[Chronique] Féro(ce)cités (kit presse)

Féro(ce)cités
 


ExGYMEOXEAk5G3B
 
Féro(ce)cités
Kit presse
Illustration : Dogan Oztel
Éditeur : Projet Sillex
Genre : Fantasy animalière

Synopsis
A plumes, poils ou écailles, les animaux qui peuplent ce recueil ont tous les atours de l’humanité.
Mais ne vous y trompez pas : cela ne devrait pas vous rassurer.
Dans Féro(ce)cités, 10 autrices et auteurs s’emparent du genre de la fantasy animalière et vous livrent autant de récits tantôt touchants tantôt cruels autour de la ville et du pouvoir.

MON avis

Féro(ce)cités est un recueil de 10 nouvelles regroupées autour du thème de la fantasy animalière et qui sera éditée par Projet Sillex, une maison d’édition un peu particulière qui fonctionne par financement participatif dans le but de mieux rémunérer les auteurs. Je vous avais déjà parlé d’eux lors de la sortie de Rocaille de Pauline Sidre qui avait été une excellente lecture. A l’occasion du lancement de la campagne pour Féro(ce)cités le 2 avril dernier, Projet Sillex m’a envoyé un kit presse contenant 3 nouvelles choisies au hasard, j’ai donc eu la chance de recevoir :

  • Rage d’Ambre de Xavier Watillon ;
  • Mus de la Brèche de Jeanne Mariem Corrèze ;
  • Piège à nuage d’Eymeric Anselem.

Je vais vous parler de chacune de ces nouvelles, mais sachez déjà que c’est du haut niveau sachant que je suis difficile avec les nouvelles et encore plus en fantasy, préférant les textes longs aux univers très développés. N’hésitez donc pas à aller sur la page du financement participatif où le projet et déjà financé à 100% !

Rage d’Ambre de Xavier Watillon

Il ne va être simple de parler de la première nouvelle tant l’univers est dense et complexe. Cette nouvelle se déroule dans une ville nommée Oryctole peuplée de de mages nommés les Langomanciens qui subissent une sortent de malédiction puisqu’ils succubent les uns après les autres à une maladie appelée Rage d’Ambre. On y suit le personnage de Ferune, une lapine, fille de feu puissants Langomanciens et qui, malgré la taille honorable de ses oreilles, ne possède pas le moindre pouvoir ! Elle doit donc compter sur sa verve et son ingéniosité pour se sortir des situations périlleuses auxquelles elle se retrouve mêlée.

Rage d’Ambre nous entraîne à un rythme effréné dans le dédale de la ville d’Oryctole aux côtés d’une héroïne haute en couleur à laquelle on s’attache aisément. Il est difficile de lâcher cette nouvelle une fois commencée tant l’univers dans laquelle elle nous plonge est fascinant et tant on se retrouve embarqué dans un tourbillon d’action. Malgré la densité et l’originalité de l’univers, celui-ci est très bien exploité par Xavier Watillon et il réussit à nous en offrir toutes les clés sans négliger l’avancée de l’intrigue. Cette nouvelle nous offre donc un texte très complet avec un construction d’univers, un personnage principal sympathique et une intrigue remplie de rebondissements et ponctuée de quelques révélations inattendue. La plume de l’auteur n’est pas en reste puisqu’elle est très maîtrisée et travaillée, typiquement le genre de plume que j’adore.

« Au bord d’un balcon de marbre poli par les cent générations qui les avaient précédées, deux silhouettes contemplaient le gouffre et ses parois d’écorce. Le vent donnait dans leur dos, faisait danser leurs longues oreilles et s’entrechoquer les cristaux de feu qui s’étaient logés dans leurs poils soyeux. Il portait aussi une clameur, la promesse qu’aucun d’eux ne verrait l’aube. »

Mus de la Brèche de Jeanne Mariem Corrèze

Mus de la Brèche nous emmène dans un univers plus intimiste que le précédent. On y suit Mus, une souris dont le métier est de guider ses clients à travers la dangereuse campagne du Royaume d’Akodon jusqu’à la ville de Rodentia. La nouvelle démarre ainsi en plein traversée, on y suit le périple des souris jusqu’à la ville, puis la découverte des ruelles bondées de Rodentia. Comme je le disais, cette nouvelle possède une portée plus intimiste et sensible que la précédente. L’intrigue en elle-même est plus simple et classique, mais creuse d’avantage les émotions de son personnages principal dont le réel but n’est dévoilé que petit à petit. La nouvelle mêle très bien l’ambivalence entre cet univers mortel et terrifiant et les notes d’espoir et de bonté qui se dégagent des différents personnages.

Cette nouvelle m’a permis de découvrir la plume de Jeanne Mariem Corrèze qui est plus simple que ce à quoi je m’attendais, mais reste travaillée et donne une grande fluidité au texte. Mus de la Brèche est donc une nouvelle tout aussi réussie que la précédente, dans un tout autre registre jouant plus sur les émotions que sur l’action !

« La guide entendit elle aussi. Les lourdes foulées d’un carnivore, la tempête de son souffle nauséabond, le grondement de son estomac vide. Elles étaient perdues. Inconsciemment, Mus porta ses pattes à son escarcelle. Elle avait failli, son museau l’avait trompée, elle allait mourir ici, au milieu de la campagne d’Akodon »

Piège à nuage d’Eymeric Anselem

Troisième nouvelle et encore un style et une ambiance très différents. Piège à nuage nous emmène dans un univers assez spécial puisqu’il est à la fois marin et aérien prenant place sur une île volante. La nouvelle se concentre autour de deux personnages détonants : Galléon un mage béluga qui cache de nombreux secrets et Daenne dont on suit le point de vue et qui est un des oiseaux qui surveillent l’île. Cette nouvelle est construite autour de nombreux dialogues et joutes verbales entre les personnages. Il y a beaucoup d’humour et de cynisme qui s’en dégage et malgré une ombre assez sombre qui semble planer dans les non-dits des personnages, cette nouvelle est une vraie bouffée d’air frais. Seul bémol, la nouvelle étant surtout centrée sur les dialogue et les personnages, j’ai parfois eu un peu de mal à visualiser l’univers. Néanmoins, c’est la seule chose que je peux lui reprocher, j’ai beaucoup aimé l’intrigue et ses chouettes rebondissements et surtout la fin. J’adore quand les textes finissent avec ce genre de clin d’œil et il est particulièrement réussi ici ! 

« Cette masse d’eau lointaine m’inspirait de l’ennui, mais aussi une certaine dose d’effroi, comme si elle était incarnée par un danger sourd et profond qui attendait qu’on baisse la garde pour nous sauter à la gorge. Foutaises, bien sûr : un océan, ça ne saute pas. Au pire ça crache parfois de drôle de choses. »


Conclusion


J’ai adoré les trois nouvelles que j’ai eu la chance de découvrir sur les 10 que composent le recueil. Toutes les nouvelles sont extrêmement bien écrites que ça soit au niveau de la plume en elle-même que de la narration. Ce n’est pas simple de proposer des univers de fantasy convaincants dans le format nouvelles et le pari est entièrement relevé. Je n’ai jamais ressenti la sensation de trop peu, d’univers ou d’intrigue pas assez creusée et j’ai hâte de découvrir les 7 autres textes du recueil !

coup de coeur2

logo-projetombre

11 réflexions sur “[Chronique] Féro(ce)cités (kit presse)

  1. Callysse 10 avril 2021 / 7 h 59 min

    Je n’ai pas reçu les mêmes que toi mais tu me donnes envie de découvrir celles-ci 😊

    Aimé par 1 personne

  2. OmbreBones 10 avril 2021 / 18 h 39 min

    Je suis très curieuse de lire ce recueil ! Par contre sur l’application quand on lit ton article le résumé est celui du tome 2 de la ville sans vent 😅

    Aimé par 2 personnes

  3. ifmariebooks 11 avril 2021 / 10 h 39 min

    J’adore la fantasy animalière ! J’ai vu passer ce beau projet à plusieurs reprises sur instagram je pense que je vais contribuer au financement pour recevoir le livre :).

    Aimé par 2 personnes

  4. zoelucaccini 11 avril 2021 / 16 h 15 min

    Tu me donnes super envie de découvrir les autres nouvelles ! J’en ai reçu trois autres, qui étaient chouettes aussi. Ce recueil me semble être une pépite, qui fera certainement date. Ce n’était pas gagné pour moi non plus, le format court ce n’est pas ce que je préfère, les animaux encore moins. Mais franchement, agréablement surprise par les récits et la qualité des textes. Les trois que tu as lus semblent vraiment géniaux!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s