[Chronique] Shades of magic, par V.E. Schwab #PLIB2018

20171022_153541-e1508783924995.jpg

« La seule vie qui vaut la peine d’être vécue, c’est une vie qu’on a peur de perdre. »

shades-of-magic---tome-1-928721-264-432

Titre original : 
Shades of magic – book 1 : a darker shade of magic
Auteur
: V. E Schwab
Éditeur
: Lumen
Date de parution
: 8 juin 2017 (France)
Genre : Fantasy
Nombre de pages : 505
Prix : 15 €
#ISBN:9782371021167
– 
Synopsis :

Un autre monde vous attend, là, de l’autre côté du mur…

Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l’âme. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu’on s’y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l’a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.

Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C’est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l’irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu’une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé.

 

Mon avis
Ce livre fait partie de la présélection pour le prix littéraire de l’imaginaire de BooktubersApp (#PLIB2018) dans laquelle moi – et les autres membres du jury – devons choisir 7 livres !

Ce premier tome de la saga Shades of magic a énormément fait parler de lui et j’en attendais donc beaucoup. Même si j’ai beaucoup aimé ma lecture, ça n’a pas été le coup de cœur que j’espérais !

Un univers intéressant

Dans ce livre, on découvre la ville de Londres dans plusieurs univers parallèles différenciés par une couleur, mais aussi par le degré de magie qui y règne. Il n’est pas toujours facile de développer une histoire cohérente autours de mondes parallèles mais, dans ce livre, c’est très réussi.

J’ai beaucoup aimé découvrir la vie dans les différents Londres, leurs points communs et leurs disparités, mais aussi l’histoire de ces mondes parallèles, mais j’en attendais un peu plus.  Il y a énormément d’action dans ce récit, on ne s’ennuie pas une seule seconde, mais j’ai trouvé que la description de l’univers était très rapide et aurait pu être encore plus développée.

Durant ma lecture, j’ai beaucoup ressenti l’influence qu’a eu le Seigneur des anneaux sur cette histoire et j’ai trouvé le clin d’œil vraiment sympathique. L’autrice a su s’inspirer de cette œuvre pour forger un élément central sans pour autant la copier et les deux univers restent complètement différents notamment grâce aux mondes parallèles et à la nature des personnages.

En parlant des personnages, j’ai beaucoup aimé le personnage principal, Kell, le magicien qui peut passer d’un monde à l’autre. Il est doté d’un grand sens moral et d’une loyauté à toute épreuve. J’ai un peu moins aimé le personnage féminin, Lila, même si on apprend à l’apprécier un peu plus grâce à son évolution au cours de la lecture.

Un roman trop young-adult ?

L’autrice nous offre avec ce livre, une histoire très originale et surtout très riche en rebondissements qui surviennent quasiment à chaque page. On ne peut que dévorer le roman qui est écrit de manière très fluide et très agréable.

L’univers dans lequel on plonge reste quand même très sombre, aucun personnage n’est épargné, il y a du sang, de la violence, des manigances. Certains personnages sont très cruels et n’hésitent pas à manipuler les autres par tous les moyens possibles. Tous ces éléments me font regretter la cible young-adult de ce livre. J’adore les livres de ce genre, là n’est pas la question, j’en lis même vraiment beaucoup, mais je pense que cet univers et cette histoire aurait pu être beaucoup plus valorisé en visant un livre pour adultes. Je pense que je suis passée à côté du coup de cœur simplement à cause de cet élément.

Conclusion

J’ai adoré cette histoire pleine d’action et de rebondissements, mais je déplore un certain manque d’approfondissement de l’univers. L’ambiance sombre, la violence de certains passages, me font penser que ce livre aurait finalement pu être écrit pour une cible adulte et non young-adult.

TB lecture

Publicités

5 réflexions sur “[Chronique] Shades of magic, par V.E. Schwab #PLIB2018

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s