[Chronique] Flame in the mist, de Renée Ahdieh

IMG_20180203_201811_745
 –
« The boy sought his father’s eyes. For a moment, he tought his father looked his way, but it could have been a trick of the wind. A trick of the perfume smoke curling above the squat brass braziers. »


 
 couv49774969
 –
Auteure : Renée Ahdieh
Éditeur
: Putnam
Date de parution
: 16 mai 2017

Genre : Fantasy 
Nombre de pages : 392
Synopsis :

The daughter of a prominent samurai, Mariko has long known her place—she may be an accomplished alchemist, whose cunning rivals that of her brother Kenshin, but because she is not a boy, her future has always been out of her hands. At just seventeen years old, Mariko is promised to Minamoto Raiden, the son of the emperor’s favorite consort—a political marriage that will elevate her family’s standing. But en route to the imperial city of Inako, Mariko narrowly escapes a bloody ambush by a dangerous gang of bandits known as the Black Clan, who she learns has been hired to kill her before she reaches the palace.

Dressed as a peasant boy, Mariko sets out to infiltrate the ranks of the Black Clan, determined to track down the person responsible for the target on her back. But she’s quickly captured and taken to the Black Clan’s secret hideout, where she meets their leader, the rebel ronin Takeda Ranmaru, and his second-in-command, his best friend Okami. Still believing her to be a boy, Ranmaru and Okami eventually warm to Mariko, impressed by her intellect and ingenuity. As Mariko gets closer to the Black Clan, she uncovers a dark history of secrets, of betrayal and murder, which will force her to question everything she’s ever known.

MON avis

Ce roman prend place dans un monde qui s’apparente au Japon impérial et dans lequel on découvre Mariko, une jeune fille qui doit rejoindre la capitale pour rencontrer son futur mari à qui elle a été fiancée de force. Mais, en chemin, son convoi est attaqué et elle réchappe de peu à la mort. Elle décide alors de se venger et de s’introduire, déguisée en homme, au sein du Black Clan pour comprendre pourquoi ils ont voulu l’assassiner…  

Un début peu convainquant 

J’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire au début, ne comprenant pas vraiment où l’auteur voulait en venir. En effet, j’ai eu beaucoup de mal à comprendre les motivations des différents personnages. Le choix de Mariko de s’introduire dans le Black Clan n’est pas vraiment très logique. Elle veut faire justice elle-même et découvrir la vérité de l’intérieur, mais finalement on se rend vite compte qu’elle ne sait pas vraiment ce qu’elle fait. Je n’ai pas non plus été vraiment convaincue par la manière dont elle s’introduit dans le Black Clan que je n’ai pas trouvée très réaliste.

Les motivations des membres du Black Clan m’ont également semblé assez obscures au début. J’ai trouvé que la manière dont ils traitaient Mariko était assez contradictoire. On ne comprend qu’à la fin de ce premier tome le pourquoi du comment, mais sur le moment j’ai été un peu perdue.

Autre point qui m’a un peu dérangée dans la première moitié de ce livre est le rythme extrêmement lent et les nombreuses répétitions. Mariko ne fait que répéter encore et encore les mêmes choses. J’avais parfois envie de la baffer et de lui dire : « c’est bon on a compris, maintenant avance et agit au lieu de ressasser toujours les mêmes choses ! ». 

Et puis, sans crier gare, l’action arrive d’un seul coup et le roman prend un tout autre tournant… 

Une deuxième partie très addictive

À partir de cette fameuse scène d’action, je n’ai plus pu lâcher ce livre. Les choses avancent enfin, les relations entre les différents personnages commencent à être beaucoup plus profondes, quelques révélations inattendues viennent ponctuer le récit. 

J’ai beaucoup aimé les différentes révélations sur le passé des personnages qui permettent de leur apporter un peu de profondeur. Sous leurs airs de brutes, les membres du Black Clan sont en réalité complexes et extrêmement attachants. J’ai particulièrement aimé le personnage d’Okami. On sent qu’il est tourmenté et que ces actions ne révèlent pas forcément ce qu’il y a au fond de lui. 

Il y a énormément de mystère tout au long de ce roman. Comme Mariko, on se rend vite compte qu’énormément de choses nous sont cachées et les révélations finales ne font qu’intensifier tout le mystère qui plane autours de la jeune fille. 

Un autre point intéressant est qu’on ne suit pas uniquement le point de vue de Mariko. Son frère jumeau est également au centre de ce récit, et certains passages mettent en avant le point de vue du chef du Black Clan, d’Okami ou même de l’Empereur. Ces passages sont généralement très courts, mais nous permettent de prendre du recul sur l’histoire et soulèvent mille interrogations. 

Enfin j’ai adoré le twist final que je n’ai pas du tout vu venir et qui annonce du très bon pour la suite ! 

Deux petits bémols quand même : l’histoire d’amour qui arrive comme un cheveu sur la soupe et de manière très abrupte et les noms japonais que j’ai eu du mal à retenir et que je confondais souvent. 

Conclusion

Malgré un début très lent qui me laissait plutôt perplexe, j’ai adoré ma lecture de Flame in the mist. L’univers est très original et rempli de mystère, les personnages sont complexes et très attachants et les révélations finales sont extrêmement prometteuses pour la suite !

TB lecture

2 réflexions sur “[Chronique] Flame in the mist, de Renée Ahdieh

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s