[Chronique] Les yeux du dragon, par Stephen King

les-yeux-du-dragon-700460-264-432.jpg

« Dès que Peter eu sept ans, Flagg sut qu’il ne l’aimait pas. Quand Peter eut neuf ans, Flagg fit une découverte étrange et fort désagréable : il avait également peur de lui. »

Titre original : The eyes of the dragon
Auteur
: Stephen King
Éditeur
: Flammarion
Date de parution
: 2 février 1987 (USA) – 24 août 2011 (France)
Genre : Fantasy, Conte de fée
Nombre de pages
: 466
Synopsis :
Il était une fois un roi
qui vivait dans le royaume de Delain
avec ses deux enfants
Dans ce royaume,
tout le monde parlait de Peter,
le futur roi,
le fils aîné de Roland.Mais un homme se demandait
comment s’assurer que Thomas, le cadet,
soit couronné à la place de son frère.
Ce homme c’était Flagg, le magicien du roi…
Mon avis
Ce livre m’a totalement émerveillée.
Je dois avouer qu’à la base je l’ai acheté, car j’ai eu un coup de cœur pour sa couverture qui est juste sublime : en relief pour simuler la peau du dragon et avec des fentes à l’endroit des yeux (il faut le voir en vrai, car l’image ne lui fait vraiment pas honneur). J’ai adoré également l’intérieur du livre : la présentation des chapitres, la matière dont sont faites les pages, les quelques illustrations… Je vous conseille donc vraiment cette édition publiée chez Flammarion si vous souhaitez lire ce livre.
Même si cet achat a donc été d’abord plutôt « superficiel », bien que le nom de Stephen King soit une valeur sûre et a aussi motivé mon achat, je ne le regrette pas du tout. J’ai été vraiment transportée par cette lecture.

L’INTRIGUE

Je pense qu’il faut lire ce livre sans en savoir trop, car il s’agit d’un conte très simple que Stephen King a écrit pour sa fille. On suit donc le roi du royaume de Delain qui a deux fils. Peter, l’aîné est celui qui doit logiquement succéder à son père, mais Flagg, le magicien et conseillé du roi voit les choses d’une tout autre manière…
L’histoire peut donc sembler très banale au premier abord, mais ce qu’arrive à en faire Stephen King est fantastique. Dès les premières pages, j’ai été complètement replongée en enfance, même si la plume de King apporte une certaine maturité en plus. J’ai donc ressenti un réel bonheur au fur et à mesure que je tournais les pages si bien que j’avais beaucoup de mal à m’arrêter.  Pourtant il n’y a aucun suspens, tout est assez prévisible et l’auteur indique même parfois en avance comment les choses vont se finir. Mais ce n’est pas gênant. On ne lit pas ce livre pour être surpris, on le lit pour la beauté de l’écriture et pour savoir comment les personnages vont réussir à s’en sortir.

LES PERSONNAGES

Tous les personnages de ce récit sont très bien développés. Ils sont plus attachants les uns que les autres et pas forcément manichéens, ce qui est rare pour un conte. Bien sûr, il y a le méchant et le gentil, mais ça ne s’arrête pas là et c’est vraiment très plaisant. On s’attache tellement aux personnages qu’on se surprend à stresser avec eux, à ressentir toutes leurs émotions, ce qui contribue également au fait qu’on ne puisse plus se détacher de sa lecture.

LA PLUME DE STEPHEN KING 

Le début de ce conte peut sembler un peu long. On ne rentre pas tout de suite dans l’histoire. King prend du temps pour nous présenter tous les personnages, pour nous conter tous les évènements qui se sont produits avant le début de l’intrigue. Personnellement j’ai adoré cette partie, mais je peux comprendre que certains aient eu du mal à rentrer dans l’histoire. Néanmoins passée la moitié du livre, on ne peut plus le reposer.
Ce qui fait de ce livre une réussite selon moi est vraiment la manière dont il est écrit. Le narrateur est présent dans l’histoire, il nous raconte les choses de son point de vue et c’est hyper original tout en restant parfaitement maîtrisé.

CONCLUSION

J’ai passé un excellent moment en lisant ce livre. Les personnages sont attachants, la narration est originale et parfaitement maîtrisée. Et même si tout est plus ou moins prévisible, on ne peut décrocher de sa lecture une fois commencée.
Finalement, ce roman offre tout ce qu’on attend d’un conte, et plus encore… !
Très bonne lecture

 

Publicités

5 réflexions sur “[Chronique] Les yeux du dragon, par Stephen King

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s