[Chronique] L’empire du léopard, d’Emmanuel Chastellière

20190112_153620
 –

« On a beau être cajolés, traités avec déférence, nous restons souvent de simples prisonniers de nos faiblesses, n’est-ce pas ? Nos liens sont parfois invisibles, mais ils sont bel et bien présents. La loyauté s’achète et la liberté se refuse. »

Lire la suite

Publicités

[Chronique] Les Questions Dangereuses, de Lionel Davoust

20190119_162452
 –

« Le lecteur féru d’histoire se rappellera que le XVIIe siécle constituait à tous égards l’âge d’or de la noblesse d’esprit ; en guerre comme dans les rues, l’on se battait et l’on mourrait encore de manière civilisée, la Réponse coincée dans la gorge, un élégant filet de sang coulant par les tympans, la cervelle vidée par une Question assassine »

Lire la suite

[Chronique] Le lecteur de cadavres, d’Antonio Garrido

20181229_135155
 –

« Les mois passant, Ci apprit à distinguer les blessures accidentelles de celles produites dans l’intention de tuer ; à discerner entre les coupures produites par les haches de celles causées par des dagues, des couteaux de cuisine, des coupe-coupe ou des épées ; à faire la différence entre une pendaison et un suicide […]. Il découvrir que les procédés employés pour assassiner étaient le plus souvent grossiers et instinctifs quand les mobiles obéissaient à la jalousie, à la fureur ou à une brusque dispute, mais qu’ils augmentaient en raffinement et en ruse lorsqu’ils avaient pour origine l’obsession et la préméditation. »

Lire la suite

[Chronique] Pandemonium, d’Aurélie Mendonça #PLIB2019

quicksquare_20181222154536925
 –

« Le visage de Lucifer devient un masque glacé. Sans un mot, il fait un pas en arrière. Sans sa proximité qui semblait me soutenir à elle seule, je sens mes jambes trembler et je m’effondre en me demandant ce m’attend, à présent. Le Dieu des Enfers Punitifs émet un claquement de langue agacé, puis plaque sur ses lèvres un sourire aussi terrifiant qu’ironique. »

Lire la suite

[Chronique] Shâhra, de Charlotte Bousquet #PLIB2019

20181208_155000
 –

« Elle découvre avec surprise qu’une poussière d’ocre rouge recouvre sa peau. Instinctivement, elle frotte ses paumes contre ses joues, ses paupières, ne laissant qu’une mince ligne pourpre au milieu de sa figure, une ligne qui la coupe en deux, deux parties distinctes, l’une blanche comme la mort, l’autre noire comme la vie. Elle reconnaît la marque d’Azr’Khila, la Déesse aux deux visages. »

Lire la suite

[Chronique] L’enfant de poussière, de Patrick K. Dewdney

l'enfant de poussière
 –

« De loin, à travers le filtre de l’épouvante, me parvenaient une douleur diffuse – la poigne écrasante des gardes silencieux – et l’odeur familière de la sueur rance et du métal. Le vent s’engouffrait dans la geôle en miaulant comme un félin fantomatique, me glaçant jusqu’aux os tandis que l’on me portait vers l’extérieur. Je plissai les yeux face au rectangle lumineux qui découpait au bout du tunnel, et dont l’éclat était si intense qu’il m’était douloureux. »

Lire la suite

[Chronique] Ash Princess de Laura Sebastian

ash princess
 –

« J’accorde un dernier regard au miroir de ma coiffeuse. Les cendres pleuvent déjà en abondance sur mes joues, sur mon nez, les maculant. Le fard rouge dont j’ai peint mes lèvres ressemble à un baiser de sang. Sous le sang, sous la cendre, je reconnais des fragments, des expressions de ma mère, qui me rend mon regard, mais avec une haine, une rage qu’elle n’a jamais eu à connaître. Je n’en suis pas mécontente. »

Lire la suite

[Chronique] Les mystères de Larispem – tome 3 : l’élixir ultime de Lucie Pierra-Pajot

les mystères de larispem 3.jpg
 –

« Sis dans le 11e arrondissement de Larispem, la prison de la Petite Roquette est considérée comme un intéressant ensemble architectural, bien qu’il soit sans doute plus aisé de l’admirer lorsqu’on n’y est pas enfermé. »

Lire la suite

[Chronique] Poussière fantôme d’Emmanuel Chastellière #PLIB2019

poussière fantôme
 –

« Archibald et le fantôme de la scientifique quittèrent donc l’ancienne église, marchant en silence. Elizabeth n’était pas une grande bavarde et Archibald n’avait pas particulièrement envie d’avoir l’air de déambuler dans les rues en se parlant à lui-même. Il arrivait parfois qu’Elizabeth s’adresse à lui mentalement, mais il n’appréciait pas vraiment d’entendre des voix. »

Lire la suite