[Chronique] Les Neiges de l’éternel, de Claire Krust

20190330_153424
 –

« La culpabilité l’assaillit presque aussitôt comme un rapace fondant sur sa proie. La culpabilité d’éprouver ce sentiment de liberté illégitime et interdit d’allégresse. »

Lire la suite

Publicités

[Chronique] Les nuages de Magellan d’Estelle Faye #PLIB2019

20190317_131238
 –

« Sol m’a dit, bien plus tard, des années après, quand elle m’a cédé le Carthagène, que la principale qualité d’un capitaine, d’un grand capitaine, ce n’était ni la force ni le courage. Ni même une brillante vision stratégique, une connaissance étendue de l’espace, ou une endurance à toute épreuve. Non, ce qui faisait un capitaine, avant tout, c’était sa capacité à entraîner les autres dans son rêve. […] Et je l’ai suivi, même quand le rêve est devenu cauchemar. »

Lire la suite

[Chronique] Comment le dire à la nuit, de Vincent Tassy #PLIB2019

20190223_143349

 –

« La mort le terrorisait. Il fallait vivre, même une vie à chercher des fleurs dans un ravin brûlé, une vie à creuser la cendre, pour y trouver des bourgeons fragiles, des instants avec Léopold ; il fallait vivre, absent à tout ce qui n’était pas lui, le cœur serré toujours, il fallait vivre. »

Lire la suite

[Chronique] La forêt des araignées tristes de Colin Heine

20190223_171414
 –

« Il était et resterait un être moyen. Vivant une existence moyenne, semblable à celle de millier d’autres qui naissaient, passaient et disparaissaient sans que la terre en gardât de véritables traces Il côtoyaient leurs semblables, les marquaient et les façonnaient, s’en faisaient parfois aimer et regretter, mais même les regrets finissent un jour par s’estomper, remplacés par l’impérieux de l’existence, l’immédiat du quotidien qui vous prend, vous emmène et vous fait tout oublier. »

Lire la suite

[Chronique] L’Envolée des Enges, de Claire Krust

20190217_125753
 –

« La plupart des adolescents baissèrent la tête, mais une excitation sordide s’était d’ores et déjà emparée de leurs jeunes esprits. La mort exerçait sur eux un attrait qui n’avait d’égal que leur ignorance, leur curiosité et leur insensibilité enfantine. Tout ce qui pouvait les faire sortir de leur quotidien et y apporter un peu de piment était bienvenu, quand bien même ce fût un quintuple assassinat. »

Lire la suite

[Chronique] Les Poisons de Khatarz, d’Audrey Alwett

img_20190126_143601_117
 –

« Tout de même, le résultat du dernier lustre n’était pas brillant. Elle avait consommé pas loin d’une douzaine d’apprentis en cinq ans. Mais qu’y pouvait-elle si ces petits crétins avaient tendance à brûler vifs, exploser, s’empoisonner ou même se changer en pudding pour l’une d’entre eux ? »

Lire la suite