[Chronique] L’Envolée des Enges, de Claire Krust

20190217_125753
 –

« La plupart des adolescents baissèrent la tête, mais une excitation sordide s’était d’ores et déjà emparée de leurs jeunes esprits. La mort exerçait sur eux un attrait qui n’avait d’égal que leur ignorance, leur curiosité et leur insensibilité enfantine. Tout ce qui pouvait les faire sortir de leur quotidien et y apporter un peu de piment était bienvenu, quand bien même ce fût un quintuple assassinat. »

Lire la suite

Publicités

[Chronique] Grisha – tome 1 : les orphelins du Royaume, de Leigh Bardugo

lecture du moment
 –

« Je vis une vaste étendue de sable blanchi, un paysage mort parsemé d’épaves de navires et, au-dessus, une volée de volcras. Ils hurlaient de terreur, leurs horribles corps gris se tortillant dans le soleil. Voici sa vérité, me dis-je en plissant les yeux à cause de la lumière aveuglante. Ce qui se ressemble s’assemble. »

Lire la suite

[Chronique] Sirius, de Stéphane Servant #PLIB2018

couv16454555
 –

« Un jour peut-être, les hommes s’étaient crus différents. Parce que tout leur appartenait. Parce qu’ils avaient le pouvoir de vie et de mort sur les autres espèces. Mais à présent, à présent, ils étaient nus et grelottants, comme aux premiers jours du monde. A présent, ils étaient semblables, tous les cinq. Les hommes n’étaient pas différents du cochon. »

Lire la suite

[Chronique] La magie de Paris – tome 1 : le cœur et le sabre d’Oliver Gay

20180216_162643.jpg
 –
« Balayant la fumée d’une main gantée, un homme entra dans le gymnase. Il avançait de manière étrange, les épaules courbées. Un épais manteau couvrait son corps et une longue cape flottait dans le vent de l’explosion. Il portait un sabre d’escrime au côté et semblait tout droit sorti d’un roman d’Alexandre Dumas. »

Lire la suite

[Chronique] La maison bleu horizon de Jean-Marc Dhainaut

lecture du moment.jpg

« Vous vous souvenez lorsque je vous ai dit qu’aucune énergie, quelle qu’elle soit, ne peut disparaître selon la physique, mais se transforme ? Eh bien, j’ai toujours eu du mal à concevoir que tout ce qu’un être humain apprend durant toute sa vie : ses leçons, ses erreurs, sa culture, ses connaissances, puisse disparaître dès lors que meurt l’individu. À quoi cela servirait-il, sinon ? »

Lire la suite