[Chronique] Lake ephemeral, d’Anya Allyn

 
lake ephemeral

« A première vue, la vallée semblait un  lieu sauvage de merveille et de liberté. Les cinq enfants qui y vivaient pouvaient faire ce que bon leur semblait […]. Je ne me sentais plus seule, parce que j’étais comme eux. Parce qu’ici je pourrais être libre. Mais Lake Ephemeral n’était pas un paradis. »

[Chronique] Sous les sabots des dieux, de Céline Chevet #PLIB2021

Sous les sabots des dieux
 
« Ne te fais pas d’ennemis, reste loyale. Ne deviens pas le bambou qui ploie au gré du vent soir fière comme l’érable, droite et incorruptible, et lorsque tu te briseras sous les bourrasques d’une politique qui nous dépasse, les Cieux sauront reconnaître ton inflexibilité comme une vertu. »