[Chronique] Les maîtres enlumineurs, de Robert Jackson Benett

Les maîtres enlumineurs

« Toute chose a son prix. Parfois, on le paye en écus ; parfois en temps et en sueur. Et il arrive qu’on le paye en sang. Le sang est, semble-t-il, la monnaie préférée du genre humain. Et nous ne regardons jamais à la dépense, hormis lorsqu’il s’agit du nôtre. »