[Chronique] L’estrange malaventure de Mirella, de Flore Vesco

20190907_191129
 –

« La jeune fille regretta aussitôt sa parole. Que lui prenait-il ? Elle était là, assise sur un banc, à converser familièrement avec la Peste. Et voilà, en prime, qu’elle promettait de lui faire des cadeaux. »

Lire la suite

Publicités

[Chronique] Le garçon et la ville qui ne souriait plus de David Bry

20190901_184356.jpg
 –

« Ceux-là s’arrogent un pouvoir qui ne devrait jamais être à notre portée. Nul ne doit disposer de la vie d’un autre. Et nul ne doit non plus condamner quelqu’un pour ce qu’il est. »

Lire la suite

[Chronique] Magic Charly, d’Audrey Alwett

20190713_160354
 –

« Les sorts de base ne sont pas très compliqués, mais plus tu progresses, plus cela exige du doigté. Et de l’élégance aussi. Un sort élégant est mieux réussi. La magie est une chose vivante qui réagit différemment en fonction de la personnalité de chacun.  »

Lire la suite

[Chronique] Poussière fantôme d’Emmanuel Chastellière #PLIB2019

poussière fantôme
 –

« Archibald et le fantôme de la scientifique quittèrent donc l’ancienne église, marchant en silence. Elizabeth n’était pas une grande bavarde et Archibald n’avait pas particulièrement envie d’avoir l’air de déambuler dans les rues en se parlant à lui-même. Il arrivait parfois qu’Elizabeth s’adresse à lui mentalement, mais il n’appréciait pas vraiment d’entendre des voix. »

Lire la suite

[Chronique] L’Épouvanteur – tome 4 : Le combat de l’Épouvanteur, de Joseph Delaney

combat épouvanteur
 –

« Le district de Pendle est infesté de sorcières, me dit l’Épouvanteur. La plupart du temps, elles se chamaillent et se tirent dans les pattes. Mais si elles s’entendent autour d’un projet commun, leur pouvoir en est grandement renforcé. Oui, voilà le pire qui puisse arriver : que les clans ennemis s’unissent. »

Lire la suite

[Chronique] Gardiens des cités perdues, tome 2 : Exil, de Shannon Messenger

IMG_20180907_193506_644
 –

« Elle étudia les deux arbres, concentrant son attention sur le plus haut des deux. Le tronc pâle semblait chétif, mais l’arbre tenait debout tout seul. Des feuilles dorées en forme d’étoile recouvraient les maigres branches, parfois accompagnées de cosses d’un brun profond. Ni fleurs. Ni couleurs. Rien qu’un arbre simple, basique.Son arbre. »

Lire la suite

[Chronique] Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy

 

20180706_212152.jpg
 –

« Elle ne pleurait jamais, dormait toute la journée, et dès la tombée de la nuit, ouvrait doucement ses grands yeux lunaires pour observer avec fascination tout ce qui l’entourait, comme si elle était capable de deviner les secrets cachés derrière chaque chose. »

Lire la suite