[Chronique] L’héritage de l’esprit-Roi, de Claire Krust

L'héritage de l'esprit roi
« Aujourd’hui, elle savait de quoi étaient faits les dieux et avait bien conscience de leur vanité. Combien d’entre eux écoutaient seulement la voix des humains et s’employaient réellement à protéger leurs récoltes, leurs villages et leur progéniture ? Combien de mortels suppliaient sans savoir que leurs kami avaient été chassés par un autre, qui se goinfrait de leurs offrandes en se moquant d’eux, sans jamais exaucer le moindre de leur vœu ? Pourtant les fidèles croyaient encore. Il fallait bien croire pour affronter le quotidien et les pertes »


couv22700423
L’héritage de l’esprit-Roi
Autrice :
Claire Krust
Illustration : Zariel
Maison d’édition : ActuSF
Genre : Fantasy
Nombre de pages : 426
Prix : 9,99 € (numérique) / 20,90 € (broché)
Synopsis
Shinya est l’onmyoji impérial. Maniant l’illusion et la divination, il est le garant de l’équilibre entre le monde des humains et celui des esprits, à la fois protecteur, juge et bourreau. Quand la fiancée de l’empereur est victime d’une étrange malédiction, c’est à lui de mener l’enquête. Shinya se lance sur les traces du coupable, mais celles-ci semblent conduire tout droit vers un lieu de son propre passé, qu’il pensait oublié… D’où vient la longévité extraordinaire de Shinya et la marque noire qui apparaît parfois sur son front ? Quel prix l’onmyoji est-il prêt à payer pour maintenir l’équilibre ?
MON avis
En cette rentrée littéraire 2022, les éditions ActuSF nous propose le nouveau roman de Claire Krust. L’héritage de l’esprit-Roi se déroule dans le même univers qu’un autre roman de l’autrice : Les Neiges de l’éternel que j’avais beaucoup aimé, mais il se lit indépendamment sans aucun problème.
Ainsi Claire Krust nous emmène à nouveau au Japon, et s’attarde cette fois-ci moins sur le monde des humains pour très vite nous emmener dans un Royaume caché dans la forêt et réservé aux esprits. Mais avant toute chose, c’est bien chez les Hommes que l’on découvre le personnage principal, Shinya. Il a le titre d’Onmyoji impérial, ce qui signifie qu’il est chargé de préserver l’équilibre entre le monde des hommes et celui des esprits pour le compte de l’Empereur. C’est lui qu’on appelle quand des personnes très importantes du Royaume ont des problèmes avec des esprits ou son touchés par des malédictions. Et c’est justement le cas de la promise de l’Empereur. Il part donc enquêter sur cette malédiction, accompagné par l’esprit d’un loup géant qu’il a encore du mal à maîtriser ainsi que d’une autre onmyoji, Sayo, à qui il avait dans le passé ravi la place d’Onmyoji impérial.
Comme vous avez pu le voir pas mal dans mes dernières chroniques, je reproche souvent aux romans de fantasy non européo-centrés de ne pas proposer un univers assez élaboré et ne pas assez exploiter la culture dont ils s’inspirent. J’ai enfin été pleinement satisfaite sur ce point avec L’héritage de l’Esprit-Roi. Claire Krust nous immerge dans un univers japonais fascinant, bien développé et facile d’accès. On plonge avec émerveillement dans le monde des esprits, émerveillement qui ne nous quitte pas jusqu’à la dernière page malgré les difficultés que traversent les personnages. Le roman nous emmène ainsi dans une cité cachée au cœur de la forêt où les humains sont interdits. On se cache dont en compagnie de Shinya et de Sayo, en ayant vraiment l’impression d’avoir le privilège d’observer un monde dont on ne fait pas partie. Les esprits et l’ambiance japonaise sont ainsi omniprésents dans le récit, le rendant très immersif et dépaysant.
La plume de Claire Krust est plus simple ici que dans Les neiges de l’éternel, mais elle conserve tout de même une mélodie et une certaine poésie. Elle est plus adaptée à ce récit moins contemplatif et plus orienté vers l’aventure et la quête. Ainsi, il n’y a pas de temps mort dans L’héritage de l’Esprit-Roi, et on navigue entre passé et présent grâce à des flash-back qui apportent beaucoup d’informations sur le passé du personnage principal. Si le tout reste rythmé, ces flash-backs permettent de mieux de comprendre le parcours et les choix de Shinya et de creuser son background avec les personnages secondaires. L’autrice apporte ainsi beaucoup de consistance à ses personnages et nous permet de bien comprendre les interactions qu’ils ont entre eux. Car l’un des points les plus intéressants de ce récit est la relation amour-haine complexe qui anime les personnages. Shinya est un personnage très gris, à la fois héros et antagoniste de l’histoire. Tous les personnages semblent avoir un instinct de vengeance envers lui tout en étant tiraillés par des sentiments opposés liés aux anciens liens très forts qu’ils entretenaient. Je n’ai pas souvent lu des romans avec ce type de personnages principal et ce genre d’interactions et j’ai beaucoup aimé cet aspect du roman. De plus, à travers ses personnages, Claire Krust aborde avec justesse des thématiques telles que la rédemption ainsi que la difficulté que l’on peut éprouver à vivre avec ses erreurs du passé. Shinya est un personnage écrasé par le poids de ses secrets et de son passé, ce qui en fait un personnage complexe, mystérieux et attachant malgré son apparente froideur.
Si l’univers et les personnes sont très réussis, l’intrigue n’est pas en reste nous proposant une quête dynamique, divertissante et pleine de suspense. Claire Krust maîtrise bien le suspense de son récit si bien qu’on tourne les pages avec avidité pour en apprendre plus. Parfois les résolutions semblent tomber un peu trop facilement dans les mains des personnages, notamment dans le dernier quart qui est un peu rapide. Néanmoins, ces petits défauts sur la fin du roman n’entachent pas le plaisir de lecture. Le dénouement de l’histoire est satisfaisant, il répond à toutes nos questions tout en laissant entrevoir la possibilité de retrouver les personnages dans une prochaine histoire. Si c’est le cas, c’est avec grand plaisir que je replongerai dans cet univers aux côtés de Shinya et des esprits qui l’accompagnent !
 
petit coup de coeur
Ce roman émane d’une service de presse envoyé par les éditions ActuSF que je remercie !
D’autres avis : La geekosopheL’ours inculteMaude Elyther

10 réflexions sur “[Chronique] L’héritage de l’esprit-Roi, de Claire Krust

  1. L'ours inculte 31 août 2022 / 6 h 38 min

    On est bien d’accord, j’ai beaucoup apprécié cette lecture ! Merci pour le lien 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Steven 31 août 2022 / 7 h 09 min

    Et bien que du positif en ce qui concerne ce roman qu’il va falloir que je me procure rapidement. Ces prochaines semaines vont être capitales et des choix vont devoir être faits de mon côté…

    Aimé par 1 personne

    • Sometimes a book 2 septembre 2022 / 20 h 47 min

      Il fait vraiment l’unanimité. Mais je comprends pour les choix, c’est compliqué en ce moment toutes ces sorties 😅

      Aimé par 1 personne

  3. Shaya 4 septembre 2022 / 16 h 09 min

    Tout le monde a l’air d’accord sur ce roman ! Me reste plus qu’une chose à faire : le lire 🙂

    J’aime

  4. L'ourse bibliophile 12 septembre 2022 / 12 h 57 min

    Ta chronique est très juste, très complète, je retrouve tout à fait mes sentiments de lecture ! Tu laisses entendre que Les neiges de l’éternel était plus contemplatif, c’est ça ? Ça m’intrigue et j’ai bien envie de prolonger ma découverte de cette autrice…
    (Je te pique la citation si ça ne t’ennuie pas, j’ai oublié d’en noter alors que je le fais toujours et mon livre est dans un carton maintenant… ^^)

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s