[Chronique] Les Belles – tome 1, de Dhonielle Clayton

20190914_163721
 –

« Imagine que tous veuillent te ressembler à présent ? Qu’ils ne soient prêts à payer que pour avoir tes traits ? Il y aurait des millions de sosies dans les rues. Autant redevenir gris. La beauté réside dans la variété. La beauté, c’est le changement. »

Lire la suite

Publicités

[Chronique] Cent millions d’années et un jour, de Jean-Baptiste Andrea

20190828_194948.jpg
 –

« Nous avons laissé la couleur derrière nous. Tout est gris même le vert des lichens. […] Si la montagne voulait nous entraîner dans un piège, elle ne s’y prendrait pas autrement. »


 

Lire la suite

[Chronique] L’Envolée des Enges – tome 2 : Les secrets d’Eole, de Claire Krust

20190518_163659.jpg
 –

« Elle tenta de se réfugier dans son propre esprit pour n’y découvrir que des dragons de lumière dont les épines dorsales, qui couraient le long de leurs corps serpentins, déchiraient les fragiles parois de son monde intérieur comme du papier de riz. »

Lire la suite

[Chronique] Comment le dire à la nuit, de Vincent Tassy #PLIB2019

20190223_143349

 –

« La mort le terrorisait. Il fallait vivre, même une vie à chercher des fleurs dans un ravin brûlé, une vie à creuser la cendre, pour y trouver des bourgeons fragiles, des instants avec Léopold ; il fallait vivre, absent à tout ce qui n’était pas lui, le cœur serré toujours, il fallait vivre. »

Lire la suite

[Chronique] L’Envolée des Enges, de Claire Krust

20190217_125753
 –

« La plupart des adolescents baissèrent la tête, mais une excitation sordide s’était d’ores et déjà emparée de leurs jeunes esprits. La mort exerçait sur eux un attrait qui n’avait d’égal que leur ignorance, leur curiosité et leur insensibilité enfantine. Tout ce qui pouvait les faire sortir de leur quotidien et y apporter un peu de piment était bienvenu, quand bien même ce fût un quintuple assassinat. »

Lire la suite

[Chronique] Grisha – tome 1 : les orphelins du Royaume, de Leigh Bardugo

lecture du moment
 –

« Je vis une vaste étendue de sable blanchi, un paysage mort parsemé d’épaves de navires et, au-dessus, une volée de volcras. Ils hurlaient de terreur, leurs horribles corps gris se tortillant dans le soleil. Voici sa vérité, me dis-je en plissant les yeux à cause de la lumière aveuglante. Ce qui se ressemble s’assemble. »

Lire la suite

[Chronique] Sirius, de Stéphane Servant #PLIB2018

couv16454555
 –

« Un jour peut-être, les hommes s’étaient crus différents. Parce que tout leur appartenait. Parce qu’ils avaient le pouvoir de vie et de mort sur les autres espèces. Mais à présent, à présent, ils étaient nus et grelottants, comme aux premiers jours du monde. A présent, ils étaient semblables, tous les cinq. Les hommes n’étaient pas différents du cochon. »

Lire la suite