[Chronique] Feuillets de cuivre, de Fabien Clavel

Feuillets de cuivre
 
« Une bibliothèque, c’est une âme de cuir et de papier. Il n’y a pas meilleur moyen pour fouiller dans les tréfonds d’une psyché que de jeter un œil aux ouvrages qui la composent. La sélection, le rangement, le contenu, même la qualité de la reliure : tous les détails sont importants. »


feuillets de cuivre
 
Feuillets de cuivre
Auteur :
Fabien Clavel
Éditeur : Libretto / ActuSF
Genre : Thriller Fantastique
Date de parution : 5 novembre 2015
Nombre de pages : 381
Prix : 19,90 € (broché) / 10 € (poche)
 
Synopsis
Paris, 1872. On retrouve dans une ruelle sombre le cadavre atrocement mutilé d’une prostituée, premier d’une longue série de meurtres aux résonances ésotériques. Enquêteur atypique, à l’âme mutilée par son passé et au corps d’obèse, l’inspecteur Ragon n’a pour seule arme contre ces crimes que sa sagacité et sa gargantuesque culture littéraire. À la croisée des feuilletons du XIXe et des séries télévisées modernes, Feuillets de cuivre nous entraîne dans des Mystères de Paris steampunk où le mal le dispute au pervers, avec parfois l’éclaircie d’un esprit bienveillant… vite terni. Si une bibliothèque est une âme de cuir et de papier, Feuillets de cuivre est sans aucun doute une œuvre d’encre et de sang.
 
 
MON avis
Feuillets de cuivre est ma première excursion dans l’univers de Fabien Clavel et je n’ai absolument pas été déçue du voyage. Ce roman aux frontières des genres séduit par sa construction atypique et sa réflexion sur la littérature, deux aspects sur lesquels je vais particulièrement m’attarder dans cette chronique. 
 

Une construction atypique 

 
Feuillets de cuivre est construit sous forme de petits feuilletons policiers mettant en scène le même personnage principal à savoir l’inspecteur Ragon. La première partie est ainsi composée de 4 enquêtes indépendantes auxquelles a participé l’inspecteur entre 1889 et 1899. Si ces quatre enquêtes sont complètes et possèdent donc chacune une résolution, elles trouvent un lien dans la seconde partie du récit. Cette seconde partie est une nouvelle enquête de l’inspecteur Ragon, beaucoup plus complexe et plus longue qui va s’étaler sur plusieurs années et donner du fil à retordre à notre personnage principal. Si jusque-là, ses grandes capacités de déduction avaient permis à Ragon de résoudre assez facilement les enquêtes, il va finalement se rendre compte qu’on s’est joué de lui pendant des années. S’en suit une course contre la montre et un maelstrom d’aventures pour parvenir à vaincre un mystérieux ennemi qui semble toujours avoir une longueur d’avance. Le roman est ainsi construit sous forme de plusieurs histoires au sein d’une plus grande histoire et le tout se coordonne magnifiquement bien. 
 
Si Feuillet de cuivre s’inscrit comme étant un véritable thriller mettant en scène des meurtres à résoudre avec les moyens du XIXe siècle et des cadavres décrits de manière assez visuelle, on s’aperçoit vite qu’il mélange en réalité les genres. Une part d’occulte et de fantastique s’insinue de plus en plus dans les différentes enquêtes ainsi que quelques influences SF ici et là. De plus, le roman nous fait parcourir le dédale des rues parisiennes de la fin du XIXe siècle, nous immergeant dans une ambiance steampunk assez légère, mais bien présente. Feuillet de cuivre rappelle enfin à travers son personnage principal les grands héros de littérature comme Sherlock Holmes ou Hercule Poirot. Et ces inspirations ne sont pas dues au hasard tant la littérature tient une place importante dans ce récit.
 

Une réflexion sur la littérature

Si les enquêtes trouvent leur originalité dans leurs aspects fantastiques, c’est aussi la thématique de la littérature qu’on retrouve dans chacune d’elles qui rend le récit si particulier. Ainsi l’inspecteur Ragon est un passionné de littérature qui a absolument tout lu des grands classiques de son époque. Il est inenvisageable pour lui de résoudre une enquête sans utiliser la littérature. Ce récit donne une véritable âme aux livres qui sont au centre de tout. Ils servent d’indices pour les différentes enquêtes, mais sont aussi utilisés comme des jeux de piste, comme un moyen de pression sur l’inspecteur Ragon et même comme un défi. Son amour de la littérature est même utilisé contre lui, ses ennemis essayant de transformer cette force en faiblesse apportant une réflexion sur la place de la littérature. Cette passion rend Ragon très attachant pour tous ceux qui la partage. Ragon est un personnage très intelligent, perspicace et persévérant. Malgré son problème d’obésité que j’ai trouvé assez bien traité par l’auteur loin des clichés habituels, il est prêt à tout pour résoudre ses enquêtes et le fait toujours en utilisant sa grande culture et son ingéniosité. 

Si j’ai trouvé les deux premières enquêtes un peu en-dessous, comme un avant-goût de ce que le reste du récit allait proposer, j’ai été emportée par cette lecture dès la troisième nouvelle. L’auteur réussit vraiment à se renouveler dans chacune des enquêtes et propose dans la seconde partie une intrigue complexe qui fait vraiment la part belle aux livres. Les enquêtes demandent une réflexion de plus en plus poussée à l’inspecteur Ragon et les liens avec la littérature sont à chaque fois différents, mais toujours extrêmement bien trouvés. Le récit nous permet également de voir l’évolution de Ragon au cours des années permettant de mieux comprendre sa personnalité. Fabien Clavel nous offre au final un récit foisonnant plein d’originalité et d’aventures dans un Paris steampunk aux côtés d’un personnage principal charismatique. Une grande réussite qui devrait plaire à tous les amateurs d’enquêtes policières à la Agatha Christie et de littérature !


Conclusion


Feuillets de cuivre est un roman atypique de par sa construction sous forme de feuilletons policiers qui semblent au départ indépendants, mais finissent par s’entremêler dans la deuxième partie. On découvre l’inspecteur Ragon, personnage charismatique, qui résout toutes ses enquêtes en s’appuyant toujours sur la littérature et sa grande connaissance des classiques du XIXe siècle. Le récit propose ainsi une grande réflexion sur la littérature qui fonctionne à merveille avec les enquêtes policières puisque les livres deviennent des indices, mais sont aussi utilisés comme des jeux de piste ou même des moyens de pression sur Ragon. On se retrouve embarqué dans un roman foisonnant à l’ambiance steampunk mêlant également les genres entre thriller fantastique et roman d’aventure avec une pointe de SF rendant le mélange détonnant et très réussi ! 

TB lecture

D’autres avis :  Fantasy à la carte – Livraisons Littéraires – Au pays des cave trolls – Les lectures du Maki – Dionysos – Un papillon dans la lune – Boudicca – Lorkhan – GromovarOmbreBones

15 réflexions sur “[Chronique] Feuillets de cuivre, de Fabien Clavel

  1. Yuyine 12 juin 2021 / 8 h 27 min

    Je serai curieuse de me plonger dans ce bouquin. J’entends toujours du bien de l’auteur, il serait temps que je m’y essaye.

    Aimé par 1 personne

  2. Sabine C. 12 juin 2021 / 12 h 02 min

    Je l’ai dans ma PàL depuis un moment et voir toutes ces chroniques dernièrement me donnent envie de le remonter

    Aimé par 1 personne

  3. Baroona 12 juin 2021 / 15 h 10 min

    Vraiment un très bon livre. Impossible de ne pas passer un bon moment quand on apprécie la littérature, tant ça déborde d’amour pour les livres. ^^
    Tu comptes lire « Les Héritiers » du coup ?

    Aimé par 1 personne

    • Sometimes a book 13 juin 2021 / 19 h 37 min

      Justement j’hésite, je n’ai pas vraiment vu de très bons avis sur celui-là…

      J'aime

  4. OmbreBones 13 juin 2021 / 5 h 45 min

    Bon j’ai loupé mon commentaire précédent il a été posté sur le mauvais article, désolée 🤦‍♀️et je n’arrive pas à le retirer depuis mon téléphone.
    Je disais, on partage en effet le même avis et je suis contente que tu aies apprécié ta lecture 🙂 puis merci pour le lien !

    Aimé par 1 personne

    • Sometimes a book 13 juin 2021 / 19 h 39 min

      Ah mince c’est pas grave !
      Mais oui et j’attends de voir si tu apprécies ou non Les héritiers du coup, j’hésite vraiment à me lancer dans celui-là !

      Aimé par 1 personne

      • OmbreBones 14 juin 2021 / 5 h 20 min

        Tu risques d’attendre un moment parce que j’avoue ne pas avoir trop envie de m’y lancer pour l’instant 😅 les chroniques que j’ai pu lire ne m’ont pas plus donné envie que ça..

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s