[Chronique] Le Sorceleur – tome 1 : le dernier vœu d’Andrzej Sapkowsksi

20190601_164949
 –

« Je te prenais pour un instrument aveugle et avide de sang, pour quelqu’un qui tue froidement, sans se poser de questions, qui essuie le sang sur sa lame et compte son argent. Mais j’ai compris que le métier de sorceleur est en fait digne de respect. Tu nous défends non seulement contre le Mal tapi dans l’ombre, mais aussi contre celui qui est tapi en nous. »

Lire la suite

Publicités