée générale des magiciens dévoilera les intrigues et révélera les traîtres. Qu’adviendra-t-il de Ciri, objet de toutes les convoitises ? Geralt de Riv, désormais lié à cette enfant comme un père à sa fille, sera-t-il capable de la sauver ?


Borne de Jeff Vandermeer – Au diable Vauvert – 504 pages

Dans une ville en ruine, détruite par la sécheresse et les conflits où les humains survivent comme des charognards, Rachel trouve Borne pendant une mission de récupération et le ramène à la maison. Borne est une masse verte vivante, plante ou animal inconnu, mais dégage un étrange charisme. Mère refoulée, Rachel garde Borne et s’attache à la créature comme à un enfant. Doué d’empathie, Borne montre à Rachel la beauté dans la désolation qui l’entoure. Et alors que la créature grandit et commence à menacer l’équilibre du pouvoir dans la ville, elle modifier profondément les perceptions et émotions de ceux qu’elle côtoie.


Dune de Frank Herbert – Pocket – 896 pages

Il n’y a pas, dans tout l’Empire, de planète plus inhospitalière que Dune. Partout des sables à perte de vue. Une seule richesse : l’épice de longue vie, née du désert, et que tout l’univers convoite.
Quand Leto Atréides reçoit Dune en fief, il flaire le piège. Il aura besoin des guerriers Fremen qui, réfugiés au fond du désert, se sont adaptés à une vie très dure en préservant leur liberté, leurs coutumes et leur foi. Ils rêvent du prophète qui proclamera la guerre sainte et changera le cours de l’Histoire.
Cependant les Révérendes Mères du Bene Gesserit poursuivent leur programme millénaire de sélection génétique : elles veulent créer un homme qui réunira tous les dons latents de l’espèce. Le Messie des Fremen est-il déjà né dans l’Empire ?

L’arbre d’Halloween de Ray Bradburry – FolioSF – 176 pages

Lorsqu’ils frappent à la porte de Montsuaire pour réclamer des bonbons, Tom et ses copains déguisés en zombies ne savent rien de ce qui les attend… Commence alors un fabuleux voyage dans l’espace et le temps… Une quête fantastique et poétique des origines d’Halloween…
« Tout a commencé quand ? En Égypte, il y a quatre millénaires, pour célébrer l’anniversaire de la mort du soleil ? Ou des millions d’années plus tôt, devant les feux nocturnes allumés par les hommes des cavernes ? Ou dans le ciel de Paris, là où d’étranges créatures sont venues se pétrifier pour devenir les gargouilles de Notre-Dame ? »


Les canaux du Mitan d’Alex Nikolavitch – Les moutons électriques – 255 pages

Le Mitan, vaste plaine couturée de canaux, creusés en des temps immémoriaux, et que les colons parcourent désormais sur de lentes péniches tirée par des chevaux. C’est sur l’une d’entre elles qu’embarque le jeune Gabriel, attiré par son côté exotique : peuplée de phénomènes de foire, elle lui permet d’échapper à un quotidien morose. Mais quels sont les esprits qui hantent les anciens tertres, tout au bout de la plaine ? Pourquoi, depuis des siècles, condottières et capitaine viennent-ils se perdre dans le Mitan ? Et surtout, à quoi bon maintenir les anciennes traditions des bateleurs-bateliers, quand la civilisation apporte de nouvelles règles ?


Carne de Julia Richard – L’homme sans nom – 320 pages

Simon ne va pas bien. D’ailleurs, depuis qu’il s’est mis à vouloir manger de l’humain, les choses ne tournent pas bien rond dans sa tête. Face à une société qui les traite, lui et ses congénères, comme des zombies, il fait de son mieux pour garder sa dignité, s’occuper de sa famille et être professionnel au bureau. Mais comment rester soi-même quand la faim frappe à la porte avec autant de délicatesse qu’un tank sur un champ de mines ? Contraint à gérer son état parasite en maintenant l’illusion de la routine, il décide d’en faire une histoire de famille. Et vous savez ce qu’on dit sur les histoires de famille ? C’est toujours un sacré bordel.


Intérieur Nuit de Marisha Pessl – Folio – 849 pages

Par une froide nuit d’octobre, la jeune Ashley Cordova est retrouvée morte dans un entrepôt abandonné de Chinatown. Même si l’enquête conclut à un suicide, le journaliste d’investigation Scott Mc Grath ne voit pas les choses du même oil. Alors qu’il enquête sur les étranges circonstances qui entourent le décès, Mc Grath se retrouve confronté à l’héritage du père de la jeune femme : le légendaire réalisateur de films d’horreur Stanislas Cordova – qui n’est pas apparu en public depuis trente ans. Même si l’on a beaucoup commenté l’ouvre angoissante et hypnotique de Cordova, on en sait très peu sur l’homme lui-même. La dernière fois qu’il avait failli démasquer le réalisateur, Mc Grath y avait laissé son mariage et sa carrière. Cette fois, en cherchant à découvrir la vérité sur la vie et la mort d’Ashley, il risque de perdre bien plus encore.

La princesse au visage de nuit de David Bry – L’homme sans nom – 296 pages

Dans les bois vit la princesse au visage de nuit ; ses yeux sont des étoiles et ses cheveux l’obscur.
Hugo, enfant violenté par ses parents, s’est enfui avec ses amis dans la forêt, à la recherche de la princesse au visage de nuit, qui exaucerait les vœux des enfants malheureux… Il est ressorti du bois seul et sans souvenirs, et a été placé dans une famille d’accueil.
Vingt ans plus tard, alors qu’il a tout fait pour oublier son enfance, Hugo apprend la mort de ses parents. Mais, de retour dans le village de son enfance, il découvre que ses parents auraient été assassinés, et d’étranges événements se produisent. La petite voiture de son enfance réapparaît comme par magie. De mystérieuses lueurs brillent dans les bois. Les orages soufflent des prénoms dans le vent.


Les Crépuscule des 5 piliers – tome 1 : le sang et la guerre de L.A. Braun – Livr’S – 480 pages

Héritière du duché familial, Lithana a grandi dans une cage dorée, loin des difficultés du vrai monde. En guerre contre les sorcières d’Akronia, sa mère, la Duchesse d’Estaniel, consent à l’offrir en mariage pour mettre fin au conflit, en dépit de l’engagement sacré des fiançailles qui la lie déjà à Augustus de Rossi. Les deux jeunes gens se voient alors privés d’un futur qu’ils avaient imaginé tout tracé. Malgré ce geste de paix, de nombreuses questions demeurent. Quel rôle jouent les membres de la Sixte Pilastre ? Cette union constitue-t-elle le commencement d’un renouveau ou, au contraire, d’une chute vertigineuse ? La chute du peuple mérinéen, de la religion pilariste, d’une terre à tout jamais perdue…


Shâhra – tome 2 : Les voiles d’Azara de Charlotte Bousquet – Mnémos – 336 pages

Djiane, héritière d’un art mortel et secret, est donnée contre son gré à un seigneur tyrannique. Arkhane, apprentie chamane, est privée en une nuit de son identité et de ses dons. Abandonnée dans un reg aride, elle ne doit sa survie qu’à la protection d’un étrange vautour. Seule rescapée de l’attaque d’une gigantesque créature des sables, Tiyyi, une jeune esclave tente d’échapper à la fournaise de Tessûa. Recueillie par des nomades, elle découvre peu à peu ses pouvoirs.
Et dans l’ombre, un immortel en quête d’humanité, un djinn prisonnier d’un corps vieillissant, prêt à tout pour devenir un dieu…


Le Fort intérieur et la sorcière de l’île Moufle de Stella Benson – Editions Callidor – 272 pages

Le regard sans cesse accroché au ciel, constellé de bombes allemandes, Sarah Brown n’a pour toute richesse que sa valise, baptisée Humphrey, de bonnes intentions et une bienveillante inefficacité… Mais lorsqu’elle croise la route du fidèle Harold, un balai égaré par une sorcière londonienne, c’est pourtant bien à elle qu’il incombe de le restituer à sa propriétaire. Avec son chien David, Miss Brown découvre alors l’île Moufle, nichée entre la Forêt Enchantée et la Commune de la Faërie, où se dresse une petite maison curieusement nommée « le Fort Intérieur »…


La Belgariade – Intégrale 1 de David Eddings – Pocket – 1149 pages

Le monde était jeune alors, les dieux vivaient en harmonie et les hommes ne formaient qu’un seul peuple. Aldur le Sage façonna un globe au pouvoir immense, l’Orbe. Mais Torak, le Dieu Jaloux, s’en empara, plongeant l’univers dans le chaos. Sa félonie fut punie : le joyau lui brûla visage et main, et il fut jeté dans un sommeil tourmenté. Ainsi les hommes se divisèrent, les dieux se retirèrent et l’Orbe fut caché. Les siècles ont passé sur les royaumes du Ponant et l’histoire est devenue légende. Mais les présages l’annoncent : Torak va se réveiller. Et l’Orbe a disparu pour la seconde fois. Belagrath le Sorcier sait, lui, que l’avenir repose sur un unique – et si vulnérable – pion, le jeune Garion, un valet de ferme ignorant que son Destin l’entraînera dans la plus dangereuse et la plus palpitante des quêtes.


Tepuy de François Baranger – Critic – 426 pages

Venezuela. Une jeune femme se réveille au milieu de la jungle, seule, amnésique, blessée, reliée à un parachute. Autour d’elle, à perte de vue, la végétation… et le grésillement d’un talkie-walkie. Très vite, la jeune femme comprend qu’elle n’est pas aussi seule qu’elle le croyait : de drôle de prédateurs rôdent au cœur de la jungle, des miliciens armés jusqu’aux dents, et déterminés à déterrer des secrets depuis longtemps oubliés…
À quelques milliers de kilomètres de là, en Floride, le détective privé Clinton Fisher est embauché par le propriétaire d’un aérodrome pour retrouver un avion volé. Son enquête le mènera bien plus loin qu’il ne l’imagine, jusque dans les méandres des multinationales pharmaceutiques…

Le bilan

Est-ce qu’on est vraiment obligé de compter ? Oui ? Bon, ça fait donc + 14 entrée dans la pile à lire pour 8 sorties et donc + 6 au compteur. On se rattrapera les mois prochains !


Et vous avez-vous été raisonnable en octobre ou comme moi avez-vous vu votre pile à lire exploser ? Avez-vous déjà lu certains de ces réceptions ou vous tentent-elles ? N’hésitez pas à laisser un petit commentaire !

11 réflexions sur “[Book Haul] Octobre 2020

  1. tampopo24 31 octobre 2020 / 8 h 26 min

    Idem j’ai pas du tout été raisonnable en octobre. Le mois de l’imaginaire a bien porté son nom et j’ai totalement craqué de ce côté là en achats et SP.
    Je t’envie ton Shahra et ton Fort intérieur, les couvertures sont superbes 💕
    Bon mois de novembre !

    Aimé par 1 personne

  2. lasorcieredesmots 31 octobre 2020 / 9 h 50 min

    Heureusement que tu as eu tous ces romans, parce qu’avec les mois qui arrivent, on ne sait pas trop comment cela va se passer pour les librairies et les maisons d’éditions. Il faut donc en profiter maintenant ^^ Et il faut aussi se faire plaisir 😉
    Les couvertures sont belles et tu as fait des achats sympas 😉
    Je te souhaite un bon mois de novembre 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Sometimes a book 1 novembre 2020 / 18 h 55 min

      Oui totalement, c’est pour ça que je ne m’en fait pas trop et me dit qu’au moins j’aurais bien soutenu les librairies et je de quoi lire pour très longtemps 😂
      Je te souhaite aussi un très bon mois de novembre !

      J'aime

  3. OmbreBones 31 octobre 2020 / 18 h 19 min

    Joli butin ! Moi ça va j’ai été raisonnable et je n’ai pas pris trop de sp 🤔 donc je suis bien. Ça me change 😂

    Aimé par 1 personne

  4. Light And Smell 31 octobre 2020 / 19 h 04 min

    Joli craquage !
    Je n’avais pas repéré Le Fort intérieur et la sorcière de l’île Moufle, mais ça a l’air pas mal du tout.
    Bonnes lectures 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Sometimes a book 1 novembre 2020 / 18 h 58 min

      Oui Le Fort Intérieur vient d’une petite maison d’édition, je ne connaissais pas non plus pourtant leurs ouvrages ont l’air d’être d’une grande qualité ! Je suis ravie de te l’avoir fait découvrir !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s