[Chronique] L’enfant de poussière, de Patrick K. Dewdney

l'enfant de poussière
 –

« De loin, à travers le filtre de l’épouvante, me parvenaient une douleur diffuse – la poigne écrasante des gardes silencieux – et l’odeur familière de la sueur rance et du métal. Le vent s’engouffrait dans la geôle en miaulant comme un félin fantomatique, me glaçant jusqu’aux os tandis que l’on me portait vers l’extérieur. Je plissai les yeux face au rectangle lumineux qui découpait au bout du tunnel, et dont l’éclat était si intense qu’il m’était douloureux. »

Lire la suite

Publicités