[Chronique] Entre Troll et Ogre, de Marie-Catherine Daniel #PLIB2019

entre troll et orgre.jpg
 –

« Arsouille reconnaît assez facilement son nom dans la première ligne. Ensuite, ça danse il n’arrive pas à déchiffrer. Il abandonne vite et passe à la signature. Non, ce n’est pas Arsouille le deuxième mot du nom. Mais ça ressemble un peu : Ar-peu-pè-leu, non beu, non teu. Ar-pè-te. Arpète. Arpète ? Son jumeau lui a écrit ? »


 
couv32959665
Entre Troll et Ogre
Auteur
 : Marie-Catherine Daniel
Illustrateur : Ronan Toulhoat
Éditeur : ActuSF
Genre : Fantasy / Science-fiction
Date de parution : 05/04/2018
Nombre de pages : 286
Prix : 19,00 €
#ISBN9782366298789

Synopsis 
Arsouille est un vieux troll désabusé et perclus d’arthrite. Plus grand-chose ne l’inquiète, à part bien sûr les ogres, la guerre et son petit-fils qui doit entrer au collège…
Mais un soir, Arsouille reçoit une lettre pleine de regrets de son jumeau qu’il n’a pas vu depuis cinquante ans. La surprise est totale : son frère est un ogre et les ogres n’écrivent pas aux trolls. D’ailleurs, les ogres ne font pas dans le sentiment, pas même avant de vous arracher la tête. Alors qui a écrit cette lettre ? Arsouille qui ne sait pas déchiffrer une carte va devoir se rendre sur le front pour le découvrir…

MON avis

Dès que j’ai posé les yeux sur cette couverture et ce titre, j’ai tout de suite ressenti une sorte d’étrange fascination, mais en même temps trop d’étrangeté, je n’ai pas osé sauter le pas. J’ai redécouvert ce titre grâce à la sélection pour le #PLIB2019 et je n’ai plus hésité J’ai enfin lu ce roman qui est effectivement extrêmement atypique. 

Je n’avais jamais lu un roman mêlant ainsi fantasy et science-fiction, pour être honnête j’étais même assez dubitative qu’on puisse vraiment mélanger ces deux genres (en omettant la dystopie). Entre Troll et Ogre m’a remis les idées en place et m’a prouvé que non seulement ce mélange était possible, mais qu’il pouvait également être très harmonieux. 

Dans ce roman, on va à la rencontre d’un vieux troll Arsouille qui va partir sur les traces de son passé lorsqu’il reçoit une lettre de son frère oublié depuis longtemps. Sa quête va le mener à en apprendre plus sur sa condition de troll et sur l’humanité de manière générale. Car oui, dans ce roman, il est aussi question d’humains, et la relation entre trolls, ogres et humains est particulièrement étonnante et bien pensée. J’ai adoré les procédés utilisés par l’auteur pour nous faire réfléchir sur l’humanité et tout ce qu’elle englobe (la société, l’éducation, la connaissance et bien sûr la nature profonde des humains). Le voyage d’Arsouille se transforme en un conte philosophique qui dégage une étonnante douceur malgré la violence de ce monde et le langage utilisé par l’autrice. 

En effet, Marie-Catherine Daniel a parfaitement adapté sa plume à son univers. Elle est très crue, parfois vulgaire, en tout cas déstabilisante, mais on se rend vite compte qu’elle est nécessaire. Elle utilise également un vocabulaire propre à son univers. Les enfants troll sont par exemple appelés « trollinous », ce que j’ai trouvé adorable. L’autrice détruit les mythes autour des trolls et des ogres et les met en scène dans une société tonitruante de violence et de peur basée sur l’ordre et le respect des règles et de la hiérarchie. Le clivage entre les deux espèces est saisissant, parfois dans l’exagération surtout au début du roman, mais le message porté par le roman n’en est que d’autant plus fort. Ce roman s’installe donc dans un climat de guerre et de dévastation et pourtant, comme je le disais, les choses évoluent et on ressort du roman avec une sensation de douceur et d’espoir.

Entre Troll et Ogre est donc un roman plus porté sur la réflexion et sur l’évolution des mœurs que sur l’action. Je ne sais pas si j’ai lu ce roman au mauvais moment, mais au milieu du roman, j’avais énormément de mal à me concentrer sur ma lecture. Je décrochais sans arrêt et j’ai donc quand même mis pas mal de temps à le lire alors qu’il est assez court. Cependant, cette sensation a fini par disparaître assez vite et j’ai finalement adoré la fin. 

 Conclusion 

J’ai été convaincue par ce récit qui met en exergue des questionnements sur l’humanité dans un cadre très original. La relation qui unit trolls, humains et ogres, les codes de cette société violente et très ordonnée ont été très bien pensés et ce roman nous emmène dans un voyage philosophique profond, mais très abordable, dans lequel la réflexion prime sur l’action.  

TB lecture

Publicités

3 réflexions sur “[Chronique] Entre Troll et Ogre, de Marie-Catherine Daniel #PLIB2019

  1. leslivresderose 12 février 2019 / 19 h 03 min

    Je ne pense pas avoir le temps de le lire avant les votes mais je me le note malgré tout! Bon faudra pas que je le commence une semaine où je sais que je risque d’être crevée sinon, la réflexion va me passer complètement pas dessus la tête mais au moins je suis prévenue, merci! 😉 (J’adore le nom du héros^^)

    Aimé par 1 personne

    • Sometimes a book 13 février 2019 / 8 h 07 min

      C’est vrai que je l’avais lu pendant les vacances, mais il est quand même très abordable dans la réflexion donc ça devrait aller !
      (Mais oui j’adore le vocabulaire de ce livre !)

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s