[Chronique] Chevauche-brumes, de Thibaud Latil-Nicolas

20190721_190537.jpg
 –

« J’ai compris que s’élever au-dessus des siens ne se fait pas par l’exercice du pouvoir et l’usage de la violence, mais en apprenant à aimer les vicissitudes de son destin. Vous autres, fils des batailles, partez au combat en craignant d’être tués, blessés, perdus. Nous, femmes de Longemar, risquons la capture, la souillure, le rejet, le mépris de ceux qui pensent que le combat n’est qu’une affaire de muscles.  »


 
couv45403846
Chevauche-brumes
Auteur 
: Thibaud Latil-Nicolas
Éditeur : Mnémos
Illustration : Qistina Khadidah
Genre : Fantasy
Date de parution : 21 février 2019
Nombre de pages : 311
Prix : 19 €
Synopsis

Au nord du BleuRoyaume, la frontière est marquée par une brume noire et impénétrable, haute comme une montagne. De mémoire d’homme, il en a toujours été ainsi. Mais depuis quelques lunes, le brouillard semble se déchirer. Tandis que ce voile enfle et reflue tel un ressac malsain, de violents éclairs strient ses flancs dans de gigantesques spasmes. La nuée enfante alors des créatures immondes qui ravagent les campagnes et menacent d’engloutir le royaume tout entier.

La neuvième compagnie des légions du roy, une troupe de lansquenets aguerris au caractère bien trempé, aspire à un repos bien mérité après une campagne éprouvante. Pourtant, dernier recours d’un pouvoir aux abois, ordre lui est donné de s’opposer à ce fléau. Épaulée par des cavalières émérites et un mystérieux mage chargé d’étudier le phénomène, la troupe s’enfonce dans les terres du nord, vers cette étrange brume revenue à la vie.

Tous, de l’intendant au commandant, pressentent qu’ils se mettent en route pour leur dernier périple. Tous savent que du résultat de leurs actions dépendra le destin du royaume. Entre courage et résignation, camaraderie et terreur, ces femmes et ces hommes abandonnés par le sort, devront consentir à bien des sacrifices face à la terrible menace. En seront-ils capables ? Les légendes naissent du sang versé, de la cendre et de la boue.

MON avis

Chevauches-brumes est un exercice de style parfaitement exécuté. Pour un premier roman, c’est assez impressionnant de voir un texte aussi abouti et maîtrisé. Le style tout d’abord est vif, immersif et très rigoureux. On sent que l’auteur est passionné par le monde qu’il décrit et aucun de ses mots ne sont choisis par hasard. Le vocabulaire est particulièrement maîtrisé et précis et convient très bien à l’atmosphère du récit. Les dialogues contribuent également à rendre l’ambiance sombre à souhait et à augmenter le côté épique et urgent de l’intrigue. 

Et dès les premières lignes, on est plongé dans cette ambiance épique puisqu’on se retrouve directement au cœur d’une bataille. Grâce au style de l’auteur, on ne fait pas que lire ce récit de bataille, on la vit pleinement. Et les batailles, il y en beaucoup dans ce roman qu’on peut même qualifier de récit de batailles. Des créatures très étranges et diverses menacent le royaume et aucun répit n’est permis tant qu’elles ne seront pas vaincues. Les hommes affrontent un danger mystérieux auxquels ils n’ont jamais été confrontés ce qui donne une forte tension au récit et du suspens. Lecteurs comme personnages, personne ne peut deviner qu’elle sera l’issue de la situation. D’autant plus que l’intrigue réserve quelques surprises et que tout n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Justement, ce qui est extrêmement appréciable dans ce roman c’est qu’il n’a rien de facile. L’auteur de tombe pas dans les facilités scénaristiques et aucune situation n’est résolue par hasard ou un peu trop simplement. Au contraire, les personnages luttent, souffrent, certains sont forcément sacrifiés et le tout rend le récit à la fois profond et horriblement réaliste. 

La chose qui a été extrêmement bien retransmise par l’auteur est la fraternité qui se créée dans les moments les plus désespérés. Tous les personnages se soudent pour affronter des dangers et des peurs communs, même des personnages qui se mépriseraient dans des temps de paix. Les rapports humains apportent donc une dose supplémentaire de réalisme au récit et certains personnages qui sont pourtant assez antipathiques au départ, évoluent de manière assez touchante. On ressent nettement leur désespoir contrebalancé par leur profonde envie de vivre et cela passe par le groupe plus que l’individuel. 

Ce récit est donc extrêmement bien maîtrisé, l’intrigue est haletante et surprenante, seulement je l’ai justement trouvée justement trop parfaite. Tout est très carré et maîtrisé et il m’a manqué un peu d’émotions pour m’attacher aux personnages et à l’intrigue. Peut-être qu’il m’a manqué un contexte géopolitique plus poussé pour être mieux immergé dans l’univers. L’auteur mise surtout sur l’action et tout était un peu rapide pour moi, ce qui ne m’a pas permis d’apprendre à connaître les personnages et de ressentir beaucoup d’empathie pour eux. Néanmoins, on ne peut que reconnaître le talent de l’auteur et je suivrais ses prochaines parutions avec attention ! 

chevauche-brumes


Conclusion


Chevauche-brumes est un récit parfaitement exécuté. Le style d’écriture est très précis et colle parfaitement avec l’ambiance sombre et la tension constante qui anime cet univers. Le récit est très riche en action et surtout en grandes batailles épiques dans lesquelles le dénouement reste incertain jusqu’au bout. L’intrigue réserve également quelques surprises et met en avant de beaux moments de fraternité. Le tout est donc très bien maîtrisé, mais manque un peu d’émotions à mon goût qui auraient pu être amenées par un développent plus profond de l’univers et des personnages. 

bonne lecture

7 réflexions sur “[Chronique] Chevauche-brumes, de Thibaud Latil-Nicolas

  1. OmbreBones 31 juillet 2019 / 12 h 05 min

    Belle chronique 🙂 je partage totalement ton avis, un texte très impressionnant pour un premier roman ! Par contre je n’ai eu aucun souci avec les personnages mais j’aime les romans nerveux qui vont vite, faut dire.

    Aimé par 1 personne

    • Sometimes a book 1 août 2019 / 18 h 17 min

      Ah oui moi j’aime bien les romans qui prennent plus leur temps, il en faut pour tous les goûts ! Mais ça reste un très bon livre 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s