Bilan de décembre 2020 et pile à lire de janvier

bilan décembre 2020

En décembre j’ai lu 10 livres (dont les deux premiers tomes de la Belgariade que je n’ai pas inclus ici, car je parlerai de l’intégrale entière dans le prochain bilan) et plus de 4 100 pages. Cela en fait donc mon plus gros mois de lecture de l’année aussi étonnant que cela puisse paraître (on sent l’influence des deux semaines de vacances et la volonté de lire le plus possible avant de passer en 2021 !). Je suis assez contente de mes lectures, j’ai réussi à enfin sortir le plus vieux livre de ma PAL, j’ai fait de magnifiques découvertes que ça soit du côté jeunesse qu’adulte et n’ai eu qu’une petite déception. 

Comme d’habitude, vous pouvez retrouver mon book haul de décembre dans l’article dédié. On peut dire que j’ai terminé l’année sous une montagne de livres !

Bilan lectures
petit coup de coeur

couv59311119La ville sans vent d’Eléonore Devillepoix – Hachette – 447 pages ♦ 

La Ville sans vent est le premier roman d’Eléonore Devillepoix, une autrice dont on sent déjà poindre une imagination extrêmement fertile. Ce roman reprend des concepts connus comme la division de la société sous forme de castes et répartie au sein de plusieurs niveaux pour nous offrir un univers original et fascinant associé un système de magie assez intéressant. L’intrigue suit deux personnages savamment construits qui forment un duo assez loufoque et particulièrement attachant. Il est extrêmement agréable de suivre ces personnages dans une intrigue bien plus complexe qu’elle n’y paraît au premier abord remplies de manipulations, de complots politiques et de secrets de famille. Le récit nous emmène sans aucun temps mort de rebondissements en rebondissements, mais n’en ai pas moins doté d’un côté sombre, de forts enjeux et de messages importants comme la question de la place de la femme dans la société. Quelques incohérences et facilités scénaristiques viennent un peu ternir le tableau, mais La ville sans vent n’en est pas moins l’un des meilleurs romans young adult de ces derniers mois ! → Chronique à venir

tb lecture

couv43356705

Un long voyage de Claire Duvivier – Aux forges de Vulcain – 314 pages

Un long voyage est le premier roman de Claire Duvivier et qui a fait beaucoup parler de lui depuis sa sortie. Il faut dire que l’autrice bouleverse les codes de la fantasy avec ce récit à la narration atypique et qui s’éloigne de tous les clichés auxquels on pourrait s’attendre avec ce genre. Le roman nous emmène ainsi dans un voyage dépaysant servi par des personnages touchants et humains. Le récit est construit sous la forme de mémoires offrant une intrigue qui démarre de manière classique, mais qui finit par prendre un tournant complètement inattendu lui donnant tout son sens. À la fois sensible, intimiste et cruel, Un long voyage est un conte à l’intrigue impressionnant de maîtrise qui laisse penser que Claire Duvivier sera une autrice à suivre de près ! → Ma chronique

couv75371163

Vilain chien de Morgane Caussarieu – Editions du chat noir – 141 pages

Vilain chien est un court roman jeunesse mettant en scène un petit garçon de 10 ans devant faire face à la mort de son père. Morgane Caussarieu a parfaitement bien adapté sa plume et sa manière d’aborder des thématiques difficiles comme le deuil à la cible du roman. Ainsi, le récit n’est jamais larmoyant, mais parle avec justesse des émotions liées au deuil et des questionnements que l’on peut se poser lorsque l’on vit un tel drame à 10 ans. En plus de la thématique du deuil, le récit est fortement engagé en faveur de la cause animale. Encore une fois la thématique est abordée avec finesse à travers les expériences de ce petit garçon et la relation très émouvante qu’il va développer avec son chien. En bref, un récit très réussi aux thématiques universelles à lire et à faire découvrir pour des lecteurs de tout âge ! → Ma chroniquebonne lecture

couv23059688Shades of Light de V.E. Schwab – Lumen 761 pages ♦ 

Ce dernier tome repart très fort avec un rythme extrêmement dynamique et un enchaînement très rapide de scènes d’action dans lesquelles les personnages sont mis à rude épreuve. Malheureusement le milieu du récit retombe dans un rythme très lent rempli de digressions qui ne permet pas de faire avancer l’intrigue. Les 200 dernières pages rattrapent un peu le tout en retrouvant un bon rythme mais, malheureusement, l’autrice donne les clés de son intrigue trop tôt et la résolution se retrouve donc dénuée de surprises. Ce dernier reste tout de même une bonne lecture grâce aux personnages piquants et non dénué de cynisme. L’autrice a su très bien construire ses personnages et surtout les interactions qu’ils ont entre eux, ce qui fait qu’il est très divertissant de les suivre dans leurs aventures. → Ma chronique

carnaval-621185-264-432

Carnaval de Ray Celestin – Cherche Midi – 492  pages

Ray Celestin nous emmène dans la Nouvelle Orléans du début du XXe siècle sur les traces du célèbre tueur à la hache. L’auteur s’approprie les faits de l’époque et s’en inspire pour construire une intrigue policière sur fond de mafia italienne. Grâce à sa plume visuelle et à ses nombreux personnages issus de cultures très différentes, il nous dépeint une ville aux multiples facettes. La ségrégation raciale qui domine la ville, ses rues animées de musique, sa météo tumultueuse et ses nombreux dangers, la Nouvelle Orléans est dépeinte de manière fascinante et sûrement assez proche de la réalité de l’époque. Si j’ai adoré découvrir cette ville, je reste moins emballée par l’enquête policière qui manquait de tension et de suspense à mon goût. → Ma chronique

couv25230858

Trouver l’enfant de Rene Denfeld – Payot & Rivages – 416 pages

Trouver l’enfant est un thriller abordant les thématiques de la disparition et de la séquestration d’enfants et qui se démarque des autres romans de ce genre grâce à son style plus littéraire. Rene Denfeld parle de ces sujets difficiles voire cruels avec une plume extrêmement douce et poétique et prend particulièrement le temps de décrire les profils psychologiques des personnages. L’intrigue et l’enquête en elle-même restent assez simples et assez linéaires malgré la narration divisée en plusieurs point de vue. Le tout manque donc un peu de dynamisme, mais Rene Denfeld réussit tout de même à aborder ces thématiques avec beaucoup de justesse et à construire des personnages touchants que l’on a envie de suivre dans le deuxième tome. → Chronique à venir

couv1525844Sous les sabots des dieux de Céline Chevet – Editions du chat noir – 369 pages

Céline Chevet nous emmène dans la Corée du VIIe siècle et plus particulièrement au Royaume de Silla où les complots politiques font rage. Entre les conflits internes liés à des questions de succession, les choix d’alliances décisives avec les Royaume voisins et l’éloignement petit à petit la religion chamanique au profit du bouddhisme, l’autrice nous emmène dans une intrigue pleine de forts enjeux et de rebondissements. Dans cette tension constante, Haneul, l’héroïne, nous offre un peu de douceur malgré un côté ingénue parfois agaçant et il est fascinant de constater à quel point ses décisions auront un impact sur l’avenir du Royaume et de chacun des autres personnages. Même si j’aurais aimé que l’aspect historique soit un peu plus développé, j’ai passé un bon moment avec ce roman à l’intrigue très bien menée mêlant habilement jeux de pouvoir et mysticisme.  → Chronique à venir

déception2

Aberrations 2Aberrations – tome 2 : l’avertissement de la sorcière de Joseph Delaney – Bayard 372 pages ♦ 

Si le premier tome d’Aberrations avait été un bon divertissement et m’avait surtout plu pour la création d’univers, le deuxième tome ne m’aura pas vraiment convaincue. Passée la surprise du premier tome, le deuxième présente une intrigue très convenue qui n’évolue pas, pas plus que les personnages qui conservent exactement les mêmes dynamiques. Je ne doute pas que cette saga plaira à la cible, mais personnellement j’en attendais plus de la part de Joseph Delaney et surtout une intrigue plus prenante et surprenante !

Ma pile à lire de janvier

En janvier, je vais sûrement finir mon intégrale de la Belgariade et continuer mes lectures pour le Cold Winter Challenge ainsi que pour le PLIB2021…

Ce diaporama nécessite JavaScript.


C’est ainsi que se termine ce bilan. Et vous, quelle a été votre meilleure lecture en décembre ?
En attendant mon bilan de l’année 2020, je tiens à vous souhaiter une excellente année 2021 !

5 réflexions sur “Bilan de décembre 2020 et pile à lire de janvier

  1. OmbreBones 2 janvier 2021 / 7 h 32 min

    C’est pas mal comme bilan déjà 😁 Moi je suis toujours sur ma lecture de la passe miroir j’entame le dernier tome 😱
    Je te souhaite de belles lectures pour 2021 😘

    J'aime

  2. tampopo24 2 janvier 2021 / 9 h 52 min

    Avec la Belgariade, tu ne peux passer qu’un beau mois bien cocooning.
    Belle lecture !

    J'aime

  3. Sabine C. 2 janvier 2021 / 16 h 02 min

    Ta PaL de janvier me fait envie 😁. Bonnes lectures à toi ! 😊

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s