[Book Haul] Mai 2021

En mai, fais ce qu’il te plaît ! Non ? Malgré l’adage et les très nombreuses sorties littéraires qui me font de l’œil, mes achats livresques du mois ont été raisonnés. Je suis quand même assez fière, car il a été difficile de ne pas craquer devant tant de tentations littéraires, le bilan est donc à 6 achats et 2 SP, je vous présente tout ça !

Peine Ombre d’Ariel Holzl – 404 éditions – 272 pages

Et si une Éclipse faisait basculer le monde dans les ténèbres ?
Tous les trente ans, les ténèbres infectent les terres d’Astravia, empoisonnent les vivants et les transforment en monstres. Mais elles accordent aussi aux nouveau-nés des pouvoirs quasi-divins. On les appelle les Éclipsiens et Livianne Palumbre est de ceux-là. Elle sait écouter les ombres depuis toujours et s’occupe de défendre les baronnies locales. Un jour, lors d’une banale chasse aux miasmes, l’Éclipse s’abat sur Astravia avec une décennie d’avance. Cette fois, l’obscurité submerge le monde durant trois minutes au lieu d’une seule… À ce rythme, c’est Astravia tout entière qui va disparaître. Livianne devra sortir de sa solitude, retrouver d’anciens camarades de l’académie de Peine-Ombre, qui forme les Éclipsiens, et mettre fin à ce carnage.
Mais il se pourrait que les ombres la dévorent avant…


Steam Sailors – tome 1 : l’héliotrope de E.S Green – Gulf stream – 377 pages

Il fut un temps où les Alchimistes nourrissaient le Haut et Bas-Monde de leurs inventions merveilleuses, produits de magie et de science. Un temps de machines extraordinaires, de prodiges électriques et d’individus aux pouvoirs fantastiques. Une époque révolue depuis que les Industriels ont éradiqué les Alchimistes et leur formidable savoir. Pourtant, on raconte qu’à l’aube de leur disparition, ils auraient caché leur fabuleux trésor dans une cité secrète…

Quatre siècles après la Grande-Fracture, les habitants du Bas-Monde traversent une ère obscure et rétrograde, tandis que le Haut-Monde, figé depuis l’extinction des Alchimistes, demeure inaccessible et fait l’objet de tous les fantasmes. Originaire du Bas-Monde, Prudence vit en paria car elle voit l’avenir en rêves. Une nuit, son village est attaqué par des pirates du ciel. Enlevée et enrôlée de force à bord de l’Héliotrope, un navire volant à la sinistre réputation, la jeune orpheline découvre un nouvel univers, celui du ciel et des pirates. Prudence fait la connaissance des membres de l’équipage, qui ne tardent pas à lui révéler leur secret : ils détiennent un indice, menant à une série de « clefs » disséminées dans le monde, qui permettait de retrouver la cité des Alchimistes…


Célestopol 1922 d’Emmanuel Chastellière – Editions de l’Homme sans nom – 400 pages

1922.
Une année à la découverte des mirages et des merveilles de la cité sélène, Célestopol.
Une année dans les pas de ses habitants, simples visiteurs parfois célèbres comme Marie Curie ou Howard Carter, humbles ouvriers, voleur volubile, automates au cœur de cuivre ou héritier rebelle de l’empire russe.
Car Célestopol, c’est un bout de l’âme slave, arrachée à la Terre, entre les mains d’un duc au destin défiant le temps.


L’empire d’écume – tome 1 : La fille aux éclats d’os d’Anfrea Stewart – Bragelonne – 608 pages

Dans un empire contrôlé par la magie d’os, Lin, la fille de l’empereur, va devoir lutter pour réclamer son droit au trône.
Sur toutes les îles de l’Empire, on prélève sur chaque enfant un éclat d’os derrière l’oreille, lors d’un rituel trop souvent mortel. Depuis son palais, l’empereur utilise ces précieux fragments pour créer et contrôler de redoutables chimères animales, les concepts, qui font régner la loi. Mais son autorité vacille et partout la révolte gronde.
Sa fille, Lin, a été privée de ses souvenirs par une étrange maladie et passe ses journées dans l’immense palais plein de portes closes et de noirs secrets. Pour regagner l’estime de son père, elle décide de se lancer dans le périlleux apprentissage de la magie d’os.
Une magie qui a un prix… Alors que la révolution vient frapper aux portes du palais, Lin devra décider jusqu’où elle peut aller pour reconquérir son héritage… et sauver son peuple.


Ce qui nous hante de Sacha Bazet – Mnémos – 510 pages

Le temps d’un été, le château de Loubet, longtemps oublié au coeur de sa forêt, accueille de jeunes artistes venus de différentes régions pour créer un opéra contemporain. Aucun d’eux n’imagine le passé macabre de la paisible bâtisse. Celle-ci exerce un pouvoir sur eux, révélant les angoisses, les questionnements et les jalousies.


Les tambours du Dieu noir de P. Djèli Clark – L’atalante – 144 pages

Louisiane. Années 1880. Tandis qu’une guerre de Sécession interminable démantèle les États-Unis d’Amérique, un complot menace La Nouvelle-Orléans, territoire indépendant libéré de l’esclavage, au cœur duquel les Tambours du dieu noir, une arme dévastatrice jalousement gardée, attisent les convoitises. Il faudra tout le courage et la ténacité de Jacqueline « LaVrille » – jeune pickpocket qui rêve de découvrir le monde –, ainsi que la magie ancestrale des dieux africains qui coule dans ses veines, pour se faire entendre et éviter le désastre.

Le Caire. 1912. Depuis une cinquantaine d’années, les djinns vivent parmi les hommes et, grâce à leur génie mécanique, l’Égypte nouvelle s’est imposée parmi les puissants. Ce qui ne va pas sans complications… Pour preuve l’étrange affaire du djinn du Caire, que se voit confier Fatma el-Sha’arawi – agente du ministère de l’Alchimie, des Enchantements et des Entités surnaturelles – quand un djinn majeur est retrouvé mort. Suicide ? Trop évident. C’est une machination diabolique que Fatma va mettre au jour.

Feuillets de cuivre de Fabien Clavel – ActuSF – 344 pages

Paris, 1872. On retrouve dans une ruelle sombre le cadavre atrocement mutilé d’une prostituée, premier d’une longue série de meurtres aux résonances ésotériques. Enquêteur atypique, à l’âme mutilée par son passé et au corps d’obèse, l’inspecteur Ragon n’a pour seule arme contre ces crimes que sa sagacité et sa gargantuesque culture littéraire. À la croisée des feuilletons du XIXe et des séries télévisées modernes, Feuillets de cuivre nous entraîne dans des Mystères de Paris steampunk où le mal le dispute au pervers, avec parfois l’éclaircie d’un esprit bienveillant… vite terni. Si une bibliothèque est une âme de cuir et de papier, Feuillets de cuivre est sans aucun doute une œuvre d’encre et de sang.


Golden State de Ben H. Winters – ActuSF – 426 pages

Imaginez que mentir soit puni par la loi. D’être obligé de consigner par écrit vos faits et gestes quotidiens pour preuve. Bienvenue dans le Golden State, une Californie alternative et souveraine qui a décidé de placer ses habitants sous haute surveillance… avec leur propre bénédiction. Laszlo Ratesic fait partie du Service Spéculatif depuis 19 ans. Il n’est pas un policier comme les autres : son travail consiste à s’assurer que la vérité respectée en toutes circonstances. Pour cela, il possède un don particulier, une sorte de sixième sens qui lui permet de deviner quand la personne en face de lui ment. Mais surtout, son service est l’un des rares à pouvoir spéculer, une discipline risquée, car flirtant avec le mensonge, afin de mener à bien ses enquêtes. Sa dernière affaire concerne la mort suspecte d’un homme, tombé d’un toit. Aidé pour cela de la jeune recrue Aysa Paige, Laszlo va plonger dans un nœud de contradictions et de mensonges qui le poussera à s’interroger sur la nature même du Golden State.

Cela nous donne un bilan de 8 entrées pour 9 sorties et donc -1, cela fait donc deux mois de suite que le compte est négatif !


N’hésitez pas à me dire si vous avez lu un de ces romans !

6 réflexions sur “[Book Haul] Mai 2021

  1. Steven 29 mai 2021 / 6 h 53 min

    De très belles acquisitions dont Ce qui nous hante qui est magnifique à regarder 😉

    Bonnes lectures à toi !

    J'aime

  2. Light And Smell 29 mai 2021 / 7 h 46 min

    Ce qui nous hante me tente pas mal 🙂
    J’ai eu la chance de gagner Célestopol 1922.
    Bonnes lectures 🙂

    J'aime

  3. Baroona 29 mai 2021 / 21 h 34 min

    Je garde un excellent souvenir de « Feuillets de cuivre », j’espère que tu apprécieras ta rencontre avec Ragon. ^^

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s