Bilan de novembre et PAL de décembre

bilan novembre 2020

Novembre a été un gros mois de lecture pour moi puisque j’ai lu 10 livres et plus de 3500 pages. Comme vous le verrez, il y a absolument de tout dans ces lectures des coups de cœur aux déceptions, le mois a été pour le moins éclectique ! 

Vous pouvez retrouver mon book haul du mois dans l’article dédié. Je n’ai fait aucun achat en novembre et pourtant pas mal de romans ont rejoint ma pile à lire !

Bilan lectures

coup de coeur2

couv15316459Rebecca de Daphné du Maurier – Le Livre de Poche – 640 pages ♦ 

Rebecca est un récit à la frontière des genres, il joue avec les codes du roman policier et du roman gothique pour nous offrir une intrigue à l’ambiance très particulière et complètement envoutante. La plume de Daphné Du Maurier est à la fois travaillée et extrêmement fluide. Elle retranscrit extrêmement bien les sentiments de l’héroïne et les décors de son intrigue les rendant très visuels. L’ambiance qui devient de plus en plus pesante au fil du récit et l’évolution très maîtrisée de l’héroïne rendent le récit de plus en plus captivant et les 100 dernières pages sont impossibles à lâcher. L’intrigue est pourtant lente et pas forcément hyper surprenante, mais Daphné Du Maurier a un talent incontestable pour raconter des histoires et surtout nous les faire vivre. Chronique à venir

couv20647177

Récits du Demi-Loup – tome 2 : Les Terres des l’Est de Chloé Chevalier – Les moutons électriques – 332 pages

Un deuxième à la hauteur du premier tome plus axé sur le prince Caldemor que sur les princesses, mais tout autant intéressé. Le récit sous forme de lettres et de texte de journaux intimes est tout aussi maîtrisé et nous en apprend plus sur le passé de Caldemor que j’ai trouvé passionnant. Le milieu du roman souffre de quelques longueurs, mais le tout reste captivant.

tb lecture

couv53588208

Le Roi sombre d’Oren Miller – L’homme sans nom – 381 pages

Avec Le Roi Sombre, Oren Miller nous propose une réécriture du Comte de Monte-Cristo à la sauce futuriste. En effet, cette quête de vengeance se déroule sur fond de conflits spatiaux, ce qui amène un cadre très original et intelligent au récit. L’univers est riche et très bien construit, offrant un contexte politique, sociétal et judiciaire très solide à l’intrigue. Avec sa plume incisive et pleine d’humour noir, l’autrice nous emmène dans une intrigue dynamique et très divertissante. Les personnages, que ce soit Ed, le personnage principal, ou les personnages secondaires, sont construits avec finesse et sans manichéisme. Certains personnages se révèlent très touchants et Ed, dans toute sa noirceur, est un personnage passionnant à suivre. Malgré tout, l’intrigue souffre quelque peu d’une grosse facilité scénaristique offrant à Ed un avantage considérable dans sa vengeance et qui aurait pu être évité. Mais le tout reste divertissant et très agréable à lire, une excellente lecture, en définitive ! → Ma chronique

bonne lecture

couv3753950Le fort intérieur et la sorcière de l’île Moufle de Stella Benson – Callidor 272 pages ♦ (service presse)

Le Fort Intérieur est un récit mélangeant le réel et le fantastique en introduisant un monde féérique en plein cœur de Londres. L’autrice joue sur cet univers étrange, sur des situations incongrues et des personnages socialement inadaptés pour construire une satire sociale très réussie. Le récit se déroule durant la Première Guerre mondiale et aborde donc le thème de la guerre, mais de manière assez ironique et absurde. De la même manière, les différents personnages ont un caractère à l’opposé de ce qu’on pourrait attendre d’eux déconstruisant habilement les clichés de la fantasy. → Ma chronique

couv10337030

Confessions d’un automate mangeur d’opium de Fabrice Colin & Mathieu Gaborit – Bragelonne – 409  pages

Les plumes des deux auteurs sont entraînantes et nous emmènent dans un Paris stempunk très bien représenté et très visuel. L’univers est le gros point fort de ce roman et l’intrigue est également sympathique. Je regrette le côté très caricatural des deux personnages et leur relation un peu ambigüe ainsi que certaines scènes qui n’avaient rien à faire dans l’intrigue. Chronique à venir

avis mitigé

couv21634891L’arbre d’Halloween de Ray Bradbury – FolioSF 176 pages ♦ 

L’arbre d’Halloween est un conte qui emmène une bande d’enfant découvrir les mystères de cette fête à travers le temps. Rien d’effrayant donc, mais l’histoire est quand même parfaite à lire le 31 octobre. Je dois dire que j’ai étonnée par le côté très intemporel du récit. Malgré le fait qu’il soit parut en 1972, il n’a absolument pas vieilli et la plume de Ray Bradbury est vraiment ce qui fait la beauté de cette histoire. D’ailleurs la plume n’est pas facile et n’est donc pas forcément adaptée à de trop jeune lecteur. Si j’ai apprécié l’ambiance et la plume, je reste plus mitigée sur l’intrigue qui part dans tous les sens, un peu trop pour moi. Tout va très vite donc on n’a pas le temps de s’attacher aux personnages même s’il faut avouer que le roman met en avant de belles valeurs d’amitié. Si l’intrigue ne m’a pas convaincue, ce récit reste agréable à lire grâce à sa poésie, sa magie et les thèmes qu’il aborde comme celui de la mort. L’auteur en parle d’une très belle manière et offre une reflexion très intéressante sur ce sujet et son lien avec les déguisements d’Halloween. Le dernier chapitre est d’ailleurs très réussi et offre une belle conclusion à cette petite histoire !

couv54526254

Carne de Julia Richard – L’homme sans nom   319 pages ♦ 

Carne revisite le mythe du zombie et nous fait vivre ce processus de « zombification » en nous mettant directement dans les pensées du personnage principal. La grande confusion du personnage face à ce qui lui arrive se traduit par des chapitres narrés dans le désordre. Ce processus apporte beaucoup à cette intrigue finalement assez classique et est bien maîtrisé par l’autrice. Mais cette histoire de zombie est avant tout une critique sociale conté avec énormément de cynisme et un côté très irrévérencieux et politiquement incorrect. Le tout est assez trash et violent et mieux vaut donc être averti avant de s’engager dans cette lecture. Si j’ai aimé la critique sociale, cet humour constant m’a semblée parfois un peu lourd et certaines thématiques abordées m’ont mises trop mal à l’aise pour pouvoir pleinement apprécier cette lecture.  → Chronique à venir

déception2

couv72812051Le Crépuscule des elfes de Jean-Louis Fatjaine – Pocket 377  pages

L’écriture de Jean-Louis Fetjaine est dynamique et entraîne, mais je n’ai malheureusement pas réussi à m’attacher aux personnages. Je n’ai pas vraiment apprécié le traitement du personnage féminin dans le récit qui est très sexualisé et je n’ai donc tout simplement pas réussi à m’intéressée à l’intrigue qui semblait pourtant prometteuse.

je n'ai pas aimé

couv9007310

Le Crépuscule des 5 piliers de L.A. Braun – Livr’S 435 pages ♦ (service-presse)

Le Crépuscule des 5 piliers est un premier tome de fantasy assez introductif dont l’intrigue mêle complots politiques et religieux. Malheureusement, je n’ai pas été convaincue par l’univers qui semble d’un côté faire penser à de la fantasy médiéval, mais qui possède également quelques technologies très développés. Le tout ne m’a donc pas sembler crédible ou trop peu développé pour l’être et le peu d’attachement que je ressenti pour les personnages n’a pas permis de compenser cet aspect.

Ma pile à lire de décembre

En décembre, le Cold Winter Challenge commence et j’ai décidé d’y participer cette année. J’ai donc pioché quelques livres de ma pile à lire prévisionnelle du challenge que j’ai complétée avec quelques livres que j’aimerais lire avant 2021 ! 

Ce diaporama nécessite JavaScript.


C’est ainsi que se termine ce bilan. Et vous, quelle a été votre meilleure lecture en novembre ?

9 réflexions sur “Bilan de novembre et PAL de décembre

  1. OmbreBones 2 décembre 2020 / 6 h 30 min

    En effet c’est un mois très varié ! Rebecca m’intrigue 🤔
    Je viens de finir justement les 5 piliers (je n’avais lu que le premier jet) c’est vrai que c’est surprenant cet univers plus avancé qu’il n’y paraît mais ça ne m’a pas forcément gênée perso. L’aspect introductif un peu plus car c’est moins ma came mais ça reste prometteur, je crois que je jugerai surtout par rapport à la suite. Désolée en tout cas que ça n’ait pas fonctionné pour toi 😦 j’aurai voulu que ton premier contact Livr’s te laisse une bonne impression 😅

    Aimé par 1 personne

  2. lasorcieredesmots 2 décembre 2020 / 7 h 15 min

    Tu as une pal de décembre intéressante ^^ C’est dommage pour le Fatjaine , mais vu ce que tu en dis, je compris que tu n’aies pas aimé.
    Je te souhaite un bon mois de décembre et de belles lectures 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Sometimes a book 4 décembre 2020 / 17 h 22 min

      Merci beaucoup, et oui j’espère que cette PAL m’apportera de chouettes découvertes !

      J'aime

  3. Lutin82 2 décembre 2020 / 14 h 09 min

    Rebecca est un roman marquant. Je pense que je m’en couviendrai longtemps encore.
    Beau bilan

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s