[Chronique] Red Rising, de Pierce Brown

lecture du moment

« Les mots sont des armes plus puissantes qu’il ne l’imagine. Et les chansons encore plus. Les mots manipulent l’esprit. Les mélodies s’emparent du cœur. »

red-rising,-tome-1-631316-264-432

 99-
Auteur : Pierce Brown
Éditeur
: Hachette
Date de parution
: 17 juin 2015

Genre : Science-Fiction, Dystopie
Nombre de pages : 476
Prix : 7,95 €
 –
Synopsis :

« J’aurais pu vivre en paix. Mes ennemis m’ont jeté dans la guerre. »

Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir.
Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature.
Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé.

Mon avis

Ce livre est un peu comme une référence en manière de dystopie, je me suis donc lancée dans cette lecture les yeux fermés, persuadée que je ne pouvais que l’adorer… et j’ai vite déchanté. 

Une lecture difficile

J’ai du mal à vraiment comprendre ce qui m’a posée problème dans ce roman, peut-être que finalement la dystopie n’est pas un genre pour moi, mais dès les premières pages je n’ai pas réussi à rentrer dans l’histoire. 

Tout d’abord, j’ai l’intime conviction que la société dystopique sur laquelle repose tout ce livre n’est pas viable et n’est donc pas crédible du tout. Toute la base et l’identité de cette saga m’a donc fortement déçue, j’y ai repéré trop de failles et je n’ai pas donc pas vraiment réussi à prendre les personnages et les situations aux sérieux. De plus, je n’ai pas vraiment trouvé l’univers si original que ça, c’était même assez prévisible. À chaque fois que je me disais « oh non j’espère qu’il ne va pas se passer ça », eh bien devinez quoi, c’est exactement ce qu’il se passait ! 

L’autre point – et pas des moindres – qui m’a fortement dérangée est le personnage principal, Darow. Je n’ai pas du tout réussi à l’apprécier. Je vois en lui une personne arrogante, il est persuadé qu’il est meilleur que les autres. Je n’étais quasiment jamais d’accord avec lui sur ses choix et sur sa manière de voir le monde. J’ai eu l’impression que du début à la fin du livre, il a fait de grosses erreurs de jugement. Alors, certes, il a appris de certaines erreurs, mais pour moi il est passé à côté de l’essentiel tout au long du livre ! Bref, je pense que ce n’est pas un personnage que j’apprécierais si je le rencontrais dans la vraie vie… Cependant, j’ai beaucoup plus apprécié certains personnages secondaires qui sont très intéressants et qui peuvent remettre en cause les fondements de la société telle que Darrow la voit. 

Mais…

Tous ces points ont fait que j’ai eu énormément de mal à lire ce livre, j’ai failli l’abandonner de nombreuses fois, mais finalement, je ne peux objectivement pas dire que c’est un mauvais livre. Il est extrêmement violent, mais ce n’est pas dérangeant face à un public averti et c’est la plupart du temps nécessaire vis à vis du contexte, ce n’est pas vraiment de la violence gratuite.

L’intrigue est intéressante, il y a beaucoup d’action, des retournements de situation, beaucoup de stratégie et des personnages imprévisibles. Beaucoup d’éléments qui pourraient en faire un livre vraiment addictif. La plume de l’auteur est également agréable à lire. Je comprends vraiment pourquoi ce livre a eu autant de succès et je n’explique pas vraiment pourquoi je suis passée à côté. Si ce livre vous fait envie, je vous conseille donc vraiment de le lire pour vous faire votre avis ! Moi-même, je n’exclus pas de lire la suite si l’envie m’en prend un jour. 

Conclusion

Le premier tome de la saga Red Rising n’a pas été la hauteur de mes attentes. Je n’ai pas réussi à rentrer dans l’histoire et je n’ai pas du tout aimé le personnage principal. Néanmoins, en réfléchissant objectivement à l’intrigue, il faut avouer qu’elle n’est pas mauvaise et qu’elle apporte beaucoup de pistes de réflexion sur la société et la politique. 

déception2

Publicités

Une réflexion sur “[Chronique] Red Rising, de Pierce Brown

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s