[Chronique] Druide, d’Oliver Peru

Druide

« Orbrigan s’efforça de sourire à ses compagnons mais il se demandait ce que pourraient accomplir un ours, une ombre et un loup contre un ennemi dont il n’avaient pour l’instant rien vu. Un ennemi invisible capable de terroriser la cité des druides par la simple rumeur de sa présence. »

[Chronique] D’or et d’oreillers de Flore Vesco

Screenshot_20210508-181411_Instagram

« – La magie, ce n’est pas pour nous.
Sadima se demanda qui était ce « nous ». Était-ce les femmes, les personnes de leur condition ou, tout simplement, les gens normaux ? Il lui vint à l’idée qu’elle se sentait oppressée dans chacune de ces catégories. »

[PAL] Mois de la fantasy – mai 2021

motif-de-licorne-avec-des-coeurs_1069-158.jpg

Le mois de la fantasy est de retour cette année, un rendez-vous que je ne manque jamais puisque toutes les excuses sont bonnes pour lire de la fantasy ! Ce rendez-vous est organisé par Pikiti bouquine qui a préparé 12 catégories sous forme d’une petite histoire. 

Si vous souhaitez vous aussi participer à ce mois de la fantasy, n’hésitez pas à vous rendre sur le groupe facebook dédié, ici ! Comme d’habitude, j’ai choisi un roman par catégorie et je piocherai dans cette pile à lire tout au long du mois même si je ne lirais certainement pas tout. 

Lire la suite

[Chronique] La ville sans vent – livre 2, d’Eléonore Devillepoix

la ville sans vent 2

« Hormis quelques paquets de neige tombés des palmiers morts, aucun mouvement n’avait agité le patio du palais royal depuis plusieurs décades. Le froid semblait avoir figé l’écoulement du temps, donnant à l’édifice l’allure d’une scène vide. Et comme toute scène vide, il paraissait attendre un spectacle. »

[Chronique] L’attrape-malheur – tome 1 : Entre la meule et les couteaux de Fabrice Hadjadj

l'attrape malheur

« Son amour a été trop de fois trahi pour qu’il puisse aimer ou regretter qui ou quoi que ce soit. Le dernier coup lui a fait si mal à l’âme que son âme en est comme anesthésiée, tombée dans une nuit où elle aurait perdu jusqu’au souvenir de la lumière. »

[Chronique] La machine – tome 1, de Katia Lanero Zamora

 
La machine

« Vian imagina une tout autre sorte de fête, faite de bière et de poussière, pour célébrer l’ère nouvelle qui se levait sur Panîm après des années d’affrontement : la Machine avait cessé de n’être qu’une idée, elle était devenu un parti et ce parti était un rival de taille pour les prochaines élections. »