[Chronique] L’Envolée des Enges, de Claire Krust

20190217_125753
 –

« La plupart des adolescents baissèrent la tête, mais une excitation sordide s’était d’ores et déjà emparée de leurs jeunes esprits. La mort exerçait sur eux un attrait qui n’avait d’égal que leur ignorance, leur curiosité et leur insensibilité enfantine. Tout ce qui pouvait les faire sortir de leur quotidien et y apporter un peu de piment était bienvenu, quand bien même ce fût un quintuple assassinat. »

Lire la suite

Publicités

[Chronique] Les Poisons de Khatarz, d’Audrey Alwett

img_20190126_143601_117
 –

« Tout de même, le résultat du dernier lustre n’était pas brillant. Elle avait consommé pas loin d’une douzaine d’apprentis en cinq ans. Mais qu’y pouvait-elle si ces petits crétins avaient tendance à brûler vifs, exploser, s’empoisonner ou même se changer en pudding pour l’une d’entre eux ? »

Lire la suite

[Chronique] Entre Troll et Ogre, de Marie-Catherine Daniel #PLIB2019

entre troll et orgre.jpg
 –

« Arsouille reconnaît assez facilement son nom dans la première ligne. Ensuite, ça danse il n’arrive pas à déchiffrer. Il abandonne vite et passe à la signature. Non, ce n’est pas Arsouille le deuxième mot du nom. Mais ça ressemble un peu : Ar-peu-pè-leu, non beu, non teu. Ar-pè-te. Arpète. Arpète ? Son jumeau lui a écrit ? »

Lire la suite

[Chronique] L’empire du léopard, d’Emmanuel Chastellière

20190112_153620
 –

« On a beau être cajolés, traités avec déférence, nous restons souvent de simples prisonniers de nos faiblesses, n’est-ce pas ? Nos liens sont parfois invisibles, mais ils sont bel et bien présents. La loyauté s’achète et la liberté se refuse. »

Lire la suite

[Chronique] Les Questions Dangereuses, de Lionel Davoust

20190119_162452
 –

« Le lecteur féru d’histoire se rappellera que le XVIIe siécle constituait à tous égards l’âge d’or de la noblesse d’esprit ; en guerre comme dans les rues, l’on se battait et l’on mourrait encore de manière civilisée, la Réponse coincée dans la gorge, un élégant filet de sang coulant par les tympans, la cervelle vidée par une Question assassine »

Lire la suite

[Chronique] Le lecteur de cadavres, d’Antonio Garrido

20181229_135155
 –

« Les mois passant, Ci apprit à distinguer les blessures accidentelles de celles produites dans l’intention de tuer ; à discerner entre les coupures produites par les haches de celles causées par des dagues, des couteaux de cuisine, des coupe-coupe ou des épées ; à faire la différence entre une pendaison et un suicide […]. Il découvrir que les procédés employés pour assassiner étaient le plus souvent grossiers et instinctifs quand les mobiles obéissaient à la jalousie, à la fureur ou à une brusque dispute, mais qu’ils augmentaient en raffinement et en ruse lorsqu’ils avaient pour origine l’obsession et la préméditation. »

Lire la suite

[Chronique] Helena, de Jérémy Fel

20181208_161427
 –

« Dans la cuisine, il alluma la lumière et poussa un cri étouffé. La porte donnant du jardin était ouverte sur un noir de tombe, plus noir qu’une nuit ordinaire ne pouvait l’être, un grand vide dans lequel les épis de maïs s’agitaient comme les vagues d’un océan prêts à les engloutir, lui et la maison tout entière… »

Lire la suite

[Chronique] Shâhra, de Charlotte Bousquet #PLIB2019

20181208_155000
 –

« Elle découvre avec surprise qu’une poussière d’ocre rouge recouvre sa peau. Instinctivement, elle frotte ses paumes contre ses joues, ses paupières, ne laissant qu’une mince ligne pourpre au milieu de sa figure, une ligne qui la coupe en deux, deux parties distinctes, l’une blanche comme la mort, l’autre noire comme la vie. Elle reconnaît la marque d’Azr’Khila, la Déesse aux deux visages. »

Lire la suite

[Chronique] Le cœur perdu des automates, de Daniel H. Wilson

 –20181208_155520

« Très vite, je comprends que je suis moi aussi une chose, en ce monde. Mais pas comme la poupée qui continue à écrire avec l’obstination aveugle de l’eau qui coule vers l’aval. Non, je suis… autre chose. Différent de cet homme évanoui, constitué de chair douce.
D’une certaine façon, je suis. Et je dois l’avouer, c’est une étrange chose que d’être. »

Lire la suite