[Chronique] Le chant d’Achille, de Madeline Miller

le chant d'Achille

« Elle souhaitait qu’il devienne un dieu. Pour elle c’était simple, une évidence. Un dieu. Je ne pouvais pas imaginer Achille ainsi. Les dieux étaient insensibles et distants, aussi lointains que la lune. Ils n’avaient rien à voir avec ses yeux vifs, la chaleur malicieuse de ses sourires. »

[Chronique] Les bras de Morphée, de Yann Bécu

les bras de morphée

« J’insiste, c’est une méprise, je bémolise, je m’aplatis, je me rétracte. Il secoue la tête comme je l’ai fait mille fois face à un élève pris à tricher, et s’éloigne en soupirant. Je viens probablement d’échapper à une baffe pédagogique d’anthologie. À retenir : ne pas sous-estimer les abrutis. Ils restent nos lointains cousins. »

[Chronique] La machine – tome 1, de Katia Lanero Zamora

 
La machine

« Vian imagina une tout autre sorte de fête, faite de bière et de poussière, pour célébrer l’ère nouvelle qui se levait sur Panîm après des années d’affrontement : la Machine avait cessé de n’être qu’une idée, elle était devenu un parti et ce parti était un rival de taille pour les prochaines élections. »

[Chronique] Les chroniques de St-Mary – tome 3 : Une seconde chance, de Jodi Taylor

St Mary 3

« Newton affirme que le Temps est comme une flèche qui ne peut jamais dévier de sa trajectoire. Einstein affirme que le Temps est comme une rivière qui serpente, coulant tantôt lentement, tantôt rapidement. Maxwell, lorsqu’elle a passé toute la nuit à réfléchir au lieu de dormir, affirme que le Temps est comme des ronds dans l’eau, s’étendant dans toutes les directions. Dons le passé. »