[Chronique] L’Archipel des Numinées – tome 1 : Arachnae, de Charlotte Bousquet

quicksquare_2018829181450839
 –
« J’ai accepté ma destinée et la Destinée a fait de moi un monstre. C’est mon humanité que je pleure. »


 
couv62843273
L’Archipel des Numinées – tome 1 : Arachnae
Auteure
 : Charlotte Bousquet
Éditeur
: Mnémos
Date
 de parution : avril 2013
Genre : Fantasy
Nombre de pages : 347
Prix :  10,90 €
Synopsis :

Des ténèbres des bas-fonds aux éclats de la cour royale, la cité d’Arachnae se livre dans toute son horreur et ses excès : une ville sale et sordide où s’assouvissent les vices les plus abjects, entre meurtres, vénalité, commerces humains et autres réjouissances.
Afin de résoudre des crimes en série, Théodora, une jeune bretteuse de talent, libertine et tueuse implacable, est obligée de s’allier à l’austère capitaine de la milice…
Entre complots politiques, divination, combats à l’épée, orgies et rites occultes, se laisseront-ils engluer dans la toile mortelle de la destinée ?
Commence alors un récit captivant, mêlant aventure, mystère et érotisme dans une enquête qui prend aux tripes.

MON avis

Ce roman, qui correspond parfaitement à ce qu’on peut qualifier de dark fantasy, est une œuvre extrêmement sombre et cruelle dans laquelle plusieurs intrigues s’entremêlent. On ne ressort pas indemne de la cité d’Arachnae dans laquelle toutes les pires abominations sont perpétuées, soyez-en prévenu ! 

Charlotte Bousquet nous emmène donc avec une plume toujours aussi poétique et maîtrisée dans les pires tréfonds de la ville d’Arachnae qui est un personnage à part entière de ce récit. On peut même voir dans cette ville une métaphore de l’âme humaine, complexe et tourmentée, aussi magnifique que cruelle. 

« Tigran considérait Arachnae comme une maîtresse capricieuse, une courtisane belle à se damner : plus innocente que la plus pure des vierges, plus perverse qu’une lamia, plus dangereuse qu’un maître-assassin. »

J’ai beaucoup aimé la mythologie mise en place dans le récit qui prend son essence dans la mythologie grecque. On y retrouve les trois Moires qui tissent le fil du destin et dont l’influence dans l’Archipel des Numinées est immense. Ainsi les questions autour de la destinée et de la moralité vont avoir une grande place dans le récit et le tout est traitée de manière très originale. Les personnages vont essayer de contrôler leur destin par tous les moyens possibles : meurtres et trahisons sont donc monnaie courante dans le roman. 

Connaissant Charlotte Bousquet, il n’est pas étonnant de trouver également une grande part de féminisme dans le récit. Les femmes ont un rôle extrêmement important, par tradition, ce sont elles qui doivent gouverner. Le personnage principal, Théodora, est une femme très différente des héroïnes que l’on a l’habitude de voir. Elle a une part très sombre, il s’agit très clairement d’un anti-héros, ce qui ne nous empêche pas pour autant de l’apprécier. 

Les hommes sont beaucoup moins bien représentés dans le récit, la plupart étant des brigands/meurtriers sans aucune morale. J’ai trouvé que le personnage de Tigran se démarquait quand même. C’est peut-être le personnage qui semble le plus « humain » et je me suis beaucoup attachée à lui. 

Ce roman a donc un univers très bien construit et prenant, cependant j’ai trouvé qu’on sentait qu’il s’agissait d’un des premiers romans de Charlotte Bousquet. Les différentes intrigues qui s’entremêlent sont intéressantes et très bien menées, mais j’ai trouvé que certaines se résolvaient trop vite et trop facilement et j’ai trouvé la fin un peu trop rapide et expédiée. Moi qui aime les thrillers, j’ai été un peu déçue par l’enquête policière autour des cadavres d’enfants qui était un peu trop simple à mon goût. Ce roman reste quand même un très bon livre pour tous les amateurs de fantasy et Charlotte Bousquet confirme sa place dans la liste de mes auteurs français à suivre de près !  

Conclusion

Charlotte Bousquet nous livre un roman sombre et difficile dans lequel la destinée et la morale tiennent des places très importantes. Les différentes intrigues se résolvaient un peu trop facilement, ce qui m’a un peu laissée sur ma faim, mais j’ai quand même beaucoup apprécié ma lecture. 

TB lecture

De la même auteure : Celle qui venait des plaines 

 

Publicités

Une réflexion sur “[Chronique] L’Archipel des Numinées – tome 1 : Arachnae, de Charlotte Bousquet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s