[Chronique] D’or et d’oreillers de Flore Vesco

Screenshot_20210508-181411_Instagram

« – La magie, ce n’est pas pour nous.
Sadima se demanda qui était ce « nous ». Était-ce les femmes, les personnes de leur condition ou, tout simplement, les gens normaux ? Il lui vint à l’idée qu’elle se sentait oppressée dans chacune de ces catégories. »