[Chronique] Le fini des mers, de Garnder Dozois

le fini des mers
« Leurs yeux rouges dardaient des regards inquisiteurs partout. Ils se faufilaient à l’aveugle avec des gestes alanguis, posés, gracieux. Aussi beau que dangereux, ils souriaient, aimables, affables, et ils feraient des meurtriers aimables, affables : ils tueraient calmement, amicalement, presque affectueusement. »

[Chronique] L’étrange traversée du Saardam, de Stuart Turton

l'étrange traversée du saardam
 
« Comme tout à bord, la solidité du bateau avait été une illusion. Ils s’étaient enfermés dans une prison de bois et de clous et s’étaient jetés à la mer, pensant que leur courage leur permettrait de s’en sortir sains et saufs. Et alors leur ennemi avait levé la main et leur avait montré combien ils avaient été idiots. »

[Chronique] Encens, de Johanna Marines #PLIB2022

Encens
 
« Dans cette pièce austère, un maëlstrom d’émotions se mélangeait, la surprise, la tristesse, la rage, l’excitation, l’impatience. Elle, elle se sentait tristement démunie. Impuissante. Adam était seul. Une brebis galeuse entourée par une horde de loups affamés. Les hommes avaient besoin, de leur lot de sang, de sacrifice. Etaient-ils plus heureux en condamnant les autres, en les voyant souffrir ? »

[Chronique] Delius, une chanson d’été, de Sabrina Calvo

delius
 
« Après deux semaines de voyage éreintantes, Lacejambe revenait au bercail. S’il avait su quelle formidable aventure l’attendait, quel mystère monstrueux se profilait derrière l’ambiance ouatée de cette soirée d’été, quelle terrible conspiration cosmique il allait mettre à jour grâce à sa seule audace… il serait resté au lit. »

[Chronique] Feuillets de cuivre, de Fabien Clavel

Feuillets de cuivre
 
« Une bibliothèque, c’est une âme de cuir et de papier. Il n’y a pas meilleur moyen pour fouiller dans les tréfonds d’une psyché que de jeter un œil aux ouvrages qui la composent. La sélection, le rangement, le contenu, même la qualité de la reliure : tous les détails sont importants. »