[Chronique] Le problème à trois corps, de Liu Cixin

le problème à trois corps
« Et si le rapport entre l’homme et le mal était celui qui unissait l’océan et l’iceberg ?  Deux énormes masses faites de la même matière à cette différence près que l’iceberg se distingue plus facilement que l’océan. »


couv14800908
Le Problème à trois corps
Auteur :
Liu Cixin
Traduction : Gwennaël Gaffric
Maison d’édition : Actes Sud
Genre : Science-fiction
Nombre de pages : 496
Prix : 23€ (broché) / 9,79 € (poche)
Synopsis
En pleine Révolution culturelle, le pouvoir chinois construit la base militaire secrète de Côte Rouge, destinée à développer une arme de grand calibre. Ye Wenjie, une jeune astrophysicienne en cours de “rééducation”, intègre l’équipe de recherche. Dans ce lieu isolé où elle croit devoir passer le restant de sa vie, elle est amenée à travailler sur un système de télétransmissions dirigé vers l’espace et découvre peu à peu la véritable mission de Côte Rouge…
Trente-huit ans plus tard, alors qu’une étrange vague de suicides frappe la communauté scientifique internationale, l’éminent chercheur en nanotechnologies Wang Miao est témoin de phénomènes paranormaux qui bouleversent ses convictions d’homme rationnel. Parmi eux, une inexplicable suite de nombres qui défile sur sa rétine, tel un angoissant compte à rebours…
MON avis
Le problème à trois corps est le premier tome d’une trilogie de hard SF chinoise qui a remporté en 2015 le prix Hugo du meilleur roman. Les trois tomes ont d’ores et déjà été publiés en français par Actes Sud et ont contribué à faire (re)connaître l’auteur en France.

Une lecture passionnante

La première chose qui m’a frappée à la lecture du Problème à trois corps est la fluidité avec laquelle Liu Cixin déploie son histoire. Je ne sais pas si cela est dû à la traduction (que je salue) mais, malgré la richesse de ce roman sur tous les plans et les nombreux concepts scientifiques abordés, le style d’écriture reste toujours extrêmement léger et abordable. Le récit se dévore et mêle habilement rigueur scientifique, notions historiques et intrigue recherchée et pleine de rebondissements, rendant la lecture tout aussi passionnante qu’addictive.

Le problème à trois corps est un roman très ambitieux qui s’ouvre au cœur de la révolution culturelle chinoise, période de bouleversements où beaucoup de personnes – notamment des intellectuels – vont être persécutées. C’est le cas du père de la jeune astrophysicienne Ye Wenjie qui va être massacré sous les yeux de la jeune femme. Cet évènement va bouleverser sa vie et lui faire prendre un chemin très différent de celui qu’elle était en train de se tracer. Elle se retrouve embrigadée au sein d’une base militaire qui mènent des expériences scientifiques ultra-secrètes. Voilà le point de départ de cette histoire aux dimensions multiples et dont il ne faut pas trop en savoir. C’est trente-huit plus tard, aux côtés du chercheur Wang Mao que se déroule l’intrigue, alors que les conséquences directes de l’histoire de Ye Wenjie se font ressentir. On oscille alors entre passé – à travers le récit de Ye Wenjie – et présent entre virtualité et réalité. L’auteur nous surprend autant dans la forme de son récit que dans son contenu, utilisant de nombreux concepts scientifiques aussi variés que l’astrophysique, la chimie combinatoire dynamique, les mathématiques ou encore la physique quantique pour apporter d’incroyables bouleversements à son intrigue. J’ai été passionnée par la manière dont l’auteur utilisait les sciences et par ce récit mettant en scène le monde de la recherche. C’est mon univers et je regrette souvent que les chercheurs soient stigmatisés dans les romans et que la recherche soit dépeinte de manière assez faussée et très clichée (surtout dans les récits young adult à vrai dire). Liu Cixin m’a permis de retrouver à travers son roman tout ce qui me passionne dans la recherche scientifique, d’autant plus qu’elle vient servir une intrigue dynamique aux enjeux forts et très intéressants. Je n’ai personnellement pas eu de problème avec les notions scientifiques abordées, cependant quelques notions sont un peu mal expliquées dans le roman donc peuvent peut-être un peu compliquées à comprendre sans bagage scientifique (je ne peux pas dire si cela vient de l’auteur ou du traducteur). Malgré tout, le fait de ne pas comprendre tous les détails scientifiques ne gêne pas la compréhension globale de l’intrigue.

Une intrigue dense et d’une rare intensité.

Le problème à trois corps est un roman d’une grande intensité autant d’un point de vue de ses enjeux que du bouillonnement intellectuel qu’il propose. Je ne veux pas vous parler des enjeux en détail et de la thématique principale du roman même si elle est dévoilée dans la quatrième de couverture de la version grand format et que, comme beaucoup j’en avais connaissance avant la lecture. Le mieux est quand même de lire ce roman sans en connaître trop de détails. Néanmoins, les enjeux mis en place dans ce roman, tout en dépassant l’entrentendent par les conséquences qu’ils imposent au monde de la recherche, sont tout à fait d’actualité. Le problème à trois corps pose des questionnements qui pourraient tout à fait nous concerner réellement si l’on se retrouvait face à cette situation et les réflexions qu’ils amènent sont à la fois fascinantes et glaçantes. On se met facilement à la place des personnages, à l’immense impuissance qu’ils peuvent ressentir face à cette situation qu’ils ne peuvent pas maîtriser. Difficile de ne pas s’imaginer ce que l’on ferait à leur place, le bouleversement que ce genre de choses provoquerait sur la société, et je suis très curieuse de lire la suite de la trilogie pour voir la manière dont l’auteur va traiter ces différents points.
Outre les enjeux, la construction de l’intrigue en elle-même est fascinante de densité et de profondeur. L’auteur se base sur des faits historiques réels pour construire son récit, ce qui nous immerge réellement dans la culture chinoise. N’étant pas vraiment calée sur l’Histoire de la Chine, j’ai beaucoup aimé cet apport historique au roman. L’auteur est loin de nous donner un cours sur la révolution culturelle, mais il en explique bien l’ambiance, les enjeux politiques cachés derrière. Le roman reste donc très éclairant sur la situation de la Chine et il est vrai que l’auteur a eu beaucoup de courage pour parler ainsi des problèmes inerrants à son pays. L’atmosphère qui en découle est palpable, il se dégage une tension et forte émulation qui contribue à ancrer le roman dans une réalité glaçante.

En bref


Le problème à trois corps a été un immense coup de cœur. C’est un roman d’une rare intensité nous proposant une grande richesse autant sur la forme que sur le fond. Les nombreuses notions scientifiques abordées mêlés à un contexte historique fort ancrent le récit dans une réalité aussi passionnante que glaçantes, d’autant plus lorsque l’on commence à découvrir les différents enjeux qui se cachent derrière tout ça.
coup de coeur
Publicité

10 réflexions sur “[Chronique] Le problème à trois corps, de Liu Cixin

  1. tampopo24 10 septembre 2022 / 7 h 47 min

    Je te rejoins totalement sur ce coup de coeur. Le plus dur ce ne fut pas de suivre l’histoire car c’est très bien écrit mais plutôt de retenir ces noms chinois dont je n’avais pas l’habitude.
    Sinon niveau concept et écriture le tome 2 m’a encore plus plu. J’ai reçu un vrai upercut !
    Bref bonne lecture de la suite 😄

    Aimé par 1 personne

    • Sometimes a book 11 septembre 2022 / 19 h 21 min

      Ah c’est marrant, mais j’ai eu aucun mal à suivre les noms chinois, j’étais tellement prise dans ma lecture, j’ai tout intégré facilement !
      J’ai peur que le tome 2 soit moins scientifique et me plaise moins, on verra ! Mais merci 😀

      Aimé par 1 personne

      • tampopo24 11 septembre 2022 / 22 h 12 min

        Veinarde alors !
        Le deuxième reste scientifique mais est assez différent je le reconnais, cependant j’ai eu un coup de coeur pour les concepts qu’on y trouve !

        J’aime

  2. zoelucaccini 13 septembre 2022 / 16 h 19 min

    Je redoute le côté hard SF, pour ma part… A ton avis, est-ce que je peux me lancer là-dedans si je n’ai jamais lu de hard SF avant ?

    Aimé par 1 personne

      • zoelucaccini 14 septembre 2022 / 17 h 04 min

        C’est ce que je me disais. Je relirai l’article d’Apophis à ce sujet, il me semble qu’il avait écrit un guide pour les débutants de hard SF.

        Aimé par 1 personne

        • Sometimes a book 14 septembre 2022 / 19 h 28 min

          Oui très bonne idée, je me disais aussi qu’il faudrait que j’aille le relire pour avoir d’autres idées lectures en hard SF !

          Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s