[Pile à lire] Cold Winter Challenge 2021

Comme l’année dernière j’ai décidé de participer au Cold Winter Challenge organisé par L’Enluminée. J’avais très bien réussi le challenge l’année dernière donc j’espère faire pareil cette année et lire un livre de chaque sous-catégorie en essayant au maximum de respecter cette pile à lire initiale (et on sait tous que c’est peut-être la chose la plus compliquée !).

Ce challenge dure trois mois à partir du premier décembre. Il y a quatre catégories + 1 bonus contenant chacune trois ou quatre sous-catégories. J’ai réussi cette année à trouver un livre pour chaque sous-catégorie et j’ai beaucoup misé sur des livres aux couvertures/thématiques hivernales, je suis donc assez contente de cette pile à lire. J’ai aussi essayé de ne pas trop réutiliser les livres que je n’ai réussi à lire lors du Pumpkin Autumn Challenge, mais j’ai bien réussi ce challenge cette année (contrairement à l’année dernière) donc ce n’était pas trop difficile.

1- All I want for Christmas…

(Romance de Noël/Amour/Amitié)

A présent, vous pouvez enterrer la mariée d’Oren Miller – Editions de l’homme sans nom – 382 pages

→ Je dois dire que je me suis bien marrée en sélectionnant ce livre. Je ne lis pas de romances et encore moins des romances de Noël, mais ce récit commence apparemment par un mariage (bon qui tourne mal d’accord, mais il y a donc bien la notion d’amour non ?). Et pour tous ceux qui diront que quand même j’abuse, la thématique de l’amitié est bien présente avec les deux enquêteurs que l’on a pu découvrir dans J’agonise fort bien merci de la même autrice.

« Monsieur et Madame Bartoli sont heureux de vous inviter au mariage de leur fille Apolline et de son fiancé Adam à la Cathédrale de Monaco. La cérémonie religieuse sera suivie par un vin d’honneur à 17 h puis par la combustion spontanée de la mariée et son enterrement. » N’ayant aucune confiance dans le travail de la police, le père de la mariée, Hippolyte Bartoli, fait appel au service de deux enquêteurs connus pour résoudre discrètement les affaires les plus étranges.

2- Lettre au Père Noël

(Epistolaire/Enfance/Jeunesse)

Gardiens des cités perdues – tome 5 : Projet Polaris de Shannon Messenger – Lumen – 665 pages

→ J’essaye de lire un tome de Gardiens des cités perdues chaque année pour ne pas trop traîner cette loooongue saga et je n’en ai pas encore lu cette année. Ca sera donc une de mes lectures prioritaires pour le mois de décembre et qui rentrera très bien dans ce sous-catégorie !

Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d’une mémoire photographique… Mais ce n’est pas tout : ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à voix haute. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’Histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde. Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée : elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu’elle a quitté douze ans plus tôt. L’y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l’a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n’a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ? 

3- Danse de la fée dragée

(Fées/Univers onirique/Fantasy/Fantastique)

Les dix mille portes de January d’Alix E. Harrow – Hachette – 480 pages

→ Je ne sais pas grand-chose de ce roman qui m’a surtout attiré grâce à sa couverture (#superficialité). Son résumé parle d’un voyage dans des mondes à l’image de À la Croisée des mondes ou Terremer, ce qui place la barre assez haut, mais me fait également dire qu’il irait bien dans cette sous-catégorie.

Un voyage aux confins des mondes, une aventure fantastique, entre Terremer et À la Croisée des mondes. Selon January Ruddy, il n’y a qu’une façon de s’échapper de sa propre histoire : c’est de se faufiler dans celle de quelqu’un d’autre…grâce à une des Dix Milles Portes… Pénétrez, vous aussi, dans le monde magique de l’Ecrit…où certaines paroles tracées ont le pouvoir de modifier le réel, alors que le Mal qui ferme les Portes une à une est sur vos talons…Attention, la magie vient toujours avec un prix…

1- Marrons glacés

(Feel Good/Gourmandise)

The house in the Cerulean Sea, de TJ Klune – Tor Books – 400 pages

→ Je n’ai qu’un livre qui rentre dans ce genre de catégorie dans ma PAL n’était pas très fan de livres feel good donc je le remets à chaque fois ! Je ne l’ai pas lu pour le Pumpkin Autumn Challenge, cette fois ça sera peut-être la bonne !

Une île magique. Une mission dangereuse. Un secret brûlant.
Linus Baker mène une vie tranquille et solitaire. À quarante ans, il vit dans une petite maison avec un chat caractériel et ses vieux disques. En tant qu’agent du Ministère de la Jeunesse Magique, il doit s’assurer du bien-être des enfants dans les orphelinats supervisés par le gouvernement.
Mais lorsqu’il est convoqué de manière inattendue par les Cadres Extrêmement Supérieurs, il se voit confier une mission curieuse et hautement secrète : se rendre sur l’île de Marsyas dans un foyer où résident six dangereux pensionnaires.
Obligé de mettre ses craintes de côté afin de rédiger un rapport objectif sur l’établissement, Linus va vite comprendre que les enfants ne sont pas le seul secret que renferme l’île. Il devra également réussir à cerner le charmant et énigmatique directeur des lieux, Arthur Parnassus, qui fera tout pour défendre ses protégés.
À mesure qu’il découvre d’incroyables secrets et qu’il se rapproche d’Arthur, Linus va se retrouver confronté au plus difficile des choix : faire son devoir ou écouter son cœur.

2- Bonhomme de pain d’épice

(Différences/Tolérance/LGBTQIA+)

Aucune terre n’est promise de Lavie Tidhar – Mü – 272 pages

→ Je ne m’étais jamais vraiment intéressée à ce roman avant qu’il ne reçoive le prix planète-SF 2021. Et puis j’ai dans la foulée rencontré l’auteur aux imaginales qui était adorable et ai donc craqué ! Il m’a en plus semblée très bien coller à cette sous-catégorie notamment pour la notion de différence.

… aucune destinée n’est manifeste.
Berlin. Lior Tirosh, écrivain de seconde zone, embarque pour la Palestina, fuyant une existence minée d’échecs.
Il espère retrouver à Ararat City la chaleur du foyer, mais rien ne se passe comme prévu : la ville est ceinturée par un mur immense, et sa nièce, Déborah, a disparu dans les camps de réfugiés africains.
Traqué, soupçonné de meurtre, offert en pâture à un promoteur véreux, Lior est entraîné malgré lui dans les dédales d’une histoire qu’il contribue pourtant à écrire.

3- Vitrine de Noël

Feu & sang de George RR Martin – Pygmalion – 992 pages

(Livre illustré/Graphique)

→ Je ne lis pas de livres graphiques et c’est actuellement le seul livre avec des illustrations dans ma PAL donc je l’ai placé ici. Il y a quand même peu de chance que je lise, car je pense que c’est une lecture qui demande pas mal de temps, mais qui sait, je lirais peut-être le début !

« A son zénith, Valyria était la plus grande ville du monde connu, le centre de la civilisation. Au sein de ses remparts brillants, deux fois vingt maisons rivales se disputaient le pouvoir et la gloire, à la cour et au conseil, s’élevant et chutant dans une lutte sans fin, subtile et souvent féroce, pour la domination. Les Targaryen étaient loin d’être les plus puissants seigneurs dragons, et leurs rivaux virent dans leur fuite vers Peyredragon un acte de capitulation, de poltronnerie. Mais Daenys, la fille pucelle de lord Aenar, qu’on connaîtrait désormais à jamais sous le nom de Daenys la Rêveuse, avait prédit la destruction de Valyria par le feu. Et quand survint le Fléau, douze ans plus tard, les Targaryen furent les seuls seigneurs dragons qui survécurent.  » Trois cents ans avant les événements du Trône de Fer, Feu et sang raconte l’unification des sept royaumes.

1- Scroodge

(Antihéros/Conflit/Mensonge)

Calame – tome 2 : Les deux visages, de Paul Beorn – Bragelonne – 504 pages

→ C’était l’une de mes priorités de lecture pour ce deuxième semestre 2021 et pourtant je ne l’ai toujours pas lu. Mais finalement, je me rends compte que d’après sa couverture il était tout indiqué pour le cold winter challenge, voilà donc une bonne raison de l’avoir gardé ! Mais n’exagérons pas trop non plus, je pense que ça sera ma première lecture de ce challenge.

Au royaume de Westalie, une rébellion principalement composée de femmes a fait trembler le trône du tyran, la Roi-Lumière, qui avait décrété que seuls les hommes avaient une âme. Au cours de la dernière bataille, Darran Dahl, le chef légendaire des rebelles, est tué et ses partisans jetés au cachot. Mais l’église dépêche dans la prison royale un célèbre conteur, d’Arterac, et lui donne pour mission d’entendre les derniers témoins du passé de Darran Dahl, cet ancien soldat surgi de nulle part, qui avait pris fait et cause pour la rébellion. La très jeune Maura, ancienne lieutenante et confidente de Darran Dahl, autrefois sa domestique, se voit proposer un marché : un sursis à son exécution en échange de son témoignage. Elle accepte de raconter leur histoire, depuis le village qui les a vu naître jusqu’à la bataille finale, mais elle se jure d’employer chaque minute de ce sursis pour mettre au point son évasion et reprendre la lutte.

2- Stalactites ensanglantées

(Horreur/Thriller/Suspense)

Les refuges, de Jérôme Loubry – Le Livre de Poche – 423 pages

→ On change un peu avec cette sous-catégorie où je suis allée piocher dans ma petite PAL thriller. J’ai choisi Les refuges qui devraient beaucoup me plaire d’après mes proches qui connaissent bien mes goûts !

Installée en Normandie depuis peu, Sandrine est priée d’aller vider la maison de sa grand-mère, une originale qui vivait seule sur une île minuscule, pas très loin de la côte.
Lorsqu’elle débarque sur cette île grise et froide, Sandrine découvre une poignée d’habitants âgés organisés en quasi autarcie. Tous décrivent sa grand-mère comme une personne charmante, loin de l’image que Sandrine en a. Pourtant, l’atmosphère est étrange ici. En quelques heures, Sandrine se rend compte que les habitants cachent un secret. Quelque chose ou quelqu’un les terrifie. Mais alors pourquoi aucun d’entre eux ne quitte-t-il jamais l’île ?
Qu’est-il arrivé aux enfants du camp de vacances précipitamment fermé en 1949 ?
Qui était vraiment sa grand-mère ?
Sandrine sera retrouvée quelques jours plus tard, errant sur une plage du continent, ses vêtements couverts d’un sang qui n’est pas le sien

3- Père Fouettard

(Forces obscures/Enfer/Démons)

De bons présages, de Pratchett & Gaiman – J’ai Lu – 441 pages

→ Dès que j’ai entendu les thématiques de cette sous-catégorie, j’ai immédiatement penser à De bons présages qui colle parfaitement puisqu’il est question de forces du bien et du mal, d’anges et de démons… Un indispensable à lire cet hiver !

L’Apocalypse aura lieu samedi prochain, après le thé ! Ainsi en ont décidé, d’un commun accord, les forces du Bien et du Mal. L’Antéchrist va fêter ses onze ans. Son éducation a été supervisée par un ange, Aziraphale, et un démon, Rampa, résidents sur Terre depuis l’époque de la première pomme. Mais voilà, suite à un coup du sort, l’enfant a été échangé à la maternité. Le vrai Antéchrist se nomme Adam et vit dans la banlieue londonienne. Et ça, ça change tout ! Une course contre la montre commence alors pour l’ange et le démon qui, finalement, se disent que la race humaine ne mérite pas son sort…

4- Un châlet sous la neige

(Huis clos/Enfermement/Solitude)

Emissaires des morts d’Adam-Troy Castro – Albin Michel Imaginaire – 709 pages

→ Voilà un autre roman qui est venu comme une évidence pour cette sous-catégorie. Je ne sais pas pourquoi mais j’imagine bien ce livre comme un huis clos et j’imagine bien Andrea Cort être une héroïne avec un caractère assez solitaire… Le résumé ne me donne pas vraiment tort puisqu’il mentionne « un habitat aussi inhospitalier qu’isolé ». Je n’en entends que d’excellents avis donc autant dire que mes attentes sont assez élevées !

Quand elle avait huit ans, Andrea Cort a été témoin d’un génocide. Pis, après avoir vu ses parents massacrés, elle a rendu coup pour coup. En punition de ses crimes, elle est devenue la propriété perpétuelle du Corps diplomatique. Où, les années passant, elle a embrassé la carrière d’avocate, puis d’enquêtrice pour le bureau du procureur. Envoyée dans un habitat artificiel aussi inhospitalier qu’isolé, où deux meurtres viennent d’être commis, la jeune femme doit résoudre l’affaire sans créer d’incident diplomatique avec les intelligences artificielles propriétaires des lieux. Pour ses supérieurs, peu importe quel coupable sera désigné. Mais les leçons qu’Andrea a apprises enfant ont forgé l’adulte qu’elle est devenue : une femme pour le moins inflexible, qui ne vit que pour une chose, « combattre les monstres ».

1- Pôle Nord

(Hiver/Froid/Neige/Pays froid)

Le chant des glaces, de Jean Krug – Critic – 373 pages

→ Encore un roman qui se devait de figurer dans ce cold winter challenge. Après tout si je ne le lis pas en hiver, quand vais-je le lire ? Et ai-je vraiment besoin d’expliquer pourquoi je l’ai mis dans cette sous-catégorie ? Aller je vous laisse deviner 🤭

Delas est une planète glaciaire dont les ressources, extraites jour et nuit par des milliers de prisonniers, alimentent en eau potable le reste de la galaxie. Mais on y trouve également le cryel, un morceau de glace aux propriétés spéciales que seuls les plus agiles des détenus parviennent à prospecter : les chanteurs.
Lorsqu’un jour, l’occasion est donnée à Bliss et Fey, chanteurs insurgés, de se libérer, ils n’hésitent pas une seconde. Accompagnés par Nox, ancien pilote et Jennah, scientifique exilée, ils vont plonger au cœur du plus gigantesque des glaciers. Et dans les méandres de ses galeries obscures, animés par la quête folle d’un cryel parfait, c’est surtout leur propre conscience qu’ils vont explorer. Avec cette question lancinante : « Au fond, quelle liberté ? »

2- Pôle Sud

(Voyage/Evolution/Cheminement personnel)

24 vues du Mont Fuji, par Hokusai de Roger Zelazny – Le Belial’ – 136 pages

→ Je ne pouvais pas faire de pile à lire sans y mettre au moins une novella de la collection une heure lumière. Parmi ceux que je possédais, c’est celui-ci qui m’a semblé le mieux coller avec cette sous-catégorie. Et il semble à vrai dire plutôt parfait vis à vis des trois thématiques. De plus cette montagne au sommet enneigé marche aussi très bien dans le thème général de l’hiver.

Son époux est mort. Ou disons qu’en tout cas, il n’est plus en vie… Pour Mari, le temps du deuil est venu. Un double deuil… Armée d’un livre, Les Vues du mont Fuji, par Hokusai, elle se met dans les traces du célèbre peintre japonais afin de retrouver vingt-quatre des emplacements depuis lesquels l’artiste a représenté le volcan emblématique — autant de tableaux reproduits dans l’ouvrage. Un pèlerinage immersif, contemplatif, au cœur des ressorts symboliques de cette culture si particulière, un retour sur soi et son passé. Car il lui faut comprendre… et se préparer. Comprendre comment tout cela est arrivé. Se préparer à l’ultime confrontation. Car si son époux n’est plus en vie, il n’en est pourtant pas moins présent… Là. Quelque part. Dans un ailleurs digital. Omnipotent. Infrangible. Divin, pour ainsi dire…

3- Forêt enneigée

(Ecologie/Animaux/Nature Writing)

Les loups chantants, d’Aurélie Wellenstein – Pocket – 286 pages

→ Encore un roman prédestiné pour ce challenge et pour cette sous-catégorie. L’autrice me l’a décrit comme un hymne à la nature, il y est aussi question de chiens de traîneaux, de dieu de l’hiver, de blizzard et de loups. On coche à peu près toutes les cases !

Yuri appartient à un clan d’éleveurs de rennes. Il vit dans un village entouré par un perpétuel blizzard. Il y a un an, son amour, Asya, a disparu dans la tempête, attirée par les hurlements hypnotiques des loups chantants. Bien que tout le monde la croie morte, le garçon espère qu’elle soit toujours en vie, quelque part, de l’autre côté du blizzard. Un jour, la sœur de Yuri, Kira, contracte un mal étrange ; son corps se couvre de glace. Pour le chaman du clan, la jeune fille est maudite par le dieu de l’hiver ; elle est bannie, et condamnée à s’enfoncer seule dans le blizzard. Mais une amie, Anastasia, rejette farouchement ce verdict surnaturel. Selon elle, il s’agit d’une maladie soignable à la capitale, par la chirurgie. Déterminés à tout tenter pour sauver Kira, Yuri et Anastasia prennent leurs traîneaux à chiens pour emmener la jeune malade à la capitale. Mais aussitôt partis à travers le blizzard, les loups les prennent en chasse.

1- Etoile des neiges

(Astronomie/Astrologie/Science-fiction)

Un souvenir nommé Empire, d’Arkady Martine – J’ai Lu – 516 pages

→ J’ai choisi ce roman parmi les livres de science-fiction de ma PAL. A vrai dire, les avis divergent tellement sur ce roman que cela me donne d’autant plus envie de le découvrir pour savoir où je vais me positionner.

Yskandr, l’ambassadeur de Lsel en poste dans la capitale de l’Empire teixcalaanli, est mort. Sa remplaçante, la jeune Mahit Dzmare, part avec un handicap : la puce mémorielle censée lui fournir tous les souvenirs de son prédécesseur est défectueuse, la laissant démunie face à une société complexe dont elle a du mal à appréhender les codes. Elle peut cependant compter sur l’aide de Trois Posidonie, sa chargée de liaison pleine de ressources, pour la guider parmi les intrigues et les chausse-trappes de la politique Teixcalaanlie.Mais plusieurs questions demeurent : qui a tué Yskandr, et pourquoi ? Risque-t-elle de subir le même sort ?

2- Baba Yaga

(Sorcière/Féminisme/Femme de pouvoir)

La Fileuse d’argent, de Naomi Novik – J’ai Lu – 544 pages

→ Voilà un roman que je gardais au chaud dans ma pile à lire pour le cold winter challenge du fait de sa couverture enneigée. J’aime beaucoup ce que fait Naomi Novik donc je ne doute pas que celui-ci sera très bon aussi et je ne doute pas qu’il y aura bien une question de féminisme avec cette héroïne qui va devoir prendre les rennes de son destin.

Petite-fille et fille de prêteur, Miryem ne peut que constater l’échec de son père. Généreux avec ses clients mais réticent à leur réclamer son dû, il a dilapidé la dot de sa femme et mis la famille au bord de la faillite… jusqu’à ce que Miryem reprenne les choses en main. Endurcissant son coeur, elle parvient à récupérer leur capital et acquiert rapidement la réputation de pouvoir transformer l’argent en or. Mais, lorsque son talent attire l’attention du roi des Staryk – un peuple redoutable voisin de leur village -, le destin de la jeune femme bascule. Obligée de relever les défis du roi, elle découvre bientôt un secret qui pourrait tous les mettre en péril...

3- Yule

La fille dans la tour, de Katherine Arden – FolioSF – 507 pages

(Mythe/Légende/Conte)

→ Pas de cold winter challenge réussi sans un roman de la Trilogie de la nuit d’hiver de Katherine Arden. J’ai acheté tout spécialement ce tome 2 pour pouvoir le lire cet hiver et il rentre extrêmement dans cette sous-catégorie avec ses revisites des contes et légendes russes !

La cour du grand-prince, à Moscou, est gangrenée par les luttes de pouvoir. Pendant ce temps, dans les campagnes, d’invisibles bandits incendient les villages, tuent les paysans et kidnappent les fillettes. Le prince Dimitri Ivanovitch n’a donc d’autre choix que de partir à leur recherche s’il ne veut pas que son peuple finisse par se rebeller. En chemin, sa troupe croise un mystérieux jeune homme chevauchant un cheval digne d’un noble seigneur. Le seul à reconnaître le garçon est un prêtre, Sacha. Et il ne peut révéler ce qu’il sait : le cavalier n’est autre que sa plus jeune sœur, qu’il a quittée il y a des années alors qu’elle n’était encore qu’une fillette, Vassia.


Et voilà pour cette pile à lire ! Est-ce que vous en avez lu certains ? Participez-vous au Cold Winter Challenge ?

18 réflexions sur “[Pile à lire] Cold Winter Challenge 2021

  1. tampopo24 24 novembre 2021 / 6 h 54 min

    Ça te fait une bien jolie PAL
    Parmi eux, j’ai adoré Émissaire de la mort et La fille dans la tour, 2 coups de cœur. j’attends désespérément la suite des Gardiens des cités perdues en poche et Les loups chantant est celui que j’ai le moins aimé chez l’autrice.
    J’aimerais bien lire Un souvenir nommé empire et La fileuse d’argent ^^
    Bon challenge !

    Aimé par 1 personne

    • Sometimes a book 28 novembre 2021 / 20 h 24 min

      Dommage pour les Loups chantants je verrais bien ce que ça donne, mais contente de voir qu’il y a certains de tes coups de cœur dans ma PAL !

      Aimé par 1 personne

  2. Steven 24 novembre 2021 / 8 h 22 min

    Une magnifique PAL, harmonieuse et pile dans le thème. Voir GDCP me donne envie de reprendre cette saga que j’adore pour découvrir le dernier volume paru 😉

    Belles lecture à toi et bon challenge !

    Aimé par 1 personne

  3. Light And Smell 24 novembre 2021 / 9 h 05 min

    Elle est très chouette ta PAL avec pas mal de romans dans ma wish list, notamment La fileuse d’argent et La fille dans la tour, ayant adoré le premier tome.
    Bonnes lectures et bon challenge 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. pages pluvieuses 24 novembre 2021 / 10 h 28 min

    Chouette pile à lire, il y a plein de livres tentants ! La saga d’Oren Miller est une valeur sûre, j’avais beaucoup aimé ce tome 2 ! Bon challenge à toi 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. OmbreBones 24 novembre 2021 / 18 h 05 min

    Il faut vraiment que tu lises la maison au milieu de la mer céruléenne c’est un bijou ❤️ bon challenge à toi !

    Aimé par 1 personne

  6. Sabine C. 24 novembre 2021 / 20 h 23 min

    Tu as du très bon dans ta PàL !! 😍ça va te faire un chouette challenge 😄. Amuse-toi bien ! ❄️☃️

    Aimé par 1 personne

  7. lestribulationsdemisschatterton 24 novembre 2021 / 22 h 25 min

    La trilogie de Katherine arden et la fileuse d’argent sont aussi dans ma pal. J’ai plutôt orienté mes lectures sur le thème du froid pour ma part. Pas de romance de Noël pour toi ?

    Aimé par 1 personne

    • Sometimes a book 28 novembre 2021 / 20 h 18 min

      Ah non je déteste les romances de Noël ahah 😂 mais oui je comprends pour le froid, j’en ai quelques uns aussi, ça fonctionne bien pour l’hiver !

      Aimé par 1 personne

  8. Lutin82 25 novembre 2021 / 22 h 17 min

    UNe superbe pAL, avec du très bon :
    Novik, Arden, Zezlany, Castro, Miller, Martin

    J’en ai lu quelques uns, tu vas te régaler.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s